Côte-d’Ivoire: En attendant de renouveler de son passeport ordinaire «égaré», Soro possède un passeport diplomatique (documents)

Prétendu refus d’un passeport à l’ex Premier ministre/ex-PAN: Soro pris encore en flagrant délit de mensonge et de manipulation

Toutes les preuves de la supercherie

Au fil du temps et à l’approche de l’échéance 2020, l’on continue de se rendre compte que l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigabfori Soro évolue dans une véritable bulle dont lui seul connait la contenance. A la vérité, toute sa stratégie repose sur la victimisation, la manipulation de l’opinion, le mensonge et les pratiques mafieuses. Ainsi, après avoir joué les victimes suite à son départ de la présidence de l’Assemblée, menti sur ses allocation viagères, réalisé un vrai-faux film sur son arrestation manquée en Espagne, le leader de l’ex rébellion continue d’attirer sur soi les spotlights. Et comme si les faits évoqués ci-haut ne suffisaient pas, l’homme vient d’engager une énième campagne de victimisation et de manipulation en alléguant que les autorités d’Abidjan lui auraient refusé la délivrance d’un passeport.

Mais cette autre affaire est un épais tissu de mensonges cousu de fil blanc. Après des investigations minutieuses et des renseignements sur les critères et conditions de délivrance des passeports en vigueur en Côte d’Ivoire, l’on se rend compte que Guillaume Soro continue de jouer sur son terrain favori : La manipulation et la victimisation. Sur l’allégation de refus de délivrance de passeport, il n’en est absolument rien !

Comme tout citoyen, Guillaume Soro disposait d’un passeport ordinaire qui est arrivé à expiration le 4 novembre 2018. Ce passeport porte le numéro suivant : 13AD1047. Conformément à la procédure en vigueur, Guillaume Soro a introduit une demande de renouvellement de son passeport le 11 février 2019. Soit exactement trois jours après son départ de la présidence de l’Assemblée nationale qu’il a quittée le 8 février de la même année. Et conformément aux procédures, un nouveau passeport lui a été délivré.

Ce nouveau passeport dont la date de validité court jusqu’au 10 février 2024 porte le N°18AT58659 (Voir Fac-similé N°1). Mais le 22 août 2019, soit six mois après la délivrance de son document, Guillaume Soro introduit à nouveau une autre demande délivrance d’un passeport ordinaire. Cette fois-ci, la demande a été formulée à Paris, à l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France où la requête a été enregistrée au Service consulaire le 23 août 2019 (Voir fac-similé N°2). Le motif avancé dans cette nouvelle requête est que l’ex PAN aurait égaré son passeport qui a été délivré le 11 février 2019.

C’est donc dans l’attente de la délivrance de ce document que Guillaume Soro a décidé de ruer dans les brancards en accusant le pouvoir du président Alassane Ouattara de refuser de lui délivrer un simple passeport ordinaire alors qu’il est « ivoirien de père et de mère ».

Mais si l’on s’en tient aux critères et conditions de délivrance des passeports et aux documents qui lui ont été déjà délivrés, l’on parvient à la conclusion selon laquelle Guillaume Soro est dans un déni permanent de vérité.

Tenons-nous en strictement aux faits. Guillaume Soro dispose déjà d’un passeport diplomatique. C’est d’ailleurs avec ce passeport diplomatique qu’il a rempli ses formalités de check-in à l’hôtel où il a logé en Espagne.

Mieux, après l’expiration de son précédent passeport, un nouveau lui a été délivré le 11 février 2019. Ici les dates sont très importantes. Soro a quitté la présidence de l’Assemblée nationale 8 février 2019. Et c’est pendant cette période où il était très virulent et attaquait durement le président Alassane Ouattara et son régime qu’il a introduit sa demande de renouvellement. Mais sans considérer ses attaques, le régime qu’il continue d’accabler lui a délivré ce document administratif. Mieux, Soro a eu son document en un seul jour. Il a fait la demande le 11 février et le passeport lui a été délivré le même 11 février 2019. Ici, si l’on veut suivre Soro dans sa logique, le régime avait des raisons évidentes de lui refuser ce document au regard de ses attaques. Mais rien n’en a été.

Si donc le régime ne lui a pas refusé le passeport quand la rupture d’avec le RHDP venait d’être opérée, pourquoi le faire aujourd’hui où le RHDP est le maître absolu du jeu politique ?

Mais cette attitude et posture de Guillaume Soro frise soit la mauvaise foi ou la méconnaissance des conditions et délais de délivrance de ce document. Sur la question, nous avons approché un agent des services des passeports et son argumentaire anéanti les accusations de Guillaume Soro. « Le délai de délivrance d’un passeport ordinaire que les gens appellent passeport vert n’est pas le même quand la demande est faite au pays ou depuis l’étranger. Quand la demande est formulée au pays, le passeport ordinaire peut être délivré entre 48 et 72H, soit trois jours maximum après l’introduction de la demande. Mais quand la demande est formulée à l’étranger, le processus prend relativement un peu de temps où les délais vont jusqu’à trois mois. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il n’y a aucune mention de l’appartenance politique ou idéologique dans les documents à renseigner. Nous traitons donc tous les dossiers que nous recevons dans les mêmes conditions et dans le respect des mêmes délais », a indiqué notre source.

Dans le cas d’espèce, Guillaume Soro a introduit sa demande de passeport ordinaire dans le 22 août 2019 à Paris. A partir de cette date, le demandeur Guillaume Soro a jusqu’au 22 novembre 2019 pour se voir délivrer son passeport ordinaire. Cela revient à dire que Guillaume Soro est encore dans les délais et sa demande en cours de traitement. Mais qu’est ce qui a bien pu pousser l’ex PAN à ruer dans les brancards en alléguant que le pouvoir d’Abidjan lui refuse un passeport alors qu’il connait la procédure en vigueur ? Si ce n’est pas de la mauvaise foi, ça y ressemble terriblement.

In L’Expression du 17 octobre 2019

Commentaires Facebook

5 réflexions au sujet de “Côte-d’Ivoire: En attendant de renouveler de son passeport ordinaire «égaré», Soro possède un passeport diplomatique (documents)”

  1. PROFESSION : DEPUTE
    ====================

    Je ne l’invente pas. C’est écrit noir sur blanc.

    Dans une vie antérieure et pour les besoins d’une activité de consultance, j’ai eu à travailler avec le ROME.

    Quand je parle de ROME ne croyez pas que je reviens sur l’affaire de l’interprétation erronée que DJEREKÉ fait de l’ouvrier de la 11è dans l’évangile de Saint Mathieu.

    Non loin de là ! Je l’ai déjà rangé…

    Le ROME c’est le Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois (ROME) est un répertoire créé en 1989 par l’ANPE (Agence nationale pour l’emploi), aujourd’hui Pôle emploi en France. Il sert à identifier aussi précisément que possible chaque métier. Ce répertoire comprend plus de 10 000 appellations de métiers et d’emplois….(Wikipedia).

    Dans ce recueil unique et volumineux, on y trouve toutes sortes d’emploi. Quand tout sera informatisé en Côte d’Ivoire, quand le citoyen sera un e-citoyen et que l’enrolement par exemple se fera directement via un support électronique, il sera question de sélection une profession dans une nomenclature prédéfinie et certainement connectée à une base comme le ROME.

    Alors il faudra chercher LONGTEMPS pour trouver une profession comme Ministre ou Député…

    Bref….

    J’ai relu avec intérêt renouvelé l’excellent article intitulé PROFESSION DEPUTE du Monde Diplomatique de Juin 2017 avec comme auteurs  Julien Boelaert, Sébastien Michon et Étienne Ollion. Un excellent document…. En passant faites comme moi lisez les revues intelligentes. Vous y découvrirez VOTRE VOIE….

    PROFESSION DEPUTE !!!

    Je vous recommande cet excellent travail si bien documenté. Ajoutez y le suivant de Michèle Delaunay :

    LE TUNNEL, OU COMMENT FAIRE CARRIÈRE SANS METTRE UN PIED DANS LA VRAIE VIE…

    Ainsi donc certains sont entrés dans le tunnel de la politique sans pedigree de la vraie vie et y ont fait carrière.

    Aujourd’hui ils nous disent fièrement que Député c’est aussi une profession !

    Mais pour le moment il est question ici de preuves contre preuves ici…

    UNE VÉRITABLE AFFAIRE DE SORCELLERIE.

    On vous regarde seulement. Avec un pincement au coeur pour la jeunesse qui cherche vainement des modèles.

    Ayez pitié un peu de vous mêmes

  2. A QUELQUE CHOSE, MALHEUR EST BON
    ===============================

    Dans un post précédent, j’ai tenté d’expliquer comment l’écosystème des titres et documents de voyage fonctione et pourquoi depuis l’étranger la procédure était longue. Et aussi pourquoi elle gagnerait à bénéficier d’un Business process reengineering (BPR)..

    Mais si à cause ou grâce à Soro, le délai d’attente de trois (3) mois actuels peut être revu à la baisse pour LE CITOYEN LAMBDA, ce sera une grande avancée. En attendant que la Côte d’Ivoire mette en place le Passeport d’urgence directement livrable depuis le pays oû residerait le requérant.

    Mais dans un pays oû le citoyen a du mal à payer une CNI à 5 000 F CFA, qu’en serait il d’un passeport d’urgence à 100.000 F par exemple (double du prix normal) ? Ici je suppose aussi que les requérants de la diaspora connaissant LA VALEUR DU TEMPS, seront prêts à un effort pour supporter les charges liées…

    Donc à quelle chose MALHEUR est bon….Nos jeunes frères de la diaspora n’en seront que plus reconnaissants à l’Etat ivoirien et à….Soro, grâce à qui le Passeport ordinaire ivoirien s’obtiendrait peut être désormais depuis l’étranger en moins de 15 jours (pourquoi pas ?) avec un coût plus élevé en formule express et en 45 jours en formule normale.

    On parlera alors du PASSEPORT SORO MIDE EXPRESS…

    Sinon tout le reste, c’est une affaire de sorciers ! Ils ont pris chacun l’antidote dans leur chambre et viennent se soumettre à l’épreuve du gôpô sur la place publique, pour nous prouver leur “sincérité”.

    https://connectionivoirienne.net/2019/10/15/en-cote-divoire-des-parlementaires-exigent-la-delivrance-de-son-passeport-ordinaire-de-citoyen-a-soro/

  3. A QUELQUE CHOSE, MALHEUR SERA BON POUR LA DIASPORA !
    ===============================

    Dans un post précédent, j’ai tenté d’expliquer comment l’écosystème des titres et documents de voyage fonctione et pourquoi depuis l’étranger la procédure était longue. Et aussi pourquoi elle gagnerait à bénéficier d’un Business process reengineering (BPR)… Lire à cet effet la réponse au frère @Quoi il y a dêh jours.

    Mais si à cause ou grâce à Soro, le délai d’attente de trois (3) mois actuels peut être revu à la baisse pour LE CITOYEN LAMBDA, ce sera une grande avancée. En attendant que la Côte d’Ivoire mette en place le Passeport d’urgence directement livrable depuis le pays oû residerait le requérant.

    Mais dans un pays oû le citoyen a du mal à payer une CNI à 5 000 F CFA, qu’en serait il d’un passeport d’urgence à 100.000 F par exemple (double du prix normal) ? Ici je suppose aussi que les requérants de la diaspora connaissant LA VALEUR DU TEMPS, seront prêts à un effort pour supporter les charges liées… Et gagner du temps sur ce temps si précieux.

    Donc à quelle chose MALHEUR sera bon….Nos jeunes frères de la diaspora n’en seront que plus reconnaissants à l’Etat ivoirien et à….Soro, grâce à qui le Passeport ordinaire ivoirien s’obtiendrait peut être désormais depuis l’étranger en moins de 15 jours (pourquoi pas ?) avec un coût plus élevé en formule express et en 45 jours en formule normale.

    On parlera alors du PASSEPORT SORO MODE EXPRESS…

    Sinon tout le reste, c’est une affaire de sorciers ! Ils ont pris chacun l’antidote dans leur chambre et viennent se soumettre à l’épreuve du gôpô sur la place publique, pour nous prouver leur « sincérité ».

  4. PROFESSION : DEPUTE (2019)
    =============================
    PROFESSION : POLITOLOGUE (2016)
    ===============================
    Le candidat Soro aux dernières élections législatives s’était présenté avec comme profession POLITOLOGUE… Excusez du peu. Cela avait suscité des réactions dont l’excellent article de LA DÉPÊCHE D’ABIDJAN que je reproduis intégralement. Cet article éclaire sous un jour crû Soro Le Député.

    Après ce tapage médiatique, et faute de trouver à cette profession un substitut plus brillant, l’homme a préféré simplement s’enroler en déclarant Profession : DEPUTE…

    En attendant de se découvrir d’autres talents PROFESSIONNELS.

    Voici l’article de ADOU BASILE de La Dépêche d’Abidjan
    =================================
    Soro Kigbafori Guillaume – Profession : politologue

    La Dépêche d’Abidjan

    Est-ce une erreur ou simplement une imposture osée à laquelle s’est livré monsieur Soro Guillaume, le premier ministre actuel de Côte d’Ivoire ? Il a été donné en effet de constater que ce dernier se réclame du titre politologue sur sa demande de candidature aux élections législatives. Ce titre de politologue est de toute évidence une usurpation de titre. M. Soro Guillaume fait fort en se proclamant “politologue”, corps de métier pour lequel il n’a jamais eu de formation encore moins le diplôme ni le titre d’expert qui s’acquiert à partir de l’obtention du diplôme de Master qui entraîne la reconnaissance d’expert. Cet acte de mythomanie serait passé sous silence si celui-ci ne venait pas s’ajouter à des faits similaires de la part du même individu. 

    On se souvient encore que le même premier ministre avait affirmé sur son CV qu’il était titulaire d’une maîtrise qu’il n’a jamais obtenue, lors de la publication des CV des ministres, à la formation du gouvernement de Ouattara. On pensait que cette affirmation concernant son diplôme de Maîtrise était une erreur de transcription, mais en voyant cet autre acte qui vient s’y ajouter on comprend que la mythomanie est un trait de comportement fortement présent chez Soro. Il est en effet surprenant pour le commun des mortels de voir qu’un individu puisse s’attribuer lui-même des diplômes ou un titre professionnel qu’il n’a jamais obtenu.Cette anormalité de comportement nous a amené à consulter un expert pour éclairer d’avantage nos lecteurs sur ce trait de comportement pathologique qu’on retrouve chez certaines personnes. 

    Selon le docteur Franck Ahoussi, “Cela relève généralement de la mythomanie qu’on retrouve dans les maladies mentales que sont la paranoïa et la schizophrénie et dans le groupe de ce qu’on qualifie aujourd’hui de TOC( trouble obsessionnel compulsif). Ce type de délire psychotique qui fait usage du mensonge délirant se retrouve chez les assoiffés de pouvoir désignés techniquement par le terme de “mégalomanes”. Selon le docteur Ahoussi “ce comportement de mythomanie est un symptôme qu’on retrouve chez certains malades mentaux qui de prime abord peuvent paraître sains”. En ce qui concerne les mensonges sur le parcours scolaire, c’est selon le docteur Ahoussi, parfois simplement l’extériorisation de ce qu’on désigne par le terme de “complexe du semi-alphabétisé”, qui affirme être ce dont il a toujours rêvé, et qu’il n’a pu être. 

    Mieux comprendre le délire paranoïaque qui se manifeste par des mensonges sur ses titres et parcours scolaire. 

    Selon le docteur Ahoussi, “le délire paranoïaque est une maladie psychiatrique grave qui fait partie des psychoses, dans lesquelles la personne atteinte ne se rend pas compte de sa maladie”. C’est pourquoi selon lui “Le cas du premier ministre ivoirien commence à inquiéter tous les experts qui y voit des symptômes, qui peuvent témoignent de la dangerosité de l’homme”. Selon le Docteur ce type de psychose va de paire avec ce qu’on désigne par le terme de “délire en réseau”. Le délire en réseau chez les malades mentaux touche un aspect particulier et spécifique de la vie du malade, qui se concentre sur un thème bien particulier. 

    Le Docteur estime que “Chez les malades de ce genre les thèmes sont liés à une revendication particulière après un préjudice (vrai ou imaginaire), à la suite duquel la personne s’estime victime d’une injustice (Échec scolaire, procès perdu, licenciement, injure…)”. Il précise que ” La réaction délirante donne lieu à différents types de délires de revendication. Ces délires peuvent être : 

    La revendication d’un titre universitaire, ou un titre d’expert que la personne estime être ce à quoi il correspond, sans avoir besoin d’une validation extérieure. Cette revendication peut être la revendication de découvertes, grandioses et délirantes, pour lesquels la personne ne s’estime pas reconnue à sa vraie valeur, ou simplement la revendication métaphysique, avec la construction de systèmes politiques ou religieux complets mais totalement délirants. 

    Voici là quelques symptômes qui laissent croire que nous avons affaire ici à des attitudes qu’on retrouve chez les mégalomanes dangereux dont la soif paranoïaque du pouvoir peut les pousser à tuer pour occuper une place à laquelle ils pensent avoir droit. L’expert nous fait remarquer que ce genre d’individu peut être dangereux car les thèmes du délire peuvent également être liés à un élément passionnel spécifique. Ils peuvent développer une jalousie qui se fixe sur des individus particuliers ou des groupes d’individus. 

    Dans le cas ivoiriens le profil psychopathologique du premier ministre peut le pousser à développer une fixation sur les étudiants dont la réussite ne sera pas sa préoccupation, car lui-même estime avoir échoué dans son parcours universitaire. L’expert nous précise que ” dans le délire de jalousie, le malade peut faire une véritable fixation sur une personne précise, un hypothétique concurrent ou rival, politique, professionnel ou amoureux, et dans ce cas il passe sa vie à chercher des preuves de la justesse de son délire”. 

    Selon lui “le délire de genre qu’on trouve chez les mégalomanes qui sont par nature des mythomanes, peut se coupler avec un délire d’interprétation. Le délire d’interprétation touche petit à petit tous les éléments de la vie quotidienne. Le malade est alors convaincu qu’il est la victime de persécutions organisées, d’un complot, et passe son temps à accumuler les preuves de ce complot imaginaire. Tous les évènements quotidiens sont alors interprétés en fonction de cette conviction, et constituent pour le malade autant de preuves qui renforcent sa conviction. Dans ce type de délire, le malade utilise toute son intelligence afin d’enrichir les éléments du délire. Il peut parfois convaincre son entourage de la réalité de cette persécution, bien qu’il n’en parle que rarement car il soupçonne tout le monde de faire partie des “comploteurs”. 

    Si on s’en tient à cette analyse faites des récurrents mensonges sur son titre et ses diplômes, il y a de quoi s’inquiéter dans l’entourage du Premier Ministre ivoirien, à commencer par le président de la république ivoirien qu’il peut convaincre de l’existence d’ennemis imaginaires, qu’il peut faire assassiner en lui en faisant porter le chapeau. Sur la liste des candidats à l’élection législative qui a été publié par la CEI, Soro Guillaume se réclame “politologue” dans la section profession. Ce rattachement au corps des politologues est une véritable imposture, une simple usurpation de titre. 

    Le politologue est un scientifique spécialisé en politologie. C’est un expert titulaire d’un Doctorat en science politique.Soro Guillaume actuel premier ministre de Côte d’Ivoire vit les échecs de son parcours scolaires comme un véritable complexe d’infériorité. Il ne détient en effet qu’un diplôme de premier cycle en anglais, obtenu à l’université d’Abidjan. Ayant été incapable de rédiger le mémoire qu’exige la validation de la maîtrise en Anglais à l’université d’Abidjan, il a choisi d’interrompre ses études après son inscription. Il a tenté de s’inscrire en vain dans des universités françaises qui lui ont refusé l’inscription en année de Master 1 pour raison de niveau insuffisant. 

    par Adou Basile 
    ==============================

  5. @WARA………….

    Tu aurais pu rediger et exposer tes exposés ci-dessus avant “la chute” de Soro Guillaume. du soi-disant RHDP.
    Le cas de Soro est -il UNIQUE au monde ???>>>

    Nous connaissons TOUS ce qui se passe en Europe et partout dans ce monde. Tu dois comparer ce qui est comparable.

    peux tu dire au monde entier, la profession qui est écrite sur les differents passeports ordinaires ou diplomatiques des députés et autres ministres du RHDP et aussi ceux de la France et autres á travers le monde ?
    Nous savons la rapidité avec laquelle le service de passeport traite les demandes de nos personnalités politiques , hauts cadres et gradés de l’armée.

    Quand il s’agit de Soro Guillaume, on nous BRANDIT ce délai de CHIFFON de 3 mois.

    Si c’etait la VULGAIRE femme député de Tengrela qui etait á la place de Soro Guillaume, un passeport ordinaire lui aurait été établi en expresse depuis Abidjan.

    ” Planet Earth is still rotating around the sun…..”
    In the Bible ; It’s written: ECCLESIATE, chap 3, versus 1 to 10….
    For everything there is an appointed time, even a time for every affair under the heavens………….and so on…..

    DRAMANE et consorts se croient aujourd’hui comme des Dieux éternels religieux….ils oublient que le tout puissant Ange GABRIEL que certains appellent faussement “DIEU” est lui aussi mort depuis des siècles. Ange GABRIEL a eté lui aussi succédé; Ce que des IGNORANTS religieux continuent d’ignorer . @Srika sait de quoi il parle.

Les commentaires sont fermés.