Hausse de 10% du coût de l’électricité / Le Ppa-Ci cogne Ouattara : “C’est un aveu d’impuissance”

  • ‘’Le niveau de surendettement est révélateur de la régression de la Côte d’Ivoire’’

Depuis le 1er janvier 2024 les 3,9 millions d’abonnés à l’électricité en Côte d’Ivoire devront mettre un peu plus la main à la poche pour payer  leur facture qui  connaîtra une hausse de 10%. Le gouvernement Ivoirien pour justifier cette nouvelle hausse du coût de l’électricité avait évoqué en plus d’une  conjoncture internationale, la résorption du déficit du secteur et l’atteinte d’un équilibre financier.” Pour le Parti des Peuples Africains Côte d’Ivoire (PPA-CI) ces arguments ne sont pas tangibles pour justifier une telle hausse du coût de l’électricité.

Principal animateur de la vingt deuxième ‘’Tribune du Ppa-Ci’’, ce jeudi 4 janvier 2024 à son siège de Cocody Riviera 3, Pr. Sébastien Dano Djédjé, Président Exécutif de ce parti, a embouché un ton critique.

Il a fait valoir que les raisons développées  par le pouvoir  ne sont pas solides. <<Ils ont donné des arguments mais je n’y crois pas trop. Parce que les mêmes personnes nous font dire qu’elles  avaient tout prévu pour que le coût de l’électricité n’augmente pas en Côte d’Ivoire. Elles disaient avoir prévu de l’argent pour subventionner afin qu’il n’y ait pas un  coût élevé de l’électricité. Aujourd’hui ils disent le contraire >>, a relevé le Professeur Dano Djédjé à cette tribune.

Selon lui,   les arguments  du gouvernement sont plutôt synonymes d’un aveu d’impuissance. << En ce qui concerne l’augmentation du coût du carburant et de l’électricité le gouvernement se borne à imputer  cela à la conjoncture internationale. Il s’agit là encore d’un réel aveu d’impuissance >>, a poursuivi le Conférencier. Qui, à cette occasion a critiqué sévèrement le récent  discours à la nation du Chef de l’Etat à la veille du nouvel an.

Pour le PPA-CI l’actuel  Chef d’Etat n’a  fait que de l’autocélébration  en nourrissant encore les populations uniquement de nouvelles  promesses au lieu de trouver des solutions concrètes à leurs difficultés marquées, entre autres, par la hausse généralisée du coût de la vie occasionnant la paupérisation des populations.

Le Prof. Sébastien  Dano Djédjé dans ses propos liminaires a dénoncé le surendettement du pays qui avoisinerait les 30 mille milliards FCFA alors que la dette oscillait entre 3000 et 5000 milliards de FCFA sous la gouvernance du régime précédent  qui avait obtenu le PPTE (le programme  Pays pauvre très endetté). Un programme qui devrait permettre au pays d’engranger beaucoup d’argent.

Face à ce qui peut s’analyser du point de vue du Ppa-Ci comme une situation économique chaotique pour le pays, le Président Exécutif du Ppa-Ci s’est alors interrogé sur la destination des ressources obtenues par la stratégie de réduction de la dette à travers le mécanisme PPTE.

“Le niveau de surendettement est révélateur de la régression de la Côte d’Ivoire au regard des acquis du PPTE. Le Chef de l’Etat n’est pas fondé à se féliciter d’une confiance renouvelée des bailleurs de fonds. Dans un tel environnement est-il possible de parler d’émergence de champions nationaux ?>>, s’est encore interrogé le Conférencier.

Albert Zatté

Commentaires Facebook

1 réflexion au sujet de « Hausse de 10% du coût de l’électricité / Le Ppa-Ci cogne Ouattara : “C’est un aveu d’impuissance” »

  1. Laissons les bonnes personnes se plaindre dans notre pays, pas ces machins du ppaci. Vraiment… Il sont de vrais rigolos à l’image de leur guru gueulard Koudou. Qu’il est amnésique cet ancien voleur attitré ! Se souvient-il du gueulard qui menaçait les Ivoiriens qui demandaient de meilleurs traitements salariaux ? Se souvient-il du vaurien qui escoriait les Ivoiriens en disant que les Ivoiriens “aiment trop se plaindre” ? Avant que je n’oublie, se souvient-il du gueulard qui disait en direct à la télé aux Ivoiriens que l’argent ne “poussait pas comme des feuilles sur des arbres” quand ceux-ci lui demandaient des comptes ? Vraiment, on aura tout vu et tout entendu ! Mais bon, c’est la liberté d’expression, n’est-ce-pas dans la troisième république ? Le peuple attend votre programme en 2025 avec votre candidat… On observe…

Laisser un commentaire