NAWA: Lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture – Le CNS fait le point des actions menées

Le Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS), Présidé par la Première Dame, Madame Dominique Ouattara, a tenu une réunion pour faire le suivi de la mise en œuvre du projet conjoint des Nations-Unies de lutte contre le travail des enfants en Côte d’Ivoire, dénommé ENACTE (Ensemble pour Agir sur les Causes profondes du Travail des Enfants dans la NAWA), le mardi 11 juin 2024, au Cabinet de la Première Dame sis à Cocody.

La réunion a été présidée par Madame Sylvie Patricia Yao, Directrice de Cabinet de la Première Dame et Secrétaire Exécutive du CNS, représentant la Première Dame. Elle avait à ses côtés, Monsieur Georges Koffi Bolamo, Directeur de Cabinet Adjoint du Premier Ministre, chargé du Développement du Secteur Privé et Président du Comité technique de Coordination de la Stratégie Nationale pour le Cacao Durable.

Etaient également présents à la réunion, Son Excellence Madame Francesca Di Mauro, Ambassadeur de l’Union européenne en Côte d’Ivoire, Son Excellence Madame Anne Lugon-Moulin, Ambassadeur de Suisse en Côte d’Ivoire et bien d’autres personnalités, ainsi que des représentants des Ministères techniques intervenant dans la lutte contre le travail des enfants.

Pour rappel, le Projet ENACTE est co-financé par l’Union Européenne et le Gouvernement Suisse à hauteur de 5,4 milliards de francs CFA, soit environ 8,2 millions d’euros pour agir sur les causes profondes du travail des enfants. Il est mis en œuvre conjointement par l’UNICEF, l’OIT et l’OIM dans la Région de la NAWA sous la supervision et la coordination du CNS.
Le projet a pour objectif de promouvoir les droits de tous les enfants et adolescents dans la région de la NAWA, à travers l’accès à l’éducation et aux services sociaux de base, en les protégeant contre la violence et l’exploitation, et en offrant aux jeunes en âge de travailler, ainsi qu’à leurs parents, des opportunités de travail décent. Il a été lancé le 13 avril 2023 par la Première Dame, Madame Dominique Ouattara, Présidente du CNS et vise à soutenir les efforts de la Côte d’Ivoire dans la lutte contre le travail des enfants en s’attaquant aux causes profondes du phénomène et à contribuer à la mise en œuvre de l’axe de la durabilité sociale de la stratégie nationale pour le cacao durable (SNCD).
Selon les résultats à mi-parcours du projet ENACTE, 532 enfants victimes de traite et d’exploitation, dont 319 filles et 213 garçons, ont été pris en charge par les services sociaux de l’Etat dans la Région de la NAWA, près de 30 000 enfants de familles démunies ont bénéficié de kits scolaires et environ 2 pour améliorer qui a, permis d’améliorer leur rendement scolaire.
Par ailleurs, la situation du travail des enfants dans la région de la NAWA présentée par l’UNICEF, indique une baisse du taux de prévalence du travail des enfants de 9 points de pourcentages, passant de 31% en 2016 à 22% en 2021 ;
Selon le Représentant Résident de l’UNICEF en Côte d’Ivoire, Monsieur Jean François Basse, le taux de prévalence du travail des enfants dans toute la zone cacaoyère de la Côte d’Ivoire connait une baisse de l’ordre de 10% ces dix dernières années car le nombre d’enfants impliqués dans le travail des enfants qui était d’environ 790.000 en 2019, peut être estimé aujourd’hui à environ 600 000 enfants
Ces résultats encourageants ont été salué par le CNS et l’ensembles des partenaires du projet ENACTE dont la date d’achèvement est prévue au mois de juin 2026.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire