“Un des défis majeurs pour l’Afrique aujourd’hui, c’est de produire ses vaccins (Diomaye)

Propos rapportés par Alé Niang (Pape), journaliste

«Pour atteindre l’objectif de l’Union Africaine de produire sur le continent 60% des vaccins utilisés sur place d’ici 2040,l’Institut Pasteur de Dakar a initié, avec le soutien du Gouvernement sénégalais un programme de développement industriel estimé à 252 millions de dollars.

Un des défis majeurs pour l’Afrique aujourd’hui, c’est de produire des vaccins, des médicaments et diagnostics, mais également accéder aux plateformes de commercialisation pour participer pleinement à la lutte contre les menaces sanitaires futures.

Bien que l’Afrique représente environ 20% de la population mondiale, son industrie des vaccins fournit à peine 0,25% de l’offre mondiale. Le Continent est encore largement tributaire d’autres régions pour couvrir ses besoins.

C’est dire l’immensité de la tâche pour Afrique.

L’histoire récente de la pandémie COVID-19 nous a montré combien nous étions vulnérables, mal préparés face aux pandémies et que par conséquent la santé doit être une priorité permanente. »

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire