Litige Collège Akonda/Mairie de Divo : « Amédée Kouakou arrache de force des bâtiments de l’établissement pour installer la Crs 5 » (communiqué)

Divo, le 17 mars 2024, Le Collège AKONDA de Divo s’est vu dépossédé par le président du conseil régional du Loh-Djiboua, Monsieur le ministre Amédée Koffi Kouakou de deux (2) de ses bâtiments dont il est le propriétaire exclusif.

C’était au cours d’une cérémonie officielle ce 15 Mars 2024 à Divo que les clés desdits bâtiments sous forme de don ont été remises à la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS 5) de DIVO.

Les deux bâtiments offerts abusivement à la CRS 5 appartiennent à l’établissement qui est détenteur du titre foncier N° 201 696 du livre foncier du Djiboua.

Il est à noter que le Collège AKONDA de Divo est le seul Établissement de la commune de Divo qui concilie études et sport. Ainsi, le Collège Akonda de DIVO remplit bien les instructions du Président Alassane OUATTARA qui œuvre pour l’excellence et l’épanouissement dans le domaine de l’éducation.

Pour rappel, le litige concernant l’expropriation sur ce site a été tranché définitivement par le conseil d’état en faveur des anciens ayant droits du site, une décision qui a permis au Collège d’obtenir la pleine et entière propriété du site ; et donc son titre foncier.

Le collège Akonda Divo avait déjà signifié à la mairie de Divo par voie d’huissier et de ses avocats à toutes fins utiles les justificatifs de sa propriété, notamment le certificat foncier et une copie de l’extrait topographique certifié montrant la limite de la propriété. Malgré cela la Mairie de Divo a érigé une clôture sur une partie du terrain qui est également inclus dans la superficie de la parcelle dont le collège est propriétaire.

A lire également: A Divo un collège menacé de destruction – Le ministre Amédée Kouakou au centre de l’affaire – Les explications de Me Gbougnon

De plus, le jugement contradictoire du procès entre le Collège Akonda de DIVO et la commune de DIVO en son audience du 08/12/2023 s’est soldé par une expédition ordonnant la cessation des troubles de jouissance commis par la commune de DIVO et l’a condamné aux dépens.

La mémoire collective s’interroge donc, comment ce patrimoine immobilier qui appartient au collège Akonda Divo peut encore faire l’objet d’un don du conseil régional ?

Le collège Akonda de Divo ne réclame seulement que la restitution de ses bâtiments pour continuer sa mission d’éducation.

A propos du collège Akonda de Divo

Le Collège Akonda de Divo est un établissement secondaire privé laïc fondé en 2005 dans la ville de Divo, chef-lieu de la région du Lôh-Djiboua. Il compte aujourd’hui près de 2.000 élèves et reçoit les affectés de l’État.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire