La Côte-d’Ivoire humuliée 4-0 par la Guinée Équatoriale “le Fiasco est total”

C. Akapo (43′) P. Ganet (74′) E. Nsue (76′) J. Buyla (89′)

L’Humiliation est totale, 4-0, c’est le score final du dernier match de poule de la Côte-d’Ivoire, pays organisateur de la Coupe d’Afrique 2023 de football, devant 60 000 spectateurs au stade Alassane Ouattara d’Ebimpé dans la banlieue nord est d’Abidjan.

Avec ce large score, une hypothétique qualification comme un des 4 meilleurs 3e de la phase de groupe s’éloigne elle aussi un peu plus.

.Cette défaite restera longtemps une des plus mémorables pour un pays organisateur de la CAN.

Les Éléphants se sont littéralement effondrés, écroules, affaissés, face à l’ampleur de la tâche d’unir un pays bunkerisé pour la CAN, une Nation divisée, une Fédération fragmentée, les pachydermes se sont avérés trop jeunes, très peu combatifs, trop peu motivés.

CAN 2023 : la Côte d’Ivoire humiliée par la Guinée équatoriale et quasi éliminée, le Nigeria termine deuxième

Par Hanif Ben Berkane

Pour son dernier match dans cette poule A, la Côte d’Ivoire devait l’emporter pour assurer sa qualification ou au moins ne pas perdre. Les Éléphants ont été humiliés par la Guinée équatoriale (0-4) qui termine en tête devant le Nigéria qui a assuré face à la Guinée-Bissau (1-0).

La CAN 2023 rendait ses premiers verdicts ce lundi avec la dernière journée du groupe A. Un groupe où figurait le pays hôte la Côte d’Ivoire dos au mur et qui devait absolument gagner pour assurer sa qualification. Les Éléphants s’étaient inclinés face au Nigéria lors du dernier match et avec trois petits points, ils se devaient d’assurer au moins la place de meilleur troisième. Et pour ce match, Jean-Louis Gasset changeait toute son attaque avec Kouamé qui était accompagné de Diakité et Nicolas Pépé. Un choix qui devait perturber une équipe de Guinée équatoriale redoutable et qui pouvait terminer première de son groupe.

Il fallait donc faire très attention pour la Côte d’Ivoire pour ne pas éviter le fiasco total : sortir dès les phases de poules de sa propre CAN. Et après un début de match sérieux où Nicolas Pépé se procurait deux occasions dont une qui aurait dû terminer au fond, les coéquipiers de Franck Kessie se faisaient piéger comme souvent. Sur la toute première occasion équato-guinéenne, profitant d’un attentisme assez choquant de la défense ivoirienne, c’est Nsué qui ouvrait la marque (42e). Le buteur, qui évolue en D3 espagnole, confirmait son triplé du dernier match pour assommer complètement une équipe ivoirienne au bord de l’élimination.

Fiasco total pour la Côte d’Ivoire

Ce but surprenait tout le monde dans le stade, même Jean-Louis Gasset et la Côte d’Ivoire n’avait plus aucun choix : il fallait absolument marquer. Mais dans une soirée qui ressemblait à un cauchemar, rien ne réussissait aux Ivoiriens. Kouamé manquait l’immanquable, tout seul devant le but (60e). Un manqué quasiment impardonnable surtout dans un contexte comme celui-ci. Pour ne rien arranger, Sangaré puis Krasso marquaient deux buts hors-jeu. Et face à un scénario aussi dramatique, il fallait s’attendre à une sanction. C’est ce qui s’est passé avec un coup franc splendide de Ganet pour le but du break (73e). Et comme si cela ne suffisait pas, Nsué s’offrait un doublé sur l’occasion d’après (3-0, 75e). Pour ne rien arranger, Jannick Buyla enfonçait le clou (4-0). Trois nouveaux buts qui condamnaient la Côte d’Ivoire qui n’a presque aucune chance de se qualifier en tant que meilleur troisième dans cette CAN. Un véritable fiasco à domicile alors que les supporters ont quitté le stade à l’heure de jeu.

Liman Serge

Commentaires Facebook

2 réflexions au sujet de “La Côte-d’Ivoire humuliée 4-0 par la Guinée Équatoriale “le Fiasco est total””

  1. C’est le comble, n’est-ce-pas ? Bande de minables ! Ils ne sont même pas fichus de passer le premier tour devant leur propre public. Impossible de comprendre pourquoi des individus au ministère du sport choisiraient ce vaurien comme coach ou ont le complexe des coaches blancs. Et pourtant on a bien de locaux qui pourraient faire mieux si la chance et la confiance leur étaient données. Incompétence notoire dans ce ministère. C’est la pire des stupidités comme le dirait Einstein en faisant les mêmes bêtises et s’attendre à des résultats différents. Hélas !

  2. Que lis-je en Une des journaux du jour ? Que Gasset assume la responsabilité de l’échec… Hum ! Très courageux, mon petit père, mais en réalité, tu n’es coupable de RIEN. Et je m’explique :

    Je n’ai pas fait d’études en aéronautique, je ne suis pas physicien. Le directeur de la NASA franchit l’atlantique pour venir m’engager ici à Abidjan, pour aller aux USA diriger son nouveau programme spatial et construire des navettes pour arracher son contrat à SpaceX. Je construits donc ladite navette et sans surprise, elle explose sur le pas de tir avec 11 astronautes à son bord. Pourquoi serais-je plus coupable que le Directeur de la NASA ? J’avais rien demandé, moi : je mangeais tranquillement mon Blissi, affamé par la galère d’Abidjan. Et lui, me propose un poste prestigieux avec un salaire mirobolant à la clé. Suis-je fou pour aspirer à manger autre chose que des Blissi en bordure de route ?

    Laissons donc Gasset tranquille : son incompétence a été décriée par tous dès son embauche. La catastrophe actuelle était visible à l’horizon, aussi gros qu’un éléphant dans un couloir. Seul Idriss Diallo et ses potes de marmaille ont cru qu’il pourrait réussir, là où même Ray Charles et Stevie Wonder auraient vu que le gars n’est pas au niveau. Le résultat étonne qui ? Ne surtout pas s’étonner de la légitime colère du peuple qui pourrait même remonter jusqu’à Ouattara s’il ne trouve pas le moyen de faire sauter cette clique, comme fusibles. En effet, la pilule des destructions de commerces, ces fonds énormes engloutis dans la CAN, l’augmentation du coût de la vie (qui augmentera encore avec cette nouvelles hausse du prix de l’électricité)… cette pilule donc, a de plus en plus de mal à passer. Attention danger en vue !…

Laisser un commentaire