Drame à M’Bahiakro en Côte d’Ivoire: Une élève de 5e retrouvée “égorgée et vidée de son sang”

blank

Le corps sans vie d’une élève de 5e a été retrouvé ce lundi en début de matinée dans une broussaille à M’Bahiakro. Elle a été égorgée et vidée de son sang pour ensuite être jétée à cet endroit, nous a indiqué un témoin joint sur place.

«C’est un crime rituel car elle a été vidé de son sang. C’est térrible ce qui arrive, on ne sait pas ou va le pays » dira en substance notre témoin.

Après l’assassinat du petit Bouba qui jété l’émoi dans la population, cet autre crime vient confirmer l’atmosphère de peur qui plane depuis un certain moment sur la Côte d’Ivoir.

Avec ©CotedivoireNews

Commentaires Facebook

2 réflexions au sujet de “Drame à M’Bahiakro en Côte d’Ivoire: Une élève de 5e retrouvée “égorgée et vidée de son sang””

  1. “Election se ra”, chantait Blondy… Ne nous faudrait-il pas une démonstration nationale claire et nette de la vacuité de ces pratiques “mystiques” qui tiennent plus de la superstition pure, dure et obscurantiste ? Car sans projet, sans programme, sans assise, sans charisme, tu te convaincs que les électeurs vont voter pour toi, rien qu’en sacrifiant un être humain ! Et faut être fraichement sorti de la brousse avec encore de la paille dans les cheveux pour croire une connerie pareille.

    Idem pour l’enrichissement sans travail, le mariage sans amour, les diplômes sans étude et tout plein d’autres raccourcis auxquels les gens croient, par les vertus des sacrifices à l’hémoglobine. Le mal est si profond qu’il touche les églises-miracles où l’on est accueilli à bras ouverts par un bonbon-pasteur qui décharge l’ouaille de sa responsabilité dans les échecs de sa vie, orientant son regard vers le diable et les sorciers (qui ont le dos décidément large), pratique qui érige des murs de méfiance au sein des familles, des communautés, avec mise à mort d’Homme pour suspicion de “pratique de sorcellerie”. Le combat se situe là pour la Côte d’Ivoire de demain : désintoxiquer sa population et l’abonner à la réflexion cartésienne, rationnelle. Autrement, on n’aura pas fini de voir des situation du genre de celle du Petit Bouba.

    Yako aux pauvres innocents en attendant.

  2. “Ne nous faudrait-il pas une démonstration nationale claire et nette de la vacuité de ces pratiques “mystiques” qui tiennent plus de la superstition pure, dure et obscurantiste ?”

    Ici, mon cher ami @quoi, vous avez un début de réponse à votre imbécilité !!

    Le débat introduit par @coigny peut prendre ses sources au niveau de l’assemblée nationale de ce pays, qui n’est pas seulement une boite pour produire des lois !!

    Mais vu qu’on devient plus intelligent tous les jours …

    Pop !!

Les commentaires sont fermés.