En Côte d’Ivoire Blé Goudé ambitionne de peser sur la présidentielle de 2025

L’élection présidentielle de 2025 en Côte d’Ivoire « ne s’écrira pas sans moi », a affirmé samedi Charles Blé Goudé, président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep).

Jeune Afrique

L’élection présidentielle de « 2025 ne s’écrira pas sans moi; en 2025 on devra compter avec moi », a déclaré à la presse Charles Blé Goudé, président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), au lendemain du congrès de son parti.

Le Cojep n’avait pas présenté de candidats aux élections régionales et municipales en septembre. Un « choix », selon Charles Blé Goudé, qui assure que « ne pas être aux (élections) locales ne veut pas dire qu’on n’est pas présent sur le terrain. Nous sommes présents sur le terrain et dans l’esprit des Ivoiriens ».

A lire : Charles Blé Goudé : « Tôt ou tard, Laurent Gbagbo et moi allons nous voir »

Charles Blé Goudé devait s’adresser aux Ivoiriens lors d’un meeting dimanche à Yopougon. Celui-ci a finalement été annulé par les autorités en raison d’un « risque sécuritaire », a-t-il indiqué. Une décision qu’il dit vouloir respecter.

« Éviter des tensions »
« Nous nous battons pour que la Côte d’Ivoire ait un organe électoral crédible, transparent, qui puisse éviter des tensions aux Ivoiriens », a également affirmé Charles Blé Goudé, qui n’a pas détaillé de programme politique.

LA SUITE APRÈS CETTE PUBLICITÉ

Revenu en Côte d’ivoire en novembre 2022, il avait été acquitté en mars 2021 par la Cour pénale internationale (CPI) de crimes présumés pendant la crise post-électorale de 2010-2011, comme l’ancien président Laurent Gbagbo. Blé Goudé était rentré au pays avec l’aval des autorités, mais reste sous le coup d’une condamnation dans le pays à 20 ans de prison pour des faits liés à la crise post-électorale. Une décision de justice qui lui interdit de se présenter aux élections.

La Matinale

Commentaires Facebook

1 réflexion au sujet de « En Côte d’Ivoire Blé Goudé ambitionne de peser sur la présidentielle de 2025 »

  1. Pourquoi pas ? Tous nous commettons des erreurs dans la vie. On apprend de ses erreurs, on grandit et on avance. Blé Goudé le fait très bien. En plus, il a demandé pardon. En tant qu’observateur, on ne peut que saluer cela comme un bon début. Et cela il le fait contrairement aux microbes du minablissime Koudou qui eux continuent de se moquer des victimes malgré tous les assassinats qu’ils ont commis sous leur règne sanguinaire d’escadron de la mort. C’est bien Blé. Courage !

Laisser un commentaire