Israël va «au-delà de l’autodéfense», selon la Chine / L’Iran menace d’entrer en guerre si Israël poursuit son opération à Gaza

Notre sélection du 15/10 sur le développement du conflit en Palestine

La Chine demande à Israël d’arrêter
L’action d’Israël à Gaza après l’attaque du Hamas va « au-delà du domaine de l’autodéfense » et le gouvernement israélien doit cesser « de punir collectivement la population de Gaza », a déclaré samedi le ministre des affaires étrangères chinois, Wang Yi, à son homologue saoudien, Fayçal Ben Farhan, selon un communiqué de son ministère publié dimanche.
(…)
« La racine profonde (…) de la situation entre la Palestine et Israël est que le droit du peuple palestinien à la souveraineté a été mis de côté depuis longtemps », a déclaré M. Wang lors d’un entretien téléphonique avec le ministre des affaires étrangères iranien, Hossein Amir Abdollahian, selon un compte rendu officiel chinois dont l’Agence France-Presse fait état.

« Cette injustice historique devrait prendre fin le plus rapidement possible », a ajouté le ministre, disant que la Chine allait « continuer à se tenir du côté de la paix et à soutenir la juste cause du peuple palestinien dans la préservation de ses droits nationaux ». Pékin entretient de bonnes relations avec l’Iran, dont les dirigeants soutiennent le Hamas. La Chine n’a pas nommé spécifiquement le Hamas dans ses condamnations de la violence, suscitant des critiques de la part de certains responsables occidentaux.

«Si les attaques du régime sioniste contre la population sans défense de Gaza se poursuivent, personne ne peut garantir le contrôle de la situation et la perspective d’un élargissement du conflit», a déclaré le ministre selon des propos rapportés par un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Avertissements de l’Iran
L’Iran menace d’intervenir si Israël poursuit son action à Gaza, rapporte un média israélien
Selon le site d’information israélien Walla et le site d’information américain Axios, l’Iran a transmis un message à Israël par l’intermédiaire des Nations unies. Selon Walla, le ministre des affaires étrangères iranien, Hossein Amir Abdullahian, a rencontré, samedi, à Beyrouth, l’envoyé de l’ONU au Moyen-Orient, Tor Wennesland. Il s’agissait de la première réunion entre un émissaire des Nations unies et un officiel iranien. Selon un diplomate, le ministre des affaires étrangères iranien a déclaré à l’émissaire des Nations unies que l’Iran ne souhaite pas que l’escalade dans la bande de Gaza se transforme en un conflit régional et qu’il veut travailler pour la libération des civils détenus par le Hamas.

Cependant, le ministre iranien a averti l’émissaire des Nations unies que l’Iran avait des « lignes rouges », et si l’opération de l’armée israélienne à Gaza se poursuit, en particulier si elle se transforme en une opération terrestre israélienne, l’Iran sera contraint de réagir. Selon Axios, les combats entre le Hamas et Israël se transformeront en une guerre régionale si l’Iran s’implique directement ou indirectement, par exemple par l’intermédiaire d’un groupe militant en Syrie ou en soutenant toute décision du Hezbollah de s’engager pleinement dans les combats.

M. Abdollahian a ensuite rencontré le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, à Doha, au Qatar, et les deux ont convenu de poursuivre leur coopération pour atteindre les objectifs du Hamas, comme l’a expliqué le groupe dans un communiqué.

Un haut responsable israélien accuse l’Iran de tenter d’ouvrir un deuxième front de guerre en déployant des armes en Syrie. Joshua Zarka, chef des affaires stratégiques au ministère des affaires étrangères israélien, a répondu de manière lapidaire à une question sur le sujet : « Ils le font [les Iraniens]. »

Netanyahu joue sa survie
Les résidents d’Israël sont furieux que M. La sécurité, comme on appelle souvent le Premier ministre, n’a pas été en mesure de protéger le pays contre la plus grande attaque contre des civils dans l’histoire du pays. Des centaines d’Israéliens ont été assassinés et kidnappés dans le sud du pays lors de l’attaque surprise a grande échelle du Hamas la semaine dernière.

“Netanyahu est responsable de cette guerre entre Israël et le Hamas”, titrait le journal israélien critique Haaretz au lendemain de l’attaque terroriste sanglante du Hamas. Quelques jours plus tard, le même journal, dans une chronique cinglante, qualifiait le Premier ministre de « chef de bande » incapable de rester au pouvoir.

La popularité de Netanyahu dans la population est tombée à son plus bas niveau. Un récent sondage montre que quatre Israéliens sur cinq tiennent Netanyahu et son gouvernement pour responsables de l’attaque de la semaine dernière. Une majorité d’entre eux souhaite que Netanyahu parte une fois la guerre terminée. Parmi eux, nombreux sont ceux qui ont déjà soutenu son gouvernement.

Avec Lemonde.fr et agences

Commentaires Facebook

1 réflexion au sujet de « Israël va «au-delà de l’autodéfense», selon la Chine / L’Iran menace d’entrer en guerre si Israël poursuit son opération à Gaza »

  1. Vérité Chinoise. Tout simplement inhumain et cruel de la part de Israël.

Les commentaires sont fermés.