Report forcé du congrès du PDCI par la justice – La Côte-d’Ivoire sous la menace d’un putsch militaire ?

La justice ivoirienne instrumentalisée par les politiciens, vient peut-être sans le savoir, de donner un énième alibi aux militaires ivoiriens pour rejoindre leurs frères et sœurs d’armes des trois pays voisins de la Côte-d’Ivoire que sont le Mali, le Burkina et la Guinée.

Sans oublier le Niger [Conseil de l’entente], pays où est exilé une autre grosse victime des dérives du régime d’Abidjan, l’ancien PM, ancien PAN et ancien ministre de la Défense de la Côte-d’Ivoire: Soro Kigbafori.

Car, c’est aux militaires qu’il revient en premier de protéger leurs concitoyens contre les politiciens voyous et véreux qui pensent que le pays est leur affaire privée, qui piétinent toutes les lois dans la mascarade totale, qui se prennent pour Dieu le père.

Partout dans le monde quand des politiciens se comportent en autocrates, le putsch militaire pour les déposer, devient une légitimité, au nom du PEUPLE.

#AGD

Tidjane appelle au calme

Report du congrès extraordinaire du Pdci Rdr: Des militants croient en des interventions extérieures pour un congrès immédiat ou imminent.

Estimant encore possible la tenue du congrès ce 16/12/2023, des militants Pdci sont partagés entre colère , indignation et espoirs. Ils parlent d’une intervention de la communauté internationale qui fera reculer immédiatement la justice ivoirienne, permettant aussitôt la tenue du congrès !

D’autres militants qui avaient gardé le profil bas depuis quelques jours, donnent désormais de la voix dans les groupes de discussion numérique, pour dire que ce qui arrive est le fait de la direction du parti.

Selon eux, c’est en tentant d’instrumentaliser la situation judiciaire de Guikahué que la direction intérimaire et le comité électoral ont eux-mêmes introduit l’équation et l’impact de la justice et d’un organe extérieur dans la vie du Pdci Rda, montrant la voix aux militants.

Pour sa part, le cabinet de Thiam a demandé aux militants de ne pas se rendre sur le site du congrès pour le moment et d’attendre les consignes de la direction du parti qui n’a pas encore réagi.

Ainsi , en dehors des réactions entre des militants dans des forums de discussion numérique et du cabinet Thiam , pas de réaction à cette heure d’aucune autre personnalité du parti, ni de la direction du Pdci Rda.

(Alerte IA)

Commentaires Facebook

1 réflexion au sujet de « Report forcé du congrès du PDCI par la justice – La Côte-d’Ivoire sous la menace d’un putsch militaire ? »

  1. En tant qu’observateur, je me demande comment un tel torchon peut être publié sans même comprendre les faits. C’est une affaire exclusivement entre PDCI qui est arrivée au tribunal (estée par des secrétaires du PDCI). Et Le tribunal a tranché. C’est tout ! Cette même racaille se plaindrait que la CIV n’est pas un état de droit mais quand l’état de droit est respecté, la même racaille parle de coup d’état. Pire, cette poubelle parle des états du Sahel. Diantre, ce sont eux vos exemples avec 5 à 6 coups d’états chacun et vivant dans la misère pendant que notre pays se trouve à des années presque lumière ? Les pays du Sahel sont-ils des états de droit ? Ainsi donc selon l’auteur de ce torchon, on devrait faire un coup d’état chaque fois qu’on n’aime pas les décisions de justice ? Quelle stupidité de nègre ! Incroyable !

Laisser un commentaire