En Côte-d’Ivoire une autre Fondation pour la paix (FAP) est née à Yamoussoukro

A la recherche de la paix en Afrique, des jeunes cadres africains se sont retrouvés à Yamoussoukro pour mettre en place un instrument de lutte et d’encouragement pour la paix, avec à leur tête Koné Krémitcha.

Les bases ayant été jetées le 21 septembre dernier, l’Assemblée générale constitutive de la Fondation africaine pour la paix (Fap), a eu lieu le mercredi 15 novembre 2023 à Yamoussoukro. Journée dédiée à la paix en Côte d’Ivoire.

Cette assemblée générale constitutive a réuni plusieurs jeunes cadres et étudiants issus de plusieurs nationalités africaines. Le Sénégal, la Guinée Bissau, le Mali, la Guinée, le Burkina Faso et bien d’autres pays étaient représentés à cette assemblée générale constitutive. Qui s’est déroulée sous le thème « La paix gage de l’intégration et du développement africain : quelle contribution de la jeunesse ? »

Se penchant sur le thème face à un auditoire jeune, Koné Krémitcha, président de la Fap, a décliné les objectifs poursuivis par la structure qu’il préside : « Avec pour objectif principal la recherche de la paix, du développement et de l’intégration africaine, ce groupement est une fondation créée par des jeunes cadres africains adeptes de la philosophie Houphouëtienne dominée par la recherche de la paix. Il se réserve cependant le droit de prendre position sur tout évènement ayant une incidence sur la paix en Afrique et la vie des africains. »

S’inspirant donc de la lutte menée par les pionniers des indépendances, il a indiqué aux jeunes que l’heure est venue pour eux de jouer leur partition dans le maintien de la paix en Afrique. Cela au regard des crises militaro-politiques qui se succèdent dans les Etats africains et dans le monde :« La paix commence par le respect des principes. Il faut user du dialogue pour le règlement des conflits ».

Cette sensibilisation des jeunes à faire siens la culture de la paix, Koné Krémitcha, a fait noter quelques actions qu’ils mèneront les mois à venir ; à savoir l’organisation d’un forum au premier trimestre 2024, avec des ateliers de formation et des rencontres.

Aussi il a indiqué qu’avec l’Ag constitutive, il leur sera loisible de parcourir les différents pays en vue de l’installation des différents délégués. Car, dira-il, «cette fondation se dotera d’un prix qui portera le nom d’un Président de la République africain qui sera choisi sur la base de ses œuvres de paix, d’intégration et de développement de l’Afrique. Ce prix d’excellence pour la paix en Afrique sera attribué aux meilleurs acteurs de promotion de la paix, du développement et de l’intégration en Afrique ».

Au terme de ce premier rassemblement dans la capitale politique, cité de la paix, Koné Krémitcha et ses amis ont fait un pèlerinage au caveau Félix Houphouët-Boigny pour lui dire merci pour ses œuvres de paix. Aussi, des prières pour la paix ont été demandées à la Basilique notre Dame de la paix, la Mosquée de la paix et la cathédrale Saint Augustin. Cela, après la visite de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix.

Sercom FAP

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire