Congrès du Pdci / Brédoumy et Cowppli sèment la confusion sur le cas Guikahué

Pris de court et visiblement gênés par l’offensive communicationnelle du pr. Kakou Guikahué, le président par intérim du Pdci Cowppli-Boni et le porte-parole dudit parti Bredoumy Soumaïla ont voulu sauver les meubles. Lors d’une conférence de presse mardi au siège du parti, le Coordonnateur de la Grande cellule de communication et porte-parole du Pdci-Rda, le député Brédoumy Soumaïla a remis en cause les arguments sur lesquels s’est fondé le candidat Guikahué pour annoncer que le comité électoral rejetait son dossier du fait du contrôle judiciaire qui pesait sur lui. Pour M. Brédoumy aucun acte signé du comité électoral ne concluait au retrait de la candidature de Guikahué. Il a qualifié cette information d’allégations. Selon Soumaïla Brédoumy, le comité électoral à travers sa cellule de médiation et de rapprochement poursuit ses négociations en vue d’aboutir à un consensus. Aucun dossier n’est rejeté hormis les cas des candidats qui se sont retirés de la course et qui l’ont signifié par écrit en le notifiant au comité électoral. Là où Guikahué déclare que sa mise à l’écart émane d’un rapport du comité de médiation et de conciliation lu par Émile Constant Bombet, Brédoumy oppose qu’il n’y a aucun acte légal émanant du comité électoral n’atteste ces dires. Guikahué reste donc la course à l’entendre et que ce que l’on a entendu et lu est une fabrication des réseaux sociaux et de la presse. Selon M. Brédoumy, la liste des candidats n’est pas établie et le congrès souverain statuera le moment venu. Pendant ce temps, la campagne est ouverte depuis le 12 décembre et doit prendre fin ce 14 décembre, délai de rigueur. Le comité électoral, fait-il savoir, court toujours derrière un consensus qui tarde à se dessiner puisque, jusque-là, Jean Marc Yacé, le maire de Cocody maintient toujours sa candidature. La confusion est totale et

De son côté, le camp Guikahué n’entend pas se laisser distraire. Il a déjà tiré un trait sur le processus électoral à savoir qu’il prend acte de son élimination non sans accuser certains de ses camarades de manquer de solidarité et de l’avoir poussé à la sortie. Marius Konan, le porte-parole du candidat ne se fait pas d’illusion. Il rétorque au porte-parole du Pdci que depuis le début de cette affaire, depuis la déclaration de Guikahué accusant le comité de médiation, la moindre des démarches du président Cowppli aurait été d’approcher celui qui est le numéro 2 du parti pour l’apaiser. Mais rien n’a été fait et c’est au cours d’une conférence de presse qu’il donne une position. “Nous n’allons pas rentrer dans ça”, a coupé court le député Marius Konan.

Le camp Guikahué organise aujourd’hui une conférence de presse pour expliquer la levée de son contrôle judiciaire.

SD à Abidjan

sdebailly@yahoo.fr

Commentaires Facebook

1 réflexion au sujet de « Congrès du Pdci / Brédoumy et Cowppli sèment la confusion sur le cas Guikahué »

  1. Pouaaahhhhh…. N’importe quoi dans ce parti. On dirait qu’ils ont le virus de la “self-destruction” et du “self-sabotage” dans leur ADN. La sortie de Billon rt Tanoh, deux autres cadres émérites, qui sont restés au four et au moulin pour bâtir et tenir ce parti en dit long. Juste un observateur de passage… On verra la suite…

Laisser un commentaire