Ajax – Nouveau triplé de Sébastien Haller, 41 buts, 15 passes décisives en 50 matchs

L’Ajax d’Amsterdam a enregistré sa deuxième victoire 5-0 de cette semaine hier dimanche après-midi.

Après la raclée au Vitesse en Coupe KNVB mercredi en milieu de semaine, c’était au FC Twente de repartir avec le même score de 5-0.

blank

Sébastien Haller était le grand homme avec son premier hattrick depuis 2015. L’international de Côte-d’Ivoire avec ses 3 nouveaux buts [2-0, 4-0, 5-0] est désormais seul leader des buteurs de l’Eredivisie, avec 16 réalisations. Avant dimanche, il était à égalité avec le joueur de Feyenoord Guus Til (13 unités).

LS

Commentaires Facebook

5 réflexions au sujet de “Ajax – Nouveau triplé de Sébastien Haller, 41 buts, 15 passes décisives en 50 matchs”

  1. Sébastien Haller… Pour trouver un tel “tueur” dans l’équipe des Eléphants de Côte d’Ivoire, il faut remonter très loin en arrière, avec un certain Abdoulaye Traoré dit Ben Badi. Bah, quand un tel joueur existe dans vos rangs et que vous jouez sans marquer, interrogez-vous sur la volonté de ses coéquipiers de le servir et donc, de gagner le match. Triste de mourir tué bêtement pendant qu’on est armés jusqu’aux dents…

  2. Attention, en termes de pure avant-centre, d’un 9 classique, Drogba ne fait pas moins que Haller ou Ben Badi, peut-être même plus. Mais bon on pourra dire qu’il avait des milieux et latéraux moins ingrats que ce que Haller a avec les Éléphants actuels avec les Ghislain Konan, Kessié… À l’Ajax ça n’aime pas les joueurs ingrats, Tadic, Berghuis, Massaroui, Anthony, Blind, Klaassen jouent d’abord pour le collectif. Anyway, nous pensons que le problème des Éléphants est d’abord au niveau du coach. On ne peut pas faire une grande équipe avec des coaches obscures sans références ni expériences.

  3. La rédaction

    Vous dites DD ne fait pas moins bien que mamie-wata ( ben badi) ou Haller..affirmation plus que discutable si on ne précise pas le référentiel choisi ..LDC ? éléphants ? Championnats respectifs ?
    Parce que pour le moment le record de Haller en LDC est unique et tient encore ..
    Mais où je suis à 100% d’accord c’est sur l’inopportunité d’avoir un coach d’un niveau aussi bas.
    Un seul latéral sélectionné sachant que pour le premier match le titulaire etait suspendu ..résultat modibo maiga a offert même pas des boulevards mais des pistes d’atterrissage aux équato-guinéens
    Deux milieux offensifs .. du coup pour remplacer la panthère de zebizekou ( kessie) on fait rentrer le super offensif devant l’éternel…serey Die.. nos ancêtres les gaulois diraient ..cherchez l’erreur ..
    L’Égypte joue en fonction et pour Salah
    Le Sénégal joue en fonction et pour Mané
    La Côte d’Ivoire avec le meilleur buteur de Eredivise et de champion’s league..et on joue comment ? Pour Haller ? En fonction d’Haller? Que nenni..nos ancêtres les gaulois…stop..on sait ..
    Alors vraiment Beaumelle ..merci et bon vent

  4. @La Rédaction,
    Didier Drogba reste, pour moi, l’un des meilleurs joueurs de l’histoire de notre équipe nationale : il a marqué des buts importants et décisifs, ça ne se discute pas. Il faut avoir été témoin du sommet atteint par Ben Badi pour comprendre ce que j’explique ici. Ce joueur n’avait pas l’influence sur le jeu, ou le poids sur les défenses qu’avait un Didier Drogba ou un Laurent Pokou. Mais ce qui caractérise Ben Badi, c’est sa faculté à être absolument “clinique” dans un match, réaliste devant les buts. Un vrai renard des surfaces, qui courrait peu mais ne badinait pas avec le ballon quand il le recevait, avec un précision rare. Haller est de cette race de “tueurs”. Et c’est une chance pour nous, si nous en prenons conscience et acceptons de l’exploiter comme il se doit. La prochaine CAN, c’est dans seulement un an.

  5. ==== DANS 489 JOURS LHEURE DE VÉRITÉ ! =====

    Dans un horizon très précis de 489 jours, si la CAF qui n’en serait pas à son premier changement de date, arrivait à maintenir son calendrier actuel, ce sera le début de la CAN 2023. Un évènement populaire. Un évènement international. Mais surtout une manifestation d’un mois qui engloutit BEAUCOUP D’ARGENT !

    Remporter cette compétition, est certes un objectif sportif en soi, mais qui n’est pas garanti. Être un tremplin du sport national est par contre, réaliste et planifiable.

    Avec la VAR et sans COVID, il faudra mouiller le maillot pour être dans le dernier carré !

    En 2010, l’Angola pays organisateur est éliminé en quarts de finale.

    En 2012, la Guinée Equatoriale et le Gabon, duo organisateur de l’édition n’iront pas plus loin que cette étape.

    En 2013, l’Afrique du Sud connaîtra le même sort !

    En 2015, la Guinée Equatoriale après avoir volé en quart de finale la Tunisie (pas de VAR à l’époque) sera laminée en demi-finale par un étincelant Ghana.

    En 2017, le Gabon avec 3 matchs nuls dans la phase des poules enregistrera un résultat qui nous rappelle la mésaventure de CI’84… Une élimination prématurée du pays organisateur !

    En 2019, l’Égypte qui inauguré une CAN à 24 ÉQUIPES, ne franchira pas un certain 6 juillet face à une modeste Afrique du Sud, le stade des huitièmes de finale au stade International du Caire avec ses 100.000 places !

    En 2022, le Cameroun a pu arriver en demi-finale ! Avec toutes les embrouilles qu’on connaît…

    2022 est cependant une année de Coupe de Monde où le Cameroun, s’il parvient à se qualifier, avec sa capacité de batailler en haute compétition internationale, a une opportunité de noyer la grande déception de la CAN. La nomination d’un ex footballeur de réputation mondiale, à la tête de la Fecafoot, peut contribuer à mettre en confiance l’équipe et à créer un climat favorable ! Mais il faudra d’abord battre l’Algérie, une panthère blessée, avec un match retour d’enfer dans l’antre d’Alger ou l’un de ses 7 stades de plus de 45.000 places. Ce n’est pas chose aisée car jouer les arabes at home c’est être prêt à toutes les vexations ! Le Cameroun en a déjà vu d’autres !

    En 2023 il n’y aura pas de coupe de monde comme solution de compensation pour calmer une éventuelle grosse désillusion ! Il faut donc préparer sereinement cette compétition en ne se mettant pas d’inutiles pressions, en sortant des querelles de clochers et en se projetant au-delà de Juillet 2023 !

    ====== LA QUESTION DU ROMAIN SÉBASTIEN TEDDY HALLER =====

    « Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre… »

    Ainsi parlait Marc Aurele un empereur ROMAIN…. On aurait dit une citation du Coran ou de la Bible !

    C’est une grande chance pour les Éléphants d’avoir ce binational de 27 ans dans leur effectif ! Un joueur arrivant à pleine maturité. Comme Drogba à 28 ans à la CAN 2006 en Égypte… Un premier point de ressemblance.

    Un talentueux buteur déjà sur les tablettes du Bayern de Munich pour assurer la succession de Robert Lewandowski aux avant-postes…

    Qu’est ce qui rapproche le Bayern aujourd’hui de l’Ajax d’Amsterdam ? Le système de jeu : Le 4-2-3-1 !

    Un système immuable aujourd’hui au Bayern avec alternativement au poste d’avent centre détaché soit THOMAS MULLER ou le polonais Robert Lewandowski.

    Le polonais au Bayern est … meilleur buteur en 2014 (20 buts), 2016 (30 buts), 2018 (29 buts), 2019 (22 buts), 2020 (34 buts) et 2021 (41 buts…..

    Thomas MULLER meilleur buteur allemand des dernières années est le Meilleur passeur du Championnat d’Allemagne en 2018, 2020 et 2021…. c’est à dire en position de numéro 10 derrière le polonais Robert Lewandowski.

    Avec la sélection de Pologne qui pratique régulièrement un 4-4-2 Robert Lewandowski est en position avancée par rapport à Arkadiusz Milik, l’autre attaquant.

    La chance nous a été donnée d’avoir un ROMAIN HALLER en pleine explosion. On n’a su à la CAN 2021 ou 2022, l’utiliser de manière performante pour de multiples raisons. Il faut regarder devant en faisant une autocritique mais aussi une analyse de l’ensemble de nos moyens. L’hirondelle ne fait pas le printemps !

    Manifestement l’autorité du sélectionneur est en cause.

    ====== LES APPRENTIS AUX COMMANDES ======

    La méthode n’est pas en soi mauvaise. Mais il y a lieu de s’interroger si elle est applicable partout !

    BAUMELLE était l’adjoint de Hervé RENARD avec qui il a presque tout gagné en Afrique et réalisé une belle prestation en Coupe du Monde.

    Devenu coach titulaire en charge de la sélection olympique du Maroc en vue de la CAN des moins de 23 ans et des JO de Tokyo, son bilan fut jugé mauvais avec une élimination précoce de son équipe pendant les qualifications ! Les Éléphants lui ont donné une planche de salut. Mais Baumelle sans son mentor RENARD mérite t il vraiment un poste de sélectionneur dans une CAN 2023 de très haute pression où l’influence extra sportive (politique) viendra certainement se greffer aux enjeux purs de football ?

    On peut en donner en analysant la gestion de son effectif tout au long de la CAN2021 et aussi lors du match retour éliminatoire contre le Cameroun pour les qualifications de la CM 2023.

    La personnalité de l’homme avait besoin apparemment d’un écran de protection qu’il trouvait avec les anciens de l’équipe les trentenaires ayant vécu l’aventure de la CAN 2015. A sa déchargé une fédération sans Président donc sans une personne avec une légitimité pour prendre certaines décisions ! Et les assumer aussi.

    Et du coup Serey DIE est devenu le pion maître de Baumelle. Les anciens ont imposé leur schéma de jeu. Là où manifestement Romain HALLER aura dû avoir les commandements de l’attaque, on a joué avec un immuable 4-3-3 dans lequel le bombardier franco-ivoirien était visiblement en manque de munitions !

    Un apprenti n’a pas l’aura d’un maître ! Et l’environnement était simplement au-dessus des forces du gentil Baumelle !

    Comme un certain Michel Dussuyer apprenti de feu HENRI MICHEL avec les Éléphants en 2006 qu’on reprendra comme titulaire entre 2015-2017 ! Chargé à l’époque par son patron Henri Michel, de la supervision des adversaires des Eléphants, on a vu son bilan tout seul aux commandes.

    Un autre apprenti sans maître reconnu ni passé
    d’entraîneur expérimenté donc au propre comme au figuré un véritable criminel aux commandes, fut un certain Sabri Lamouchi ! Sorti du néant il sera sélectionneur de la génération dorée de la Côte d’Ivoire de 2012 à 2014 ! Donc pendant la coupe du Monde 2014 … Après avoir vidé l’entraîneur ZAHUI au bilan flamboyant en 2012 !

    Que conclure ?

    Connaissant l’environnement ivoirien et la forte pression d’une CAN à domicile, un coach confirmé et à l’autorité affirmé est nécessaire aux Éléphants ! Surtout que nous partirons une illusion sur notre valeur du moment ! Qualifiés à l’avance nous allons surfer sur des matchs de préparation sans pression véritable car sans enjeu, pour affronter des équipes africaines rodés par les éliminatoires dont les 5 qualifiés de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, qui viendront à Abidjan 6 mois seulement après cette compétition de très haut niveau !!!

    BAUMELLE a un avantage à son actif !

    Sur le tard peut-être, il a bâti (enfin ) une équipe avec deux matchs de référence. C’est un acquis. 489 jours c’est peu pour tout recommencer à zéro ! Avec l’appui d’une nouvelle fédération bien assise et quelques prospections pour remplacer les retraités et les postes à rendements faibles ou sans doublure, BAUMELLE aura une équipe forte et très compétitive ! Il aura tiré les leçons du passé. Quid de la gestion de la pression extra sportive ? Baumelle n’est pas Oumar Troussier, Hervé RENARD, ni un Vahid Halilhodzic voire un Henryk Kasperczak ! Or nous savons tous que tout voudra manger dans la CAN 2023 ! Y compris dans la composition de l’équipe. C’est à ce niveau qu’un Président à l’aura fort à la tête de la FIF peut dégager Baumelle (s’il était confirmé) des fausses pressions et lui permettre de se donner à fond dans la gestion du volet purement sportif !

    ===== PENSER A L’APRES CAN 2023 ====

    C’est ici le lieu de coupler le débat HALLER à toute la gestion du football Ivoirien.

    Une hirondelle ne fait pas le printemps ! Certes Drogba âgé de 28 ans en 2006, a brillé avec les Éléphants jusqu’en 2014, mais il avait autour de lui une génération dorée comme rarement le football Ivoirien en a bénéficié. Dans cette équipe il était un buteur heureux qui se deployait au service de son équipe y compris dans la défense Ivoirienne chaque fois que l’adversaire avait un corner !

    Romain HALLER doit s’impliquer dans le jeu des Éléphants s’il veut que son talent soit reconnu ! Les Éléphants AVEC L’ESPRIT QU’ON LEUR CONNAIT pourront difficilement accepter de subir le diktat d’un 4-2-3-1 qui donne un rôle trop beau à l’avent centre ! Comme à l’Ajax ou au Bayern ! Ni Drogba ni Laurent Pokou ni Ben BADI n’ont eu ce plateau d’or. C’est un système qui honnêtement peut être difficilement adopté avec la mentalité africaine s’il n’y a pas un aboyeur comme Troussier ou RENARD aux trousses ! Baumelle n’en est pas un. Mais un Président comme Drogba pourra convaincre les joueurs de faire un BLOC UNI autour de l’enjeu commun ! Au risque pour eux de vider la place pour faire place à une nouvelle génération bâtie sur le socle des lourds investissements faits actuellement par la nation Ivoirienne dans le sport et qui appellent des sacrifices de la part des élus !

    C’est tout le mal qu’on peut souhaiter aux Éléphants !

    Le compte a recours à commencer. 2022 doit être consacrer à renforcer l’équipe dans tous ses compartiments en pensant à l’après CAN 2023, avec beaucoup de matchs de réglages avec les qualifiés de Qatar 2022 et 2023 pour finaliser le rodage du groupe !

    Autant de raisons aussi pour mettre fin à la guerre de tranchées entre Ministère de la Promotion des Sports et du Développement de l’Economie Sportive et COCAN ! Entre CONOR-FIF et COCAN….

Les commentaires sont fermés.