Le potentiel de 3 millions d’onces de la mine de Tanda-Iguela sera actualisé d’ici fin 2023

(Agence Ecofin) – En novembre 2022, Endeavour a publié une estimation initiale de ressources minérales pour son projet Tanda-Iguela.

Il héberge 3 millions d’onces d’or, dont plus de 50 % dans la catégorie inférée. Cette année, la compagnie mène un programme de forage de 180 000 mètres pour améliorer cette estimation.

En Côte d’Ivoire, Endeavour Mining publiera d’ici la fin de l’année l’estimation actualisée des ressources minérales de son projet aurifère Tanda-Iguela. C’est l’annonce faite le 11 octobre par la compagnie qui précise que cette mise à jour sera basée sur au moins 165 000 mètres de forage réalisés depuis janvier 2023.

En novembre dernier, Endeavour a publié une première estimation pour la propriété de Tanda-Iguela, indiquant qu’elle abrite 3 millions d’onces d’or au gisement Assafou. Depuis le début de l’année, 123 514 mètres y ont déjà été forés sur un objectif total de 180 000 mètres, afin d’améliorer cette estimation initiale.

« Le forage a permis d’étendre avec succès la tendance minéralisée d’Assafou et nous sommes impatients de publier une estimation actualisée des ressources dans le courant de l’année, ce qui devrait se traduire par une augmentation significative de l’ensemble des ressources, avec une proportion plus importante dans la catégorie indiquée », explique Sébastien de Montessus, PDG de la compagnie.

Pour rappel, Endeavour est le plus grand producteur d’or en Afrique de l’Ouest. La compagnie exploite la mine d’or Ity en Côte d’Ivoire et construit depuis 2022 sa deuxième mine dans le pays. L’amélioration de l’estimation des ressources minérales de Tanda-Iguela, suivie l’année prochaine d’études techniques, devrait placer la compagnie en bonne voie pour développer bientôt sa troisième mine d’or ivoirienne.

En 2022, la Côte d’Ivoire a produit 48 tonnes d’or et vise plus de 50 tonnes cette année. À long terme, le développement de nouvelles mines d’or peut aider le pays à poursuivre la croissance de sa production ou tout au moins à la maintenir aux niveaux actuels.

Emiliano Tossou

Commentaires Facebook

1 réflexion au sujet de « Le potentiel de 3 millions d’onces de la mine de Tanda-Iguela sera actualisé d’ici fin 2023 »

  1. Il faut que les populations en bénéficient. En Alaska, une bonne part des ristournes du pétrole sont distribuées à chaque résident annuellement. Pourquoi se fait-il que chez nous cela est impossible ? Par exemple, le pétrole saoudien était exploité pendant des années par les mêmes occidentaux. Dans les années 80, les Saoudiens ont fait un “buyout”. Depuis lors, ils contrôlent leurs propres ressources et utilisent cela pour faire d’eux la puissance qu’ils sont aujourd’hui. Alors, que font nos dirigeants depuis plus de 60 ans ?

Les commentaires sont fermés.