Délocalisation du match Côte d’Ivoire-Bénin au Ghana, les dessous du choix d’Accra

Le match Côte d’Ivoire-Bénin comptant pour la 3é journée des éliminatoires de la Can 2012 se jouera finalement à Accra dimanche 27 mars. Si cette décision de délocaliser cette rencontre émane de la Confédération africaine de football (Caf), instance suprême du football africain, le choix d’Accra est du ressort de la Fédération ivoirienne de football (Fif). Jacques Anouma et ses collaborateurs avaient le choix entre jouer dans un pays neutre ou jouer au Bénin chez l’adversaire. A première vue, le Ghana est un choix idéal. Le Ghana est non seulement un pays voisin mais aussi un pays familier aux Ivoiriens. Les Eléphants pourront bénéficier du soutien du public ghanéen qui trouve le beau football des pachydermes ivoiriens identique à celui des Black-stars. Cependant, comme l’indique le président Jacques Anouma lui-même, le choix d’Accra a un coût. ” Evidemment, tout est à la charge de la Côte d’Ivoire. Cela demande des coûts importants. Nous sommes en contact avec le gouvernement pour voir dans quelle mesure l’Etat de Côte d’Ivoire pourrait nous aider à faire face aux dépenses “, fait-il savoir. Connaissant mieux que quiconque la situation financière du pays, pourquoi Jacques Anouma n’a-t-il pas opté pour le Bénin ? Ce qui éviterait d’autres charges financières étant entendu que le Bénin joue à domicile. Aussi, jouer au Bénin ne constitue pas un véritable handicap au plan sportif. Le choix d’Anouma aurait-il des dessous politiques ? Tout porte à le croire.

De Bouaffo
Le Nouveau Réveil

Commentaires Facebook