Le Statut national de l’Etudiant-Entrepreneur (SNEE) officiellement lancé

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a procédé, le jeudi 09 novembre 2023 à l’université Félix Houphouët-Boigny à Abidjan-Cocody, au lancement du Statut national de l’Etudiant-Entrepreneur (SNEE).

Le SNEE offre à l’étudiant une formation pratique lui permettant de développer sa personnalité, ses acquis en créativité, innovation et entrepreneuriat et d’enrichir son parcours de formation.

C’était en présence du ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Mamadou Touré.

Le SNEE qui s’inscrit dans le cadre du Programme ”Entreprendre” soutenu par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), concerne tous les étudiants de nationalité ivoirienne, âgés de 30 ans au plus, issus des établissements d’enseignement supérieur publics et privés de Côte d’Ivoire. Mais l’université Félix Houphouët-Boigny (UFHB) est l’université pilote du démarrage du SNEE. Pour l’année 2023, 50 étudiants seront sélectionnés. Le cap sera ensuite mis sur 150 étudiants en 2024 et 300 autres en 2025.

« Il faut s’orienter vers l’auto-emploi. Le SNEE est une voie de sortie pour les étudiants car la Fonction publique et le privé ne peuvent pas employer tous les diplômés. Je suis très content de ce programme. Merci à l’AUF. Je demande aux autres universités d’emboîter le pas à l’université FHB », s’est réjoui Adama Diawara.

De son côté, le ministre Touré Mamadou a salué cette initiative qui est une réponse à l’employabilité des jeunes diplômés qui sont entre 300 et 400 000 par an. Il a assuré que les bénéficiaires seront accompagnés et encadrés pendant et après la formation.

La directrice régionale Afrique de l’Ouest de l’AUF, Ouidad Tebbaa, a soutenu que son organisation a contribué à la création de 40 centres d’employabilité en Afrique dont 12 en Afrique de l’Ouest.

« Il s’agit de développer les compétences complémentaires des jeunes. C’est pourquoi, nous avons initié ce programme avec les deux ministères. Nous souhaitons poursuivre avec l’ensemble des universités », a-t-elle expliqué.
Le programme “Entreprendre” est déployé dans sa phase pilote dans huit pays, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, Haïti, Maurice et le Sénégal.

Avec CICG

Commentaires Facebook