Cedeao: Le Parlement se déchire sur l’envoi de militaires au Niger – Une réunion des PR à Accra reportée sine die

Photo: Les partisans de la junte pendant une manifestation devant une base de l’armée française dans la capitale Niamey {Mahamadou Hamidou/Reuters]

Le parlement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest n’a jusqu’à présent pas été en mesure de s’entendre sur l’envoi de militaires au Niger, souhaité par certains membres comme la Côte-d’Ivoire et e Sénégal, appuyés par la France, en raison de graves désaccords dans ses rangs, a rapporté samedi Al Jazeera.

Auparavant, Reuters avait rapporté que le parlement de la CEDEAO prévoyait d’envoyer une délégation au Niger pour des entretiens avec la junte.

Dans le même temps l’on apprend qu’une réunion d’urgence des chefs d’états prévue samedi à Accra au Ghana, a été reportée sine die alors que les inquiétudes concernant la santé du président détenu Mohammed Bazoum augmentent. Ce dernier, toujours détenu par la junte, a reçu la visite de son médecin.

Selon nos informations la réunion des chefs d’états ajournée à Accra l’a été sur demande des état-majors militaires. Une nouvelle rencontre a été fixée au lundi 14 août.

De retour du sommet tenu le 7 aout à Abuja, le président ivoirien Alassane Ouattara avait déclaré que les dirigeants de la CEDEAO étaient d’accord pour lancer une opération militaire au Niger dans les plus brefs délais.

La junte nigérienne a dépêché une délégation en Guinée Conakry ce weekend.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire