Ouattara réitère sa volonté de renforcer les relations avec la Chine

Le président de la République, Alassane Ouattara, qui recevait mercredi 17 janvier 2024, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, à sa résidence, à Abidjan, a réitéré sa volonté de renforcer les relations avec la Chine, selon un communiqué récupéré sur le site d’information de la présidence de Côte d’Ivoire.

Ce dernier venait d’arriver à Abidjan accompagné d’une délégation.

Au cours de cette rencontre, le président Ouattara a salué les relations très fortes entre la Côte d’Ivoire et la Chine dans plusieurs domaines, notamment sur les plans politique, économique et des échanges mais également en matière de vision dans le monde.

Il s’est réjoui des échanges fructueux avec le chef de la diplomatie chinoise, et a réitéré sa volonté de continuer à renforcer les relations exceptionnelles entre la Côte d’Ivoire et la Chine.

Le Président ivoirien a, en outre, demandé au ministre chinois des Affaires étrangères de transmettre ses salutations au président Xi Jinping avec qui il a eu un entretien téléphonique dernièrement.

Le ministre chinois des Affaires Étrangères, a, pour sa part, adressé, au nom du Gouvernement chinois, ses félicitations au Président Alassane Ouattara, au Gouvernement et au peuple ivoiriens pour la parfaire organisation de la cérémonie d’ouverture de la 34è édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN)de Football.

Wang YI a, ensuite, salué la forte croissance économique de la Côte d’Ivoire et l’amélioration du niveau de vie des populations sous le leadership du Président Alassane Ouattara ainsi que le partenariat stratégique et sincère entre la Chine et la Côte d’Ivoire.

Le chef de la diplomatie chinoise a également remercié le gouvernement ivoirien pour avoir apporté son soutien à la Chine sur les questions touchant ses intérêts vitaux.

Il a par ailleurs réitéré la volonté de son gouvernement de continuer à soutenir la Côte d’Ivoire sur les questions touchant à ses intérêts vitaux, à ses préoccupations majeures et d’œuvrer au renforcement de la coopération mutuellement bénéfique entre la Côte d’Ivoire et la Chine.

Le ministre, directeur de cabinet du président de la République, Fidèle Sarassoro, la ministre de l’Économie, du Plan et du Développement, Nialé KABA, le ministre des Finances et du Budget, Adama Coulibaly et le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Léon Kacou Adom, ont pris part à cet entretien.

(AIP)

sdaf/fmo

Commentaires Facebook

2 réflexions au sujet de “Ouattara réitère sa volonté de renforcer les relations avec la Chine”

  1. Comment ne pas saluer le génie diplomatique de Ouattara ? C’est comme ça les présidents responsables qui vont avancer leurs peuples gouvernent dans le concert des nations au 21ème siècle. On n’a point besoin d’être anti-ceci ou anti-cela. Encore une position diplomatique qui fait mentir les panafri-cancres, pardon panafricanistes, ces radicaux ignorants et incompétents qui sont encore prisonniers des idéologies bidons des années 50 et 60 qui n’ont fait évoluer aucun pays Africain. La Côte d’Ivoire n’est ls chasse gardée d’aucun pays, encore moins de la France.

    Merci à la vision féconde de Ouattara tout comme Nanan Boigny son mentor. La preuve, le deuxième miracle ivoirien est en téléchargement. Notre pays est en effet devenu la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’ouest et la deuxieme pour le PIB par habitant (avec son FCFA, au passage)…. On avance…

  2. ====== UNE VISITE BIEN OPPORTUNE ======

    “….Le ministre chinois des Affaires Étrangères, a, pour sa part, adressé, au nom du Gouvernement chinois, ses félicitations au Président Alassane Ouattara, au Gouvernement et au peuple ivoiriens pour la parfaire organisation de la cérémonie d’ouverture de la 34è édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN)de Football…”

    On imagine forcément que cette visite ne plaira pas à tout le monde et surtout ceux qui voulaient profiter d’un problème bien gérable à EBIMPE pour jeter le bébé avec l’eau de bain invoquant au passage une logique difficilement lisible selon laquelle “on (devrait) retirer tout simplement aux Chinois la construction de la seconde phase de la cité olympique au vu de ce qu’ils ont déjà réalisé…”. Et demain leur interdire tout simplement le survol du territoire national ?

Laisser un commentaire