Renard le scenario “dingue” fait pschitt

La FFF et la Côte d’Ivoire n’auraient pas trouvé d’accord pour le prêt du sélectionneur des Bleues

Alors que la Côte d’Ivoire s’est séparée de son sélectionneur Jean-Louis Gasset malgré sa qualification (certes étriquée) pour les 8es de finale de la CAN, la Fédération ivoirienne a tenté de récupérer Hervé Renard, sélectionneur de l’équipe de France féminine, en prêt pour la fin de la compétition.

Cependant, elle n’aurait pas réussi à trouver d’accord avec la FFF selon Le Figaro et beIN Sport.

La Coupe d’Afrique des Nations nous offre des scénarios dingues depuis le 13 janvier dernier. Elle n’a peut-être pas fini de le faire, et encore moins prévu de s’arrêter au rectangle vert, avec le pays hôte comme principal agitateur. Alors que la Côte d’Ivoire a déjà surpris en se séparant de Jean-Louis Gasset malgré la qualification – très laborieuse – de ses troupes en 8es de finale de la CAN, le nom de son possible successeur fait lui l’effet d’une bombe. La Fédération ivoirienne (FIF) penserait en effet à Hervé Renard, selon plusieurs médias (L’Equipe, Le Figaro).

Suivez la saison de sports blancs en vous abonnant à Eurosport

Celui qui était déjà passé sur le banc ivoirien, avec une victoire en Coupe d’Afrique à la clé (2015), est actuellement en poste avec l’équipe de France féminine, avec un contrat qui court jusqu’à la fin des Jeux Olympiques de Paris 2024. Pour la faire simple, l’objectif de la FIF ne serait pas de le récupérer pour de bon mais de l’emprunter pour le reste de la compétition. Et de créer un électrochoc au sein du vestiaire.

Renard tenté par ce “prêt” atypique

Une pige pour laquelle la FFF devrait évidemment donner son accord. Son homologue ivoirienne l’a en tout cas déjà contactée, explique le quotidien. Avec pour objectif de boucler ce coup dans les prochaines heures, puisque la Côte d’Ivoire affrontera le Sénégal lundi en 8es.

Et selon Le Figaro, le patron des Bleues n’est pas insensible à cet appel du pied de la sélection des Éléphants. Il serait séduit par cette idée mais attendrait désormais l’accord de la FFF pour “ce prêt” pour le moins surprenant. D’après RMC Sport, l’instance française ne serait pas fermée à cette idée. Le parcours de Renard est déjà atypique. Mais ce retournement de situation serait carrément inédit.

Arthur Merle
Eurosport.fr

La FFF ne « prête » pas Hervé Renard à la Côte d’Ivoire

La Fédération française n’a pas donné son accord à son homologue ivoirienne qui souhaitait le « prêt » du sélectionneur des Bleues Hervé Renard pour la fin de la CAN.

La Côte d’Ivoire devra faire sans Hervé Renard. (A. Mounic/L’Equipe)
Après une après-midi de réflexion, la FFF a finalement décidé, ce jeudi après-midi, de ne pas accéder à la demande de la Fédération ivoirienne, désireuse de confier à Hervé Renard le sort de sa sélection qui doit affronter le Sénégal, champion en titre, lundi soir (21 heures), en huitièmes de finale de la CAN.

L’ÉQUIPE

Commentaires Facebook

2 réflexions au sujet de “Renard le scenario “dingue” fait pschitt”

  1. C’est quoi ce scénario rocambolesque ? Quelqu’un en Côte d’Ivoire peut-il ou peut-elle m’expliquer le sens des actions de la FIF ? On devrait plutôt dire que c’est notre fédération, dirigée par ce machin, dirais-je ce minable et incompétent Idriss Diallo, qui ne cessera de nous surprendre de la pire des manières.

    Personnellement, j’ai toujours été de ceux qui ont supporté Drogba pour ce poste. Mais bon, on a perdu ces élections. Comme nos amis Anglo-saxons aiment à le dire : “Elections have consequences”. Eh bêh, je crois que nous sommes en train de vivre et payer ces conséquences avec ce machin à la tête…

    GouminGoumin-tiquement parlant…

  2. ===== L’IMMOLATION DE FAE =====

    Désormais c’est acté. FAE sait qu’il n’est l’homme de confiance de personne en situation tendue. Si on court vers un potentiel HOMME PROVIDENTIEL c’est le meilleur désaveu de ceux en place.
    Quel message envoie t on ainsi aux joueurs et au public sportif ?

    ==== L’AFRIQUE, TERRE DE FABRIQUE DES HOMMES PROVIDENTIELS, DEUXIÈME PATRIE DES AVENTURIERS ====

    Le fondateur de RV NET, entreprise de nettoyage fondée par RV comme Hervé Renard à Cannes, fait son chemin. Hervé parti longtemps est devenu dans un autre monde une Gloire. Deux CAN gagnées de haute lutte en Afrique, un exploit en Arabie Saoudite en coupe du monde et aujourd’hui sélectionneur de l’équipe féminine française. L’homme providentiel qu’il est devenu doit beaucoup à l’Afrique. A l’Afrique et à la manière de réfléchir de ses dirigeants.

    Pour quelques matchs de CAN on serait prêt à lui payer à l’avance très souvent toute rétribution réclamée. Avec carte blanche dans tous les domaines.
    S’il faut changer les heures de sommeil des joueurs tout le monde s’y resignerait.
    S’il faut changer les tenues vestimentaires des joueurs, accord total…
    Tout y passerait pour le plaisir et la gloire de l’homme providentiel !

    La FRANCE a sollicité son fils. Lequel a répondu à l’appel de la nation.

    Monsieur Diallo, qui vous empêche de requérir, si tant est que vous cherchez un faiseur de miracles, un François François ZAHUI qui a démontré un potentiel fort pour sa première CAN comme Coach !

    Faut il rappeler qu’en dehors de ses postes d’adjoint de Claude Leroy, HERVE a été coach de Zambie une première fois en 2008 puis de l’Angola avant un retour gagnant de 2011 à 2013 ?

    Non. Manifestement c’est trop demander pour les grands humbles que nous sommes.

    Dans mes vieilles lectures je suis tombé un jour sur un traité de gestion des relations dans les colonies. L’ouvrage destiné aux cadres de l’administration coloniale indiquait comme créer de véritables liens de sujétion dans les territoires de l’AOF et de l’AEF.

    Aujourd’hui les hommes providentiels que nous allons chercher dans la précipitation et l’impréparation n’ont plus besoin en Afrique d’un encadrement pour réussir leur mission civilisatrice. Le tapis rouge est déroulé devant eux.

    ===== L’AVEU REINE DES PREUVES ====

    La résiliation du contrat de GASSET interroge sur plusieurs arrière-plans au-delà de la rhétorique de l’insuffisance de résultats liée à un résultat attendu.

    On pourrait toujours en parler.

    En attendant on est curieux de savoir comment une négociation de nature confidentielle se retrouve sur la place publique… Amateurisme ? Trahison ? Grosse manipulation ?

    La gestion de ce dossier est un aveu d’échec qui ne dit pas son nom.
    L’aveu toujours reine des preuves ?

Laisser un commentaire