Abidjan – la Banque mondiale reprend son service après 4 mois de fermeture

La représentation de la Banque mondiale à Abidjan est prête à reprendre son service après quatre mois de fermeture liée à la crise post-électorale, a-t-on appris jeudi de sources proches de l’institution.

La reprise des activités se traduit non seulement par la réouverture administrative des bureaux, mais aussi par plusieurs actes au profit de la Côte d’Ivoire qui amorce sa reconstruction, à en croire ces sources.

Dans cette mouvance, le bureau de la Banque mondiale annonce une “grande mission” de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) à Abidjan du 18 mai au début du mois de juin.

Il s’agit selon l’institution de préparer un “important” appui budgétaire à la Côte d’Ivoire qui devrait être disponible d’ici quelques mois.

Lors d’un entretien mercredi avec le président Alassane Ouattara, le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire Madani Tall a rassuré M. Ouattara des dispositions prises par cette institution en vue d’accompagner la Côte d’Ivoire dans sa phase de reconstruction et de développement économique.

Le 23 décembre 2010, le président de la Banque mondiale Robert Zoelick avait annoncé la fermeture de l’agence d’Abidjan, au plus fort du conflit post-électoral opposant le président sortant Laurent Gbagbo à Alassane Ouattara.

Dans un contexte de sanctions économiques contre la Côte d’Ivoire se rapportant à cette crise post-électorale, la Banque mondiale avait également indiqué le gel des financements au profit du pays par cette institution financière.

La Côte d’Ivoire a amorcé un nouveau virage de sa vie socio- politique depuis l’arrestation le 11 avril dernier du Laurent Gbagbo par les forces pro-Ouattara avec le soutien de l’ONU et de la force française Licorne.

Sous la houlette du gouvernement Ouattara, le pays tente de se remettre au travail et d’opérer sa reconstruction avec la contribution des Ivoiriens dans leur ensemble et avec l’appui des bailleurs de fonds et partenaires extérieurs.

Xinhua

Commentaires Facebook