À peine inauguré le nouveau tunnel d’Abobo sous les eaux après les premières pluies

blank 

Le tunnel a eté officiellement inauguré le 10 janvier 2024

Commentaires Facebook

3 réflexions au sujet de “À peine inauguré le nouveau tunnel d’Abobo sous les eaux après les premières pluies”

  1. Ya des tunnels à Dakar demandez-leur comment ils s’arrangent en saison des pluies. Là-bas les femmes ont leurs étales autour mais point d’ordures qui s’entassent dans les caniveaux mais avec de fortes pluies. Dans la vitesse précipitée vers le tout CAN 2023 ça ne m’étonnerait pas qu’un ingénieur n’a pas fait le boulot correctement. On attend aussi les audits publics de tous ces travaux qui ont englouti plusieurs centaines de milliards de francs

  2. Ah, les nègres ! Voici le salaire ou la résultante de l’incivisme et de la saleté, voire méchanceté ou stupidité nègre. Voilà pourquoi il faut BACONGOTISER. (Ah, oui c’est le nouveau mot du dictionnaire urbain que nous avons introduit.) Voilà pourquoi il faut casser et dégager toutes emprises sur toute canalisation. Sans cela tous les ouvrages que ce soit à Abidjan, Paris, New York City, ou Londres, et j’en passe seront à risque d’inondations wt voire pire. On attend les opposants comme ce minablissime Koudou aller faire un pèlerinage sous le tunnel pour constater les conséquences de l’incivisme.

    Pour les sorcières et autres microbes qui se promènent sur les réseaux et qui n’attendent que ce genres de situations pour danser de joie, sachez que le travail a été fait en conformité avec toutes les exigences en la matière. Si LES NÈGRES DÉVERSENT DES DECHETS DANS LES CANIVEAUX OU BOUCHES D’ÉVACUATION, IL Y AURA INNONDATIONS. Simple comme un plus un. Même ei on construit un tel ouvrage aux USA ou en Europe et que les Américains ou Européens bouchent les bouches d’évacuations ou caniveaux, il y aura le même résultat. Point barre.

    Pour finir, comme biens de millions d’observateurs dans notre pays, nous devons exhorter le ministre BACONGO a poursuivre son travail d’envergure et à continuer à bacongotiser… Voilàààààà et bien même. Il faut voir du côté du marché d’Abobo et alentours de cet ouvrage et raser toutes constructions et installations anarchiques.

    Que disais-je tantôt ? Ah, les nègres !

  3. Un dernier point. On espère que si et quand les opposants dans notre pays iront constater de visu les conséquences de l’incivisme à Abobo, ils apporteront ou proposeront des solutions. Critiquer, c’est facile surtout quand on a gouverné.

    On espère en outre, et surtout avec les doigts croisés, que le vieux minablissime Koudou ne viendra pas nous parler de l’argent de la popotte volée et pillée de notre pays que sa maîtresse Nady utilisait pour donner à Blé Goudé… Ou bien ? Riresssss….

Laisser un commentaire