Bitumage axe Allangouanou-Tiapoum: Un outil important pour la dynamique de développement du Sud-Comoé

Construite sur un linéaire de 33,5 km, cette route, en 2×1 voie et en 2×2 voies dans les traversées d’agglomérés avec une largeur de 7 m permet de joindre le tronçon Aboisso-Noé.

Elle vient désenclaver les villages d’Assué 1, Assué 2, N’zobénou, Frambo, Andjé, Allangouanou, Kodjokro, Edjambo, Malamalakro, Gaoussoukro et Djemssikro en les reliant à Tiapoum.

L’aménagement de cette voie s’inscrit dans la vision de modernisation et de développement des infrastructures routières décidée par le gouvernement, depuis 2011.

« Cet axe d’envergure constitue un maillon essentiel dans les échanges internationaux entre la Côte d’Ivoire et le Ghana voisin », témoigne Firmin Ekra, pisteur.

« Cette réalisation est l’une des preuves tangibles de l’intérêt accordé au confort et à la sécurité des populations sur les routes ivoiriennes », indique Marguerite Yobouët, enseignante.

Les retombées du projet sont majeures et se traduisent en termes de gain de temps, de parcours et de coût de transport. « Avant cette route, le calvaire des usagers était monstre. Et les évacuations sanitaires étaient plus que difficiles », explique Adama Yéo, agent de sécurité.

Cet aménagement fait partie des projets structurants à forte valeur ajoutée économique et sociale. « A travers l’aménagement de ce tronçon, l’on peut nettement envisager une vraie renaissance économique pour la ville de Tiapoum qui recèle un potentiel de croissance indéniable », se réjouit Bilé Mathias, cadre de la région.

Le coût des travaux est de 37 milliards FCFA. Les travaux de bitumage ont démarré en décembre 2018 et ont été achevés en 2022.

Avec le CICG

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire