Les premiers étudiants attendus dès le 2 octobre à l’Université de Bondoukou

L’université de Bondoukou va officiellement ouvrir ses portes par les premiers cours le 02 octobre 2023, a annoncé le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, au terme d’une visite d’imprégnation de l’état d’avancement des travaux de construction de la première tranche de ladite université, le vendredi 22 septembre 2023.

A en croire Adama Diawara, cette université qui va former dans les domaines de l’Architecture et de l’Urbanisme, des Arts du développement durable, des Lettres, des Sciences sociales et des Sciences de la santé, ouvrira avec 510 étudiants.

Le ministre s’est dit satisfait des travaux : « Tous les travaux de la première phase ne sont pas encore achevés. Mais les bâtiments prioritaires sont fin prêts, et la cérémonie de rentrée solennelle dans l’enseignement supérieur pourra se faire à l’université de Bondoukou, le 2 octobre 2023 », a rassuré Adama Diawara.

Il a félicité les équipes qui travaillent sur le terrain et qui permettent déjà la rentrée à l’université de Bondoukou. Il les a aussi encouragées à mettre les bouchées doubles afin que la première phase des travaux puisse effectivement s’achever le 31 décembre 2023, comme prévu.

Le chef du Programme de Décentralisation des Universités (PDU), Abdoulaye Koné, a expliqué que pour la majorité des œuvres, entre autres, les bâtiments de Travaux dirigés (TD), les amphithéâtres de 500 et 250 places, le restaurant et les résidences universitaires, les équipes sont à la finalisation du déploiement du mobilier et des VRD, à la vérification de l’électricité et de l’adduction d’eau des bâtiments.

C’est en décembre 2019 que la première pierre de l’université de Bondoukou a été posée. L’université sera bâtie en quatre phases sur une superficie totale de 305 hectares.

CICG

Commentaires Facebook

2 réflexions au sujet de “Les premiers étudiants attendus dès le 2 octobre à l’Université de Bondoukou”

  1. ===== LES POURFENDEUES DES PELOUSES LOIN DES OUVERTURES DE NOUVELLES UNIVERSITÉS ======

    Bien entendu…il ne faut pas les chercher ici. Là on parle de Gouvernance universitaire, de développement Durable, de Sciences Urbanistiques et Architecturales ou de Recherche Archéologique !

    Mais attention ! Ils sont là sans être là !

    A l’affût du moindre grain de sable dans la belle machine de développement,

    Un câble de fibre optique cassé,
    Une portion de mur de clôture de 7 kms qui serait tombé,
    Une rupture ponctuelle d’alimentation en eau du château d’eau de 400 m3 ou une panne d’un seul des 14 forages hydrauliques, voire le poste de neutralisation et de désinfection pour la potabilisation de l’eau,
    Un arrêt d’un des 7 postes électriques
    Etc.

    Si le Président ADO à travers le dynamique ministre Adama DIAWARA n’est pas aussitôt visé, c’est que je me suis trompé de planète ! Adama qui le sait tant et si bien, survole les faux débats et avance vers l’excellence universitaire en allant de conquête en conquête, entourée d’une équipe résiliente et engagée. Les geandes batailles ne se gagnent jamais tout seul.

    Eux…Ils l’assument ce beau “rôle” ! Ils le confessent au demeurant. Ils n’ont pas vocation à applaudir les réalisations du RHDP.

    Voici pourquoi il serait ennuyeux de leur dire que la FIF a choisit deux équipes qui se ne font jamais de cadeaux quand il s’agit de se GBORO, pour tester la pelouse du FELICIA : LA SOA et SOL FC d’Abobo. Un GBORO sous une pluie battante. Les bons ingrédients d’une évaluation de pelouse grandeur nature… Et que les résultats sont plus que flatteurs et concluants.

    Bonne arrivée COIGNY. Tu nous avais tant manqué.

  2. Grand merci là-bas au camarade @Coul Djeson sur FB. Voici ce que les populations voient et touchent. Voici ce qui améliore leurs conditions de vie. Voici les bases d’un développement durable pour notre pays. Quand on entend ça et là des plaisantains parler de leurs maîtresses pendant des heures aux populations, ou parler de manger du porc ou sardines, ou parler de leur patronyme comme programme, alors comment s’étonner de la razzia du RHDP ? On avance…

Les commentaires sont fermés.