Maurice le pays le plus compétitif en Afrique, la Côte-d’Ivoire non classée en 2017

 

Selon le rapport global sur la compétitivité 2017-2018 publié le 27 septembre, par le forum économique mondial (WEF), Maurice est le pays le plus compétitif du continent. Positionné à la 45e place, le pays a amélioré son score qui est passé de 4,49 à 4,52 points.

L’Afrique du Sud chute de 14 places et descend à la 61e et le Rwanda régresse de sept échelons, tombant à la 58e position.

Les pays d’Afrique ayant enregistré les progrès les plus importants sur une année sont Madagascar, qui grimpe de onze places pour passer en 121e position, la Gambie gagne six places et atteint la 117e place, le Kenya progresse de cinq places et devient 91e alors que le Sénégal améliore aussi son classement et se retrouve à la 106e place.

Le classement se base sur l’Indice global de la compétitivité (Global Competitiveness Index – GCI) qui analyse 12 domaines différents, considérés comme les piliers de la compétitivité. Ces 12 indicateurs portent sur les institutions, les infrastructures, l’environnement macroéconomique, la santé et l’éducation primaire, l’enseignement supérieur et la formation professionnelle, l’efficacité du marché des biens, l’efficacité du marché du travail, le développement du marché financier, la maturité technologique, la taille du marché, la sophistication des entreprises et l’innovation.

Avec Financial Afrik

* La Côte-d’Ivoire n’a pas fourni suffisamment de données pour ce classement. 2017/2018

10 pays africains dans le top 100 des économies les plus compétitives de la planète

(Agence Ecofin) – Le Forum économique mondial (WEF) vient de publier l’édition 2017-2018 de son rapport global annuel sur la compétitivité. Fruit de plusieurs enquêtes réalisées auprès de 14 000 chefs d’entreprise, portant sur une centaine d’indicateurs répartis en douze piliers, le document a évalué, cette année, 137 pays.

Au nombre des principaux indicateurs, la stabilité des institutions, la qualité des infrastructures, l’innovation, la qualité de l’éducation, la performance du système de santé, le climat des affaires et la situation du secteur privé.

Intitulé « The Global Competitiveness Report 2017–2018 », le rapport parait à un moment où l’économie mondiale commence à présenter des signes de reprise.

Cette année, dix pays africains se retrouvent dans le top 100. Sans surprise, l’île Maurice (45e mondiale) conserve la première place africaine. Le Rwanda (58e) et l’Afrique du Sud (61e) complètent le trio de tête. Au bas du classement figurent le Tchad (135e) et le Mozambique (136e).

Par région, le Maroc (71e) conserve sa place de leader en Afrique du nord. Alors que l’Algérie (86e) continue de progresser, la Tunisie (95e) maintient sa place tandis que l’Egypte (100e) gagne du terrain avec un bond de plus d’une dizaine de places (+14 places).

L’Afrique subsaharienne, quant à elle, a connu peu de mouvements et d’améliorations.

Le ralentissement récent de la compétitivité de l’Afrique se reflète dans les faibles taux de croissance (seulement 1,4%) enregistrés en 2016 et la modeste reprise de 2,6%, cette année, selon les prévisions de la Banque mondiale. Une situation qui pèse sur les recettes publiques qui ont diminué en moyenne de 26,5% du PIB global de l’Afrique subsaharienne en 2017. La dette publique des pays a augmenté en moyenne de 31,5% dans 22 des 31 pays passés au crible.

Dans une telle atmosphère, la performance du pilier institutionnel s’est détériorée, en particulier en Afrique du Sud. Les élections au Rwanda, au Kenya, au Libéria et en République démocratique du Congo ont alimenté l’incertitude au niveau du commerce africain, souligne le rapport.

La Côte d’Ivoire, une des économies les plus dynamiques de l’Afrique subsaharienne, n’a cependant pas été évaluée pour cette édition. Le Gabon a été également exclu pour cause d’insuffisances de données macroéconomiques.

Au niveau mondial, la Suisse reste pour la neuvième année consécutive la nation la plus compétitive de la planète, suivie des Etats-Unis (2e) et de Singapour (3e).

Fiacre E. Kakpo

Commentaires Facebook

4 réflexions au sujet de “Maurice le pays le plus compétitif en Afrique, la Côte-d’Ivoire non classée en 2017”

  1. Île Maurice et la Suisse, sans surprise…
    Madagascar et Sénégal…Avec surprise….
    Maroc…Sans surprise…
    Egypt….Avec surprise…
    Rwanda et Afrique du Sud…Sans surprise…

  2. “La Côte d’Ivoire, une des économies les plus dynamiques de l’Afrique subsaharienne, n’a cependant pas été évaluée pour cette édition”

    j’ai lu l’article complet sur twitter.

    Pourquoi retranscrivez-vous uniquement cette phrase sur la Côte d’Ivoire? Ils ont expliqué pourquoi la Côte d’Ivoire n’a pas été classée.
    Et comme toujours pour dire que la Côte d’Ivoire est devenu un Etat néant vous balancez cette phrase!
    Chagrin éternel!!!!

  3. KANA7 Toi dis nous pourquoi l’économie la plus performante de l’Afrique de l’Ouest dirigée par un expert du FMI n’a pas été évaluée, sans doute ses dossiers ne valaient pas la peine d’être retenus.

  4. Voici ce que nous répétons à loisir. Le bété typique sang chaud et violent est toujours dans une posture de confrontation.

    Si tu veux l’info demande-lui gentiment, comme une personne civilisée, pas comme un enfant mal éduqué sans manière inculqué par ses géniteurs. Pas comme un sauvage bété des forêts.

    Dans le cas contraire, comme il est clair que tu cherches ta confrontation quotidienne pour avoir les moyens de nourrir ta cohorte comme le bété que tu es, on va dire ceci. Dans ton trou de rat avec ton portail blindé, tu n’as pas l’internet ? Va chercher le rapport toi-même. Il est connu que les bétés sont naturellement fainéants mais il ne faut pas passer l’outrecuidance d’exagérer quand même.

Les commentaires sont fermés.