Côte-d’Ivoire: Akossi, le maire du Plateau «débarqué, la mairie mise sous tutelle»

blank

Urgent info brève

La mairie du Plateau en Côte-d’Ivoire est mise sous tutelle, le maire PDCI Akossi Bendjo suspendu de ses fonctions de maire. La décision est tombée à la suite du conseil des ministres tenu ce mercredi 1 aout 2018.

Commentaire
CHANTAGE ET ABUS DE POUVOIR
La Côte d’Ivoire prend ostensiblement ses libertés avec l’État de droit. Alors qu’aucun procès ne l’a confonfu et donc qu’aucune décision de justice ne l’a condamné, Akossi Noël Honoré Bendjo, membre du secrétariat exécutif du PDCI-RDA, a perdu sa présomption d’innocence.
Il est présumé coupable. Le Gouvernement ivoirien l’a révoqué ce 1er août 2018 pour “grave déviation dans la gestion (communale) et faux en écriture publique”.
Akossi Bendjo n’est plus le maire de la commune abidjanaise du Plateau, le quartier des affaires, et il ne pourra pas être candidat à sa succession en novembre prochain.
Le Conseil des ministres s’est substitué au Temple de Thémis et sévit. Le 12 juillet 2017 déjà, un autre cadre du PDCI-RDA, Jean-Louis Billon, était frappé par l’arrêté du ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko: il était démis, pour fronde (suscitée) d’une partie des membres, de ses fonctions de président du conseil régional du Hambol, région du Centre-nord.
Toutes ces sanctions ont un seul nom: le chantage et l’abus de pouvoir du régime Ouattara pour régner par la peur et l’arbitraire.

F. M. Bally

Abidjan: Le maire du Plateau Akossi Bendjo révoqué pour “détournement de plusieurs milliards de Fcfa”

Edwige FIENDE

Akossi Bendjo, maire du Plateau (Centre des affaires d’Abidjan) et haut cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, allié au pouvoir), a été révoqué mercredi de son poste pour “de graves déviations” dans sa gestion et un “détournement de fonds portant sur plusieurs milliards de Fcfa”, a annoncé le porte-parole du gouvernement Sidi Touré, après un conseil des ministres.

“Le conseil a adopté un décret portant révocation du maire du Plateau”, a indiqué M. Sidi.

Cette décision fait suite à un “contrôle dans les communes du district d’Abidjan” au cours duquel “de graves déviations” ont été constatées dans la gestion du maire du Plateau, “du faux en écriture publique et un détournement de fonds portant sur plusieurs milliards Fcfa”, a-t-il précisé.

Pour le porte-parole du gouvernement, la révocation de M.Bendjo “n’est pas ciblée”, ajoutant que la décision a été prise en application de la loi.

Sidi Touré a indiqué que “des enquêtes sont en cours pour consolider le montant exact” du détournement.

Cette décision intervient alors qu’Akossi Bendjo avait manifesté son intention d’être candidat à sa succession.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

18 réflexions au sujet de “Côte-d’Ivoire: Akossi, le maire du Plateau «débarqué, la mairie mise sous tutelle»”

  1. Ce n’est pas ça qui pousserait Konan Bédié á faire “U-Turn”
    On s’y attendait.

    Qu’est ce que Ouattara DRAMANE attend pour destituer Madame le Députe de Tingrela(voleuse d’Or) qui aurait eu notre nationalité par fraude ? et la mettre en prison.

    La répression ne donne jamais de résultats positifs au pouvoir en place.

    Votre tour arrivera. La terre continue de faire ses deux mouvements simultanés autour du soleil.

  2. A-t-on touché le fond, là ? Apparemment non, puisque le cirque déballe à peine ses chapiteaux. Et jamais rien n’arrête un cirque quand il a décidé de donner le spectacle. Popcorn, “siouplait” !!!!

  3. C’est cela de moins qui ne pourra pas servir au financement de la campagne de Bédié en 2020.

    Ouattara a des projets tellement exceptionnels pour le Plateau que seul Sawegnon puisse les réaliser.

    Je remarque qu’être nommé meilleur maire au Maroc est rédhibitoire, l’audit Phd de ADO est meilleur que les leur, bien largement. Voilà pourquoi il a mis ses inspecteurs politiques sur le coup.

    Pouvoir est doux oohh pouvoir est doux!!

  4. La mise à l’écart de Mr Bendjo appelle deux observations de ma part :
    • L’impartialité de Ouattara et Gbon.
    • Le principe de la légalité.

    1/ L’impartialité de Ouattara et Gbon : une sanction politique sous-couvert de bonne gouvernance ou d’opération mains propres

    Je ne suis nullement un partisan, ni un fan de détournement de deniers publics. Mais lorsque l’on veut auditer enquêter sur des éventuels détournements de fonds publics, on le fait de manière systématique et généralisée. De nombreux soupçons de détournement et de surfacturation pèsent sur des cadors du RDR dont BICTOGO, BACONGO et TOUNKARA (PETROCI, CCC, Université FHB…) pour ne citer que ceux-là. Jusqu’à preuve du contraire, aucune action, ni même un faisceau d’indice de la part du gouvernement à l’égard de ces derniers.
    Je pourrais y ajouter également la nouvelle société de transport maritime. C’est le seul pays au monde, où l’état donne des fonds publics-garantie dans le cas d’espèce- à un particulier afin qu’il puisse concurrencer la SOTRA. Comment appelle-t-on cela ?
    Par conséquent, la décision du gouvernement de révocation de Mr Bendjo est fondée sur des considérations purement politiques, en l’absence d’une opération propre généralisée.

    2/En droit Latin, il y faut 3 éléments pour constituer ou caractériser une infraction :

    a/l’élément moral ou psychologique: l’acte doit émaner de la volonté de l’auteur, de manière intentionnelle ou non-intentionnelle.

    b/l’élément matériel: que l’acte soit matérialisé par l’action ou l’omission de son auteur (attn: on ne punit pas l’intention criminelle)

    c/l’élément légal: « nullum crimen, nulla poena sine lege » (« pas de crime, pas de peine sans loi »). Que les faits soient constitutifs d’un délit ou un crime, prévu par le législateur. De surcroît, seul un juge peut qualifier les faits et en déduire leur caractère criminel, délictuel ou contraventionnel.

    Sans la réunion des 3 éléments suscités (moral, matériel et légal), sans une qualification desdits faits par un juge indépendant, le prévenu bénéficie d’une présomption d’innocence.

    Par conséquent, je suis en droit de constater que la mise à l’écart de Mr Bendjo est une sanction purement politique.

  5. nous venons ainsi de lire un nouvel article sentimentale de ferro!
    biensur,le communiqué qui demet le maire et ses justificatifs ne figureront jamais dans cet article !
    espérons que gbanzé rectifiera le tir.
    ceci dit,on chante a chaque fois que les fonds de l’état sont dilapidés qu’il y a une immunité de fait.quand la justice décide de faire son travail, cela devient une cabale politique.allez lire le dossier et revenez nous dire que benjo est innocent.dès lors,la thèse de cabale sera justifiée et vous pourrez vomir a raison vos venins malodorants.
    beloo !

  6. Arrêtez un peu Belo on a tous lu Amadou Gon vouloir dezinguer la troïka du pdci pour l’affaiblir. Voilà ça qui est là.
    Tiens, parlons de plan commun du rdr.

  7. @belo001

    Nous sommes tous contre la dilapidation des fonds publics. Mais il faudrait que la rigeure de la loi soit la même pour tous, et non pas seulement contre les opposants et adversaires politiques. La loi n’est pas faite pour être une épée de damoclès sur la tête de tout opposant. La loi est impérative et générale, elle doit s’appliquer à de la même manière. Lorsque considérations politiques fondent l’application de la loi, on parle de méthodes staliennes ou de de régime totalitaire. JE L’ASSUME.

  8. Krrrr krrrr krrrr…

    Quand on se fait nettoyer l’arschloch à Accra par des toutous ghanéennes, on pousse des cris…. « Incroyabloooooo……
    Hiyyyyyoooooooo …. »

    Krrrr krrrr krrrr….

    Évidemment dans cette jouissance avec l’argent escroqué, @Claude-toutou alias @ducon-kala fera semblant d’ignorer (psyCANCREtude oblige) que le premier acte des refondus parvenu au pouvoir en 2000 a été de débarquer le même Akossi Bendjo de la direction de la SIR pour mieux la piller…

    Krrrr krrrr krrrr….

    té ande

  9. “@dabakala fera semblant d’ignorer … que le premier acte des refondus parvenu au pouvoir en 2000 a été de débarquer le même Akossi Bendjo de la direction de la SIR pour mieux la piller…”

    Le président de la république nomme aux emplois civils et militaires.

    Pourquoi garder BENDJO, si sympathique soit-il, quand on a sa propre équipe ??

    Et si on aurait pillé la SIR, vous êtes libre de le prouver et de mettre en prison les auteurs !! Vous êtes au pouvoir !!

    Tchrrrr…..

    Non, plus sérieusement, le patient se DOIT ici de riposter et la seule chose qui lui reste, vu qu’il ne sait comment expliquer l’acte de OUATTARA, critiqué ici plus pour sa forme que son fond, et qui semble ici appliquer la justice uniquement quand cela l’arrange, c’est d’attaquer l’adversaire et de se focaliser sur la personne qui lui administre tous ses suppositoires et lui fait ses lavages d’estomac depuis un bon bout de temps, afin de créer une diversion centrée entre des échanges d’invectives salées !!

    Non mon ami, attaquer BENDJO est un aveu d’impuissance et cela sera le début d’une longue liste d’actes que OUATTARA devra poser avant qu’on ne le dépose (Ah, c’est beau ça !!).

    IL EST EVIDENT QUE OUATTARA CRAINT L’AFFRONTEMENT LIBRE ET TRANSPARENT DEVANT LES URNES ET A DEFAUT DE TRICHER LE JOUR J, IL ELIMINE LES HOMMES DE BEDIE, TOUT EN POSITIONNANT LE PETIT POMPIER DE LA NOUVIAN, LA PUTE DE PALAIS RECONVERTIE EN CROQUEUSES DE BUKI !!

    On regarde et on savoure, popcornnnnnnnn à coté !!!

    Dabakala

  10. Krrrr krrrr krrrr….

    Après s’être fait bien nettoyé le ARSCHLOCH par les toutous d’Accra avec l’argent des camarades microbes de Paris, @Claude-toutou alias @ducon-kala justifie maladroitement le limogeage de Bendjo en 2020…rattrapage bhétépack oblige. La SIR après Bendjo n’arrivera plus à raffiner quoique ce soit et la pénurie s’installera. Il a fallu donc nous ravitailler en pétrole raffiné par des bateaux de tous genres jusqu’à ce qu’on nous serve des déchets toxiques pour démoustiquer nos domiciles.

    Popcorns après les cris stridents « Incroyabloooooo……
    Hiyyyyyoooooooo.. » des virées toutous !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  11. Oups … relu en cachette loin des cris de jouissance « Incroyabloooooo……
    Hiyyyyyoooooooo … » de @Claude-toutou-ducon-kala

    Lire : « … limogeage de Bendjo en 2000… »

    « Incroyabloooooo……
    Hiyyyyyoooooooo »

    PsyCANCREment vôtre !!!

    té ande

  12. Pour les nouveaux microbes qui veulent savoir l’origine des cris de jouissance « Incroyabloooooo……
    Hiyyyyyoooooooo. » du camarade escroc refondu à la kikinette puante non coupée nettoyée à Accra dans une partouze de toutous ghanéennes ….

    Krrrr krrrr krrrr….

    « Chers compatriotes ivoiriens de la DIASPORA,
    Chers camarades de la gauche ivoirienne en Côte-d’Ivoire,
    Chers amis de la Côte-d’Ivoire,
    Chers camarades panafricains,
    Chers supporters du Président Laurent Gbagbo,
    Les Justiciers de la Résistance (J.R.) que nous sommes, avons décidé de mettre désormais à nu tous les agissements des malhonnêtes, qui de par leurs actes, mettent à mal la lutte que nous menons pour la libération totale de la Côte- d’Ivoire en particulier, et de l’Afrique toute entière de manière générale.
    Aujourd’hui, nous voulons dans cette tribune, dénoncer avec véhémence le camarade Koudou Claude qui est passé maitre dans l’art d’escroquer les compatriotes ivoiriens au nom de la lutte.
    En ettet, souvenez- vous qu’après l’enlèvement du Président Laurent Gbagbo, Mr. Koudou Claude, l’escroc, avait lancé une campagne de collecte de fond afin d’ouvrir un compte en banque, pour le paiement des frais honoraires des avocats de celui- ci.
    Les sommes d’argent collectées allaient de 50 à 500 euros par personne. Et ces collectes se faisaient chaque semaine, le plus souvent à la rue des Carmes à Paris et quelques fois dans des salles de spectacles qu’il louait pour l’occasion en Iles ou en province de France. Ces escroqueries déguisées en collectes de fonds ont duré au moins 8 mois.
    Vous pouvez donc aisément imaginer avec quelle facilité Mr. Koudou Claude a ainsi volé des milliers d’euros aux résistants.
    Ce n’est que lorsque des voix se sont élevées pour critiquer ces agissements de Koudou Claude et que des journaux ivoiriens en ont fait écho, que ce dernier a arrêté son arnaque, du moins son vol.
    Or comme vous le savez tous, c’est la CPI qui, ayant constaté après investigation, la “pauvreté” du Président Laurent Gbagbo, a décidé de financer son conseil.
    Malheureusement, personne n’a eu l’audace de demander à Koudou Claude de rendre des comptes à ce jour, ou même de le traduire en justice pour escroquerie.
    Mais ce n’est que partie remise.
    Qu’a-t-il donc bien pu faire de ces milliers d’euros?
    Koudou Claude fait croire qu’il s’est rendu à 2 reprises au Ghana pour y mener des actions humanitaires avec l’argent collecté à des refugiés ivoiriens.
    Or selon des témoignages de camarades de bonne foi vivant dans ce pays, que nous avons constatés, il s’avère que les 2 voyages effectué par Mr. Koudou Claude au Ghana étaient des séjours touristiques luxueux faits à titre personnel pour “se la couler douce” (hôtels-restaurants, femmes et voitures de luxe).
    Toujours est-il que la collecte de fonds n’était pas dédiée à des œuvres caritatives, aussi nobles soient elles, mais plutôt à payer les avocats du Président Laurent Gbagbo.
    vu que la CPI a pris en charge les finances du conseil de celui-ci, le bon sens aurait voulu que le camarade Koudou Claude ne prenne pas unilatéralement la décision de l’utilisation des fonds collectés.
    Certaines personnes de bonne volonté, dont nous tairons volontiers les noms à leur demande, ayant découvert l’arnaque de Koudou Claude, lui ont réclamé la restitution de leur argent. Ces dizaines de personnes ont pour la plupart cotisé chacune 500 euros en moyenne.
    Mais comme il fallait si attendre, Mr. Koudou Claude, toujours arrogant et vociférateur, les a bonnement tournés en bourrique.
    Un bon escroc étant évidemment un bon menteur, Mr. Koudou Claude ne déroge pas à la règle.
    Ainsi donc en plus d’être un escroc professionnel, Koudou Claude est également un gros menteur: pour preuve il se vante à tout bout de champs d’être plusieurs fois allé rendre visite au président Laurent Gbagbo à la Haye. Cela s’est avéré faux après nos investigations.
    C’est d’ailleurs ses mensonges, son autoritarisme et ses manières douteuses d’agir qui ont poussé certains conseillers du Président Laurent Gbagbo à prendre leur distance de lui, dont nous tairons les noms.
    Ce menteur- orgueilleux, s’arrogeant le titre d’intellectuel dans les milieux africains de la diaspora, humiliant les uns et les autres dans les réunions de par son arrogance verbale et son manque de respect, hautain par-dessus bord et mesquin- veut s’autoproclamer, à travers des manigances malhonnêtes qui lui sied bien, président de la diaspora afin de mieux étancher sa soif de populiste avide de pouvoir et d’argent.
    Aujourd’hui, pour parvenir à ses fins, Koudou Claude veut utiliser le canal de certaines personnalités discrètes le connaissant peu et proches du Président Laurent Gbagbo pour se refaire une place au soleil, afin d’escroquer encore les ivoiriens.
    En effet, tenez- vous bien, à la réunion du 15 mars 2013, dans le cadre des états généraux qu’ il hurle sur tous les toits de vouloir organiser le 30 avril 2013, KOUDOU CLAUDE demande une cotisation de 50 Euros par personne.
    Pour quoi faire??? Aucune réponse claire par rapport au devis.
    Hors selon nos sources se rapportant à la tenue de ces états généraux, une grande partie du budget est financée par ces mêmes personnalités proches du Président Laurent Gbagbo qui ne savent rien de l’aspect financier de ces réunions tenues par Koudou Claude.
    Pendant qu’il est encore temps, nous pensons que ces états généraux seront pour les résistants grugés, l’occasion de lui demander de leur rendre compte de la collecte de fonds dédiés au paiement des avocats du Président Laurent Gbagbo et du compte bancaire ouvert à cet effet (dates des différents dépôts et retraits par rapport à quoi? etc…).
    Pour terminer, nous attirons votre attention sur les arnaqueurs de la résistance, sans scrupule, qui ne manquent pas d’imaginations et qui usent abusivement de votre bonne volonté pour vous extorquer de l’argent.
    Le cas de Koudou Claude que nous venons de mettre à nu devrait vous tenir en éveil.
    A bon entendeur, salut!
    La lutte continue. »

    Krrrr krrrr krrrr…

    « Incroyabloooooo……
    Hiyyyyyoooooooo »

    PsyCANCREment vôtre !!!

    té ande

  13. @Jimmy…..
    Je suis en phase avec toi. Si Ouattara+RDR etait de bonne foi, il aurait mené ce genre d’action d’une manière générale dans toutes nos mairies. Malheureusement il continue de nous prendre pour des suiveurs de dogmes religieux(biblique et coranique).

    Nous ne sommes pas contre les actions menées contre Akossi Benjo. Il doit d’ailleurs être puni s’il est coupable.

    Mais Tout bon et intelligent ivoirien sait que le RD veut “cacher le soleil qui brille ardemment avec une main(paume)..” . C’est ce qui choque.

    La seule chose que Ouattara DRAMANE a reussi á faire á 100% avec succès dans son programme, c’est le démembrement des partis politiques qui s’opposent a lui.

    Il reste le plus aigri et dangereux de tous les chefs d’Etat que notre pays a connu.

  14. @Frere @Jimmy je partage en partie votre approche démonstrative vu le contexte politique entre le RDR et le PDCI.
    Mais est-ce qu’il faille seulement se limiter à cette vision uniquement politique de la situation?
    D’abord restituons les faits:
    En 2014 l’ensemble des Ministres des finances des pays africains au nom de l’union africaine ont diligenté une enquête par des experts financiers sur ce phénomène de blanchiment d’argent ou d’évasion fiscale.Les résultats sont sans équivoques.Ce phénomènes existent et estimés à 50 milliards de dollars dont les le tiers de cette évasion fiscale,par ces comptes offshore provient de ll’Afrique de l’Ouest.
    Cette enquête a été divulguée et fuitée par une cellule de journalistes d’investigation appelée Norbert Zongo en citant des noms de certains hommes d’affaires et politiques ouest africains ( Sénégal Mali Niger Côte d’Ivoire).
    Vu que notre pays a ratifié le protocole international contre la lutte du blanchiment d’argent et en étant membre à part entier du GIABA (groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest),que devrait faire l’état ivoirien?Surtout que Mr le Maire reconnaît avoir ouvert une société en 1997 sous-traitant de la SIR avec un compte offshore mais quelle ne rapporterait aucun bénéfice.
    La Côte D’Ivoire étant membre de cette structure devrait marquer le pas:
    -En le relevant de son poste de PCA au plan technique.
    -En le relevant de son poste de maire au plan politique.
    Et j’y vois une similitude avec l’affaire CAUSAK en France en attendant que la justice avec ses enquêtes le déclare coupable ou non.
    Bien à vous frère @Jimmy.

    À chacun sa lorgnette !!!

  15. @jimmy!
    je suis en partie d’accord avec vous. mais il faut bien commencer quelque part. benjo n’est pas opposant à Ouattara.jusqu’a preuve du contraire,il est membre du pdci qui fait partie de la coalition au pouvoir. il est vrai que l’actualité est dominé en ce moment par les frasques du pdci dans le rhdp. en attendant,aucun clash en vue sinon plein de cacophonies ici et là. en conséquence de ce que je viens de dire plus haut, benjo est bien un proche du pouvoir. finalement, benjo débarqué, c’est un bon signal pour d’autres qu’ils soient pdci ou rdr ou fpi. personnellement, mon souhait est de voir tous ses gens qui roulent carrosse blindée justifier l’origine de leurs richesses. en deux ans,on a vu des enseignants devenus ministres construire des châteaux et vivre dans une opulence insolente !
    il faut bien commencer quelque part. et pour cela,il faut encourager le gouvernement à viser d’autres personnes qu’elles soient politiques de premier plan ou inconnus sur qui pèsent des soupçons de blanchiment ou de pillages de deniers publics.
    beloo !

  16. Bon, faisons le point des arguments exposés par les patients de ce site en ce jour :

    //////

    @tilapia : La SIR sous GBAGBO LAURENT aurait été incapable de raffiner quoi que ce soit et la Cote d’Ivoire fut ravitaillée par Bateaux entiers.

    @tilapia : Une attaque copiée collée, hors sujet, menée contre @claude KOUDOU, qui ne prend part à notre discussion.

    @quoi : Après un rapport accablant, la Cote d’Ivoire aurait ratifié un accord pour lutter contre le blanchiment d’argent. C’est ce qui motiverait l’action du gouvernement contre BENDJO.

    Et enfin

    @Belo : Il faut bien commencer quelque part. BENDJO ne serait pas un opposant à OUATTARA. Il encourage le gouvernement à continuer sur cette piste.

    //////////

    Quels sont les griefs exposés contre OUATTARA :

    1 – il essaierait de toucher le PDCI, devenu opposant à son programme de parti unifié, en s’attaquant à un pilier du parti.
    2- il ne respecterait pas la loi qui balise le limogeage de maire dans l’exercice de leur fonction.

    ///////////

    Analysons :

    Concernant le patient @tilapia :

    On notera ici une volonté de sortir du sujet à tout prix et de faire de la diversion : aborder d’autres sujets pour éviter les critiques et la honte que provoquent les derniers actes de OUATTARA.
    Il essaiera maladroitement donc de mettre la gestion de BENDJO à la SIR en opposition avec celle de son successeur. On voit bien que ce point n’a aucun rapport avec le sujet plus haut. Il s’agit juste de vaine fustigation.
    Il nous bazardera donc a tout va des arguments de peu de valeur.
    Le fait qu’on ait remplacé BENDJO aussitôt que l’on ait eu le pouvoir : pourquoi garder des pions de l’ancien pouvoir quand on accède à la magistrature suprême ? Une nouvelle administration, qui agit selon un programme de gouvernement, se doit de se donner les moyens de le réaliser. Ce n’est pas toute la fonction publique que l’on remplace, mais les personnes aux postes clés. C’est ce qu’il y a de plus régulier, sans toutefois tomber dans le piège du rattrapage ethnique que nous a servi OUATTARA pendant 8 ans !!
    Cet argument ne tient donc pas et revient en pleine gueule dans le visage du patient, qui nous a servi le rattrapage ethnique en guise de moteur de nomination dans une administration. Parler de ceci, nous amène à parler de cela !! Imbécilité !!

    Le second argument : le fait que la Cote d’Ivoire aurait été ravitaillée par bateau en produits pétroliers depuis le limogeage de BENDJO. La stupidité aidant, on s’oblige à bazarder les pires des âneries pour essayer de distraire et d’amener l’interlocuteur à prendre d’autres pistes. Si cela semble marcher, il est évident que @dabakala reste TOUJOURS sur son objectif et la suite me donnera encore ici raison. Je tape sur les doigts de ceux qui veulent sortir du sujet et je ramène tout le monde dans les rangs.

    Et non, pour un pays comme la Cote d’Ivoire qui a une provision en terme de carburant de moins d’une semaine, il est évident qu’une bonne gestion de la SIR s’impose de fait et cette société fait partie des sociétés d’état les mieux gérées de ce pays, quelque soit le pouvoir en place, car le carburant est un élément capital dans le fonctionnement d’un pays. Même en pleine crise, la France s’est refusée à bombarder les installations pétrolières de la SIR, pour ne pas en subir les conséquences et pour ne pas créer une situation dramatique dans le pays, qu’elle (la France) aurait eu des années à gérer. Elle a préféré ordonner l’embargo sur le pays, provoquant la rupture de l’alimentation en médicament, et donc la mort d’ivoiriens (rien que cela !! Quelques petits ivoiriens à la morgue, ça fait quoi ?? Tchr….).

    La SIR a donc été convenablement gérée et ce que présente @tilapia n’a rien de dramatique et est régulier même dans des pays plus développés comme les USA ou la France qui fait venir des bateaux d’ailleurs pour se ravitailler en carburant.

    Par contre, une étude sérieuse portant sur la qualité du carburant ivoirien a montré récemment que ce carburant était de très mauvaise qualité. C’est un sujet important que le peuple ivoirien, ignare, et le gouvernement de Cote d’Ivoire, compromis, repoussent de la main. Quand nous seront confrontés dans une dizaine ou vingtaine d’années à des cas de cancers inexpliqués, en vague et en cascade dans le pays, ne cherchez pas loin, c’est l’administration OUATTARA qui sera la responsable. Parler de ceci nous amène à parler de cela !! Imbécile !!

    Enfin, le cas @claude KOUDOU : je ne sais pas ce que @tilapia veut atteindre, mais publier sans discontinuer un article donné, tout en voulant faire de moi une personne que je ne suis pas, ne peut en aucun cas réduire ou empêcher mon action sur ce site. Dans le pire des cas, cela pourrait faire réagir la personne concernée, si elle le veut, mais pas plus. Rappelons que nous ne faisons que des commentaires sur ce site. On retiendra donc que si le but est de noircir la page pour faire croire que l’on mène un combat politique sur un site, contre un contradicteur efficace, le patient @tilapia est bien loin du compte.

    Tout internaute sur ce site ne fera que sauter le texte produit par le poussiéreux pour lire le post suivant, un peu comme pour les annonces immobilières ou les publicités pour médicaments miracles contre les hémorroïdes sur certains foras (belle comparaison au passage. Merci pour les applaudissements !!).

    Zappons donc ici pour passer à plus sérieux, la récréation étant terminée.

    /////////

    Concernant le patient @quoi.

    Bien mieux monté que l’autre, on s’essaie à la riposte et on veut motiver les actes d’un gouvernement dont on ne connaît pas les intentions par le fait que le pays aurait ratifié un accord contre le blanchiment d’argent.

    Soit !!! En supposant que @quoi ait passé la nuit avec la « … » qui lui aurait donné des indications sur le sujet, l’action du gouvernement serait légitime et justifiée.

    Mais le problème n’est pas là !

    Il ne s’agit pas ici de justifier l’acte par une disposition quelconque, mais de justifier le fait que cet acte se focalise sur une personnalité précise et ne soit pas le résultat d’une action globale mené sur tous les maires et toutes les mairies de Cote d’Ivoire.

    Le traité ratifié contre le blanchiment d’argent était-il produit pour lutter contre BENDJO ou alors contre tout contrevenant à des dispositions légales internationales ?

    Non, on ne saurait interpréter ici une intention purement politique, menée dans le but d’extraire un maire de son siège, mais aussi d’en faire un criminel économique qui serait de fait éliminé dans le système politique du PDCI, un individu devenu inéligible dans la foulée pour tout autres municipales. C’est donc une cible qui a été visée et atteinte par le pouvoir OUATTARA.

    Plus grave, la loi qui permet au gouvernement de démettre un maire est claire et on peut tous la lire. Pourquoi le gouvernement ne la respecte pas et comme toujours, commence par la fin, le limogeage, avant de se retrouver devant les projecteurs et s’obliger à justifier ses actes.

    BENDJO a t-il été auditionné avant comme le veut la loi ?? Non.

    Alors oui, l’argument de @quoi, qui semble ne pas vouloir aujourd’hui déverser d’invectives ou de calomnies diverses sur ma personne et mon camp, ne tiendra la route que lorsque ce pouvoir appliquera des actions globales et aveugles pour contrer le blanchiment d’argent, notamment en commençant pas son propre camp…

    Ce qui nous amène au dernier patient qui est en lice ….

    /////////

    Concernant le patient @belooo….

    Il faut bien commencer quelque part, vous dites ???

    On veut bien vous croire, mais jusqu’ici, ce que l’on voit, c’est que l’on commence toujours chez l’adversaire, mais on ne finit jamais dans son propre camp …

    Cela ne sert ici à rien de nous exposer vos valeurs et vertus, en vous souhaitant que cette action se fasse dans tous les camps. OUATTARA ne vous suivra pas et vous le savez.

    On a vu avec quelle verve OUATTARA aura traqué et recherché les auteurs de « crimes » commis pendant la crise post électorale. Il a commencé dans le camp adverse, mais quand il s’agissait d’aborder son propre camp, il a botté en touche. Au contraire, il y a eu des encouragements, des félicitations, des nominations, des décorations.

    Non, personne ne peut se tirer une balle dans le pied et l’acte donc parle @quoi, pour lutter contre le blanchiment d’argent, aura toute sa valeur sous le prochain régime, qui se fera un plaisir d’analyser les fonds dont dispose OUATTARA ici et surtout ailleurs, mais aussi sa progéniture, celle de sa femme, etc. etc. Je ne parle pas ici des divers ministres multimilliardaires, les PAN et les comzones propriétaires d’immeubles à Youpougon et à Abobo.

    Et comme vous le dites, toutes les personnes qui roulent carrosse dans le pays devront pouvoir justifier leur fortune et non seulement BENDJO, avec qui vous dites vouloir « commencer » !!

    Non mon ami, une autre méga connerie.

    Nous savons tous dans ce pays quelles sont les personnes qui se sont enrichies de façon exponentielle depuis 2010, nous connaissons les allégation de détournements de fonds (BICTOGO et BACONGO), de blanchiment d’argent (casse de BECEAO et suivants)…

    Mais ce que nous savons aussi, c’est que tout ce qui concerne le camp OUATTARA n’a jamais été abordé ou mis en étude.

    Et vous, vous êtes le seul poussiéreux qui prétend vouloir commencer quelque part ????

    Imbécillité !!

    TOT OU TARD, ON FINIRA QUELQUE PART ET VOUS SAVEZ OU !!

    /////////

    Conclusion : je ne déplorerais qu’une seule chose, quand OUATTARA pose des actes politiques, je trouve dommage qu’il ne briefe pas son étage de défense et ne leur donne pas d’outils ou d’argument pour le défendre dans l’opinion publique nationale et internationale.

    Bref, il s’en fout et va à l’essentiel, qui est de poser des actes qui lui permettront de lui garantir le maintien au pouvoir, par tous les moyens possibles.

    Conséquence, dans la honte, dans la compromission, de nombreux pro OUATTARA se retrouvent en train de DEVOIR défendre le clan par vents et marées, sans disposer d’arguments suffisamment solides pour passer pour crédibles.

    Et demain, si OUATTARA fait égorger quelques militants pro GBAGBO sur la place de la république, il y en aura qui réussiront toujours à expliquer et à défendre cette exécution publique !!

    Dommage.

    Je ne vous envie pas.

    Popcornnnnnnnnnn pour moi et toute ma clinique !!

    dabakala

Les commentaires sont fermés.