USA/Le bureau humanitaire du gouvernement américain évalue la réponse aux besoins des réfugiés en Côte d’Ivoire

Ferkessédougou, Côte d’Ivoire, 23 décembre 2023 (HCR) : La Coordinatrice Régionale Principale
du Bureau de la population, des réfugiés et des migrations (PRM), Mme Aimee Dowl, récemment
nommée et en poste à Dakar (Sénégal), a entrepris sa première mission en Côte d’Ivoire afin de
s’enquérir elle-même de la situation des réfugiés et de la réponse jusque-là apportée à leurs besoins dans le nord du pays.

Le Bureau de la population, des réfugiés et des migrations du Département d’État des États-Unis est l’agence chargée de protéger, d’alléger les souffrances et à la recherche de solutions aux problèmes des personnes persécutées et déplacées de force dans le monde entier.

“C’est la première fois que je travaille en Afrique de l’Ouest et ma première visite en Côte d’Ivoire. Le
Gouvernement et le peuple des Etats-Unis expriment leur gratitude au Gouvernement et au peuple de Côte d’Ivoire pour leur générosité et leur hospitalité envers les milliers de personnes qui ont fui le Burkina Faso pour trouver refuge ici “, a indiqué Madame la Coordinatrice Régionale principale, lors de discussions avec les autorités préfectorales et locales, avec les membres des communautés d’accueil, ainsi que le HCR et ses partenaires.

“Je suis ici pour vous écouter et pour observer certaines des activités du HCR et de ses partenaires,
et pour informer Washington de ce que j’ai observé par rapport aux réalisations et aux besoins”, a-t- elle réitéré.

Au 19 décembre 2023, le gouvernement ivoirien, à travers la Direction d’Aide et d’Assistance aux
Réfugiés et Apatrides (DAARA), en collaboration avec l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés
(HCR) et l’Office National de l’Etat Civil et de l’Identification (ONECI), a enregistré 36 445 personnes
dans le nord de la Côte d’Ivoire sur plus de 44 000 arrivées estimées et résidant principalement dans les régions du Tchologo et du Bounkani. Les demandeurs d’asile proviennent principalement des régions des Cascades et du Sud-Ouest du Burkina Faso.

Au cours de sa mission d’une semaine, du 17 au 22 décembre, Mme Aimee Dowl, qui était
accompagnée du spécialiste régional des réfugiés également basé à Dakar, M. Russell Bernstein, et

de deux fonctionnaires de l’ambassade des Etats-Unis à Abidjan, a visité le site de transit de
Niornigué, l’une des deux installations temporaires construites par le gouvernement ivoirien. Elle a à cette occasion échangé avec les chefs et les anciens des communautés d’accueil de Torla et de
Niornigué. Elle a ensuite assisté à l’enregistrement biométrique des nouveaux arrivants à Korhogo,
dans la région du Poro.

S’exprimant au nom des demandeurs d’asile, Monsieur Tall Hassan a décrit les sites de transit
comme un grand soulagement pour eux et a remercié les autorités de la Cote d’Ivoire pour leur
générosité. Il a cependant appelé à l’amélioration des services. Les autorités locales ont informé la
mission que les sites ont désormais atteint leurs capacités maximales, avec un total de 11 251
personnes relogées depuis le lancement de l’opération de relocalisation volontaire il y a six mois.

Au cours des différentes réunions qui se sont tenues, les réalisations telles que la relocalisation, la coexistence pacifique et la fourniture de certains articles de secours alimentaires et non alimentaires ont été soulignées, ainsi que les défis tels que l’insuffisance de l’approvisionnement en eau, l’éducation, la santé, les abris, la nourriture et la gestion du bétail.

“La réponse d’urgence est bonne. Nous avons noté l’excellente coordination entre le gouvernement,
le HCR et les partenaires dans l’assistance aux demandeurs d’asile. Nous avons également pris note des réalisations et des défis que nous partagerons avec Washington”, a déclaré Aimee Dowl, qui s’est également entretenue avec le représentant du HCR à Abidjan, au terme de sa mission.

“Le HCR est immensément reconnaissant au gouvernement américain pour son soutien financier et moral qui nous permet d’entreprendre des activités d’enregistrement et d’autres activités
humanitaires. Ce soutien financier continu nous a également permis d’ouvrir des bureaux à

Ferkessédougou et à Bouna, qui sont plus proches des personnes que nous servons”, a déclaré le
représentant du HCR en Côte d’Ivoire, M. Ali Mahamat. Il a par ailleurs lancé un appel a plus de
soutien financier afin d’améliorer le niveau de service au profit des demandeurs d’asile et des
populations hôtes.

Le Représentant du HCR a également saisi cette occasion pour exprimer sa gratitude aux autorités
ivoiriennes pour la bonne collaboration entre le HCR et le Gouvernement et aussi pour l’hospitalité et la générosité accordées aux demandeurs d’asile.

Pour plus d’informations, contactez Sulaiman Momodu, chargé de communication, UNHCR Abidjan, Côte d’Ivoire. Portable :

+225 05 64 30 52 47 E-mail : momodus@unhcr.org

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire