Razzia du RHDP aux Sénatoriales

Les résultats des élections sénatoriales du samedi 16 septembre 2023 établissent une véritable razzia du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, pouvoir) sur le territoire ivoirien, comme ce fut le cas pour les élections régionales et municipales couplées du 2 septembre.

Selon les chiffres proclamés par les porte-parole de la Commission électorale indépendante (CEI), respectivement Emile Ebrottié et son adjointe Maître Ketty Yapobi, sur 31 circonscriptions pour un total de 32 à pouvoir, le parti présidentiel se taille la part du lion avec 28, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) avec trois et une région pour une liste indépendante.

Ainsi, les listes de deux candidats chacune du RHDP sont déclarées vainqueurs dans les régions de l’Agnéby-Tiassa (80,63% des suffrages exprimés), La Mé (90,50%), le District autonome d’Abidjan (69,10%), le Folon (60,13%), le Kabadougou (87,75%), le Béré (79,43%), le Worodougou (97,87%), les Grands-Ponts (75,47%), le Bounkani (58,62%), le Poro (97,72%), le Cavally (98,01%).

Le parti présidentiel remporte également les sénatoriales dans les régions du Sud-Comoé (70,64%), du Gbêkê (65,86%), du Tchologo (98,47%), du Gontougo (77,63%), du Hambol (93,81%), le Moronou (64,06%), l’Indénié-Djuablin (57,87%), le Loh-Djiboua (91,34%), San Pedro (74,78%), la Nawa (57,48%), la Bagoué (88,94%), la Marahoué (61,48%), le Haut Sassandra (87,36%), le N’Zi (67,65%), le Gôh (71,07%), le Tonkpi (80,26%) et le Bafing (69,88%).

Le PDCI l’emporte dans l’Iffou (74,77%), le Bélier (52,53%) et le District autonome de Yamoussoukro (72,16%).

Une liste indépendante est déclarée vainqueur dans le Gboklê (75,93%).

Le Parti des peuples africains – Côte d’Ivoire (PPA-CI) présidé par Laurent Gbagbo n’a obtenu aucun siège de sénateur.

Donnant les résultats « solennels » du scrutin sur les antennes de la télévision publique, RTI 1, le président de la CEI, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, a souligné que le scrutin s’est « très bien » déroulé, nonobstant un « incident mineur » à Toumodi (région du Bélier) qui a été vite contrôlé.

Ainsi, a-t-il résumé, le RHDP gagne 56 sénateurs (soit 28 régions), le PDCI en obtient six (trois régions) et les indépendants, deux (une région). Sur les 66 sièges à pourvoir, 64 sont donc connus. Restent donc les deux de la région du Guémon, d’autant plus que le Conseil d’Etat, saisi par la CEI pour certaines irrégularités, a ordonné la reprise de ces élections.

Avec l’élection des 2/3 des membres de la Chambre haute du Parlement, il reste 33 qui seront désignés par le président de la République, Alassane Ouattara, pour obtenir l’effectif de 99 existants.

Pour le contentieux de ces élections parlementaires, les requérants ont trois jours à compter de cette publication pour saisir le Conseil constitutionnel, a précisé le président de l’institution en charge de l’organisation des élections en Côte d’Ivoire.

Pour rappel, lors des élections municipales du 2 septembre, le RHDP a obtenu 123 communes pour les 199 résultats publiés (sur 201 communes), suivi par les indépendants avec 41 communes, le PDCI (22), l’alliance PDCI/PPA-CI (10), le PPA-CI (2) et une pour l’Union pour la renaissance et le développement (URD).

Au niveau des régionales, le parti au pouvoir a remporté 25 communes pour les 30 dont les résultats ont été proclamés (sur 31 existantes), suivi par le PDCI (3), l’alliance PDCI/PPA-CI (1) et les indépendants (1).

(AIP)

cmas

Commentaires Facebook

1 réflexion au sujet de « Razzia du RHDP aux Sénatoriales »

  1. Bon, sûrement que des intellectuels désillusionnés du PDCI viendront nous dire que le PDCI est “résilient”. Mon œil… Riresss. Quand on part à des élections qu’on perd bon nombre de sièges (municipales, régionales et/ou sénatoriales), on se remet en cause pour comprendre ce qui n’a pas marché des élections précédentes à celles-ci et revoir sa trajectoire et son message. Que nenni ! Seuls les nègres opposants Ivoiriens diront avec fierté, “on est sur la bonne trajectoire” ou “on est résilients”… D’un autre côté, pour le PPA-CI, ils ne sont même plus ultra-minoritaies en CIV. Ils sont juste morts et enterrés. Et cela même du vivant de l’incapable et vaurien Koudou qui détruit tout autour de lui, y compris son propre “fpi”. Comme le disait ce rappeur, qui sème le vent récolte le tempo. On avance…

Les commentaires sont fermés.