Côte-d’Ivoire: Le PDCI “craque” et annonce un congrès extraordinaire avant la présidentielle de 2020

Le PDCI-RDA a fini par craquer sous la pression du pouvoir en place, de ses propres dissidents partisans de la candidature unique RHDP parti unifié à la présidentielle de 2020, et surtout devant la justice ivoirienne, qui à l’analyse, a su exploiter les nombreuses violations de leurs propres textes, auxquelles les partis politiques ivoiriens nous ont habituées depuis de longues décennies.

Dans le fond, le PDCI-RDA, ne pouvait pas prendre de décisions, de l’unique ressort d’un congrès [ses propres textes le disent], à un «simple» Bureau politique.

Un nouveau Bureau politique est annoncé pour lundi prochain, le 8 octobre à Daoukro.

Commentaires Facebook

10 réflexions au sujet de “Côte-d’Ivoire: Le PDCI “craque” et annonce un congrès extraordinaire avant la présidentielle de 2020”

  1. Bédié ne voulant pas faire la prison [ de Ahmed B 🙂 ] profite de sa dynamique récemment acquise pour clouer le bec à Adjoumani, Siandou et consorts.

  2. Ce parti est mature. Au lieu d opposer le gros coeur à ce qui ressemble en réalité à une obligation de bonne gouvernance dans nos partis politiques, il manoeuvre en fonction des leviers que lui donne ses propres textes pour éviter l épée de la justice.

    Ceux du rdr qui se délectent oublient que eux, vu leur fonctionnement ils verront qu’ ils sont encore à des années lumières en arrière quand le retour de manivelle se fera. En plus bedie leader incontestable du pdci n envisage clairement pas de faire autre chose que de se conformer aux textes.

    Et je pari que ce parti qu’ on moque à longueur de poste sera le seul à échapper au bicephalisme ambiant.

    Il reste un écueil: décisions des bureau politiques déboutées, mandat fini, congrès pas encore organisé, ne serait pas la porte ouverte à la contestation de la légitimité et de la légalité du président du pdci?

  3. CONGRES EXTRAORDINAIRE ?
    CONGRES DE STABILITÉ OU DE STABILISATION ? CONGRES DE CLARTE OU DE CLARIFICATION?

    Article 32, 33 ou 35 ?

    CONGRES ou CONVENTION ?

    Vraiment la maison PDCI devient groggy comme un certain Joe Kalala face à Mary Konaté !

    L’hôtel de La Paix de Daoukro peut se frotter les mains. A ce rythme les comptes 2018 seront vite bouclés.

    Après la convention de la stabilisation, ce sera le congrès de la Rectification…

  4. congrès extraordinaire pour fixer dans du marbre les décisions du politiques et du conseil de discipline: endosser les décisions du bureau politique et surtout extirper les ténias qui mettent à mal la cohésion du parti. Cela aura le mérite de ramener la stabilité au PDCI et lui permettre de se concentrer pleinement sur l’horizon 2020

  5. BEDIE AUX 500 CHEFS BAOULE : J’IRAI JUSQU’AU BOUT !

    “Cette nuit…avant que le coq ne chante, tu me renieras trois fois…”

    Or donc ce nazarethien Jésus avait bel et bien raison.

    Après avoir plastronné devant 500 “CHEFS” de campement il y a moins d’un mois, saint Bedié vient de se rendre à l’évidence.

    On le disait devenu Phoenix et non plus Sphinx. La réalité est bien plus pauvre en émotions.

    Le combat est bien plus ardu que ne les croyaient ses 500 visiteurs d’un jour.

    Après le “garant” indirect de la Reine (tout en finesse) saint BEDIÉ cherche une légitimité perdue.

  6. Il a dit qu’il ira jusqu’au bout, pas qu’il ne convoquerait [pas] le congrès.

  7. Oui jusqu’au bout pour extirper les ténias en hibernation qui mettent à mal la cohésion du parti et souhaite la disparition du PDCI. Quant à sa légitimité, il la doit aux militants du pdci rda, qui la lui rendent asez bien, et non aux militants du RDR qui n’ont pas encore fait leur deuil du départ du PDCI et qui espèrent dans leur for intérieur que bédié revienne encore dans ce machin RHDP,

  8. Le PDCI prend l’eau de toute part. Pendant sept ans, vous cogerez avec le RHDP et pour raison de boulimie, on casse la baraque et on croit que les autres vous laisseront tranquillement prendre le pouvoir. Vous rêvez les gars.

  9. Krrrr krrrr krrrr…

    LOOL @GOZO

    Ils oublient que le Bravetchè connaît déjà ce scénario avec l’ex-Front Républicain refondu … maintenant qu’il est président avec tous les leviers du pouvoir, le vieux parti sans reins croit pouvoir ramasser la présidence sans se courber !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  10. >On le disait devenu Phoenix et non plus Sphinx. La réalité est bien plus pauvre en émotions.
    >Après le “garant” indirect de la Reine (tout en finesse) saint BEDIÉ cherche une légitimité perdue.

    “L’Homme n’est rien dê”, dit-on en Ivoirien Ancien dans nos quartiers. Les commentaires de @Wara en direction de Bédié partent de l’acrimonie au persiflage ce qui nous donne une palette assez étendue des sentiments éprouvés entre haine et amour, qu’on dit pourtant séparés d’une membrane plus fine que celle d’un œuf. Est-ce bien là du même Bédié que l’on parle ? Celui qui appelait ses militant à voter pour “son jeune frère” sous les vivats du peuple rôdôrô ? Celui qui tordait le cou aux textes pour éviter de livrer un PDCI sans capitaine à Ouattara, avec les encouragements du camp rôdôrô ? Celui qui lançait l’appel à s’émasculer depuis Daoukro pour faire place à un second mandat de Ouattara, à la grande joie de la famille rôdôrô ?

    Oui, l’Homme n’est rien, et la reine aujourd’hui encensée et louée pourrait très vite l’apprendre à ses dépends si l’envie lui prenait demain de dire ses vérités sur les ambitions de Ouattara.

Les commentaires sont fermés.