La guéguerre Méambly-Mabri n’en finit plus – Un “candidat aux régionales dans le Tonkpi” apporte son soutien à Méambly

Après Sékou Djiba, militant du RHDP, qui apportait son soutien au ministre Mabri, c’est autour d’un autre membre du Rhdp de se positionner du côté de l’ancien président régional du Guémon, l’honorable Évariste Méambly.

La particularité de ce pugilat, avec en toile de fond les élections régionales de fin d’année en Côte-d’Ivoire, est que les deux camps se réclament de la coalition au pouvoir, le RHDP.

Selon un fin connaisseur de l’ouest montagneux de la Côte-d’Ivoire : «tous les deux camps pourraient y perdre des plumes, car cette guéguerre va poussier les électeurs de l’ouest friands d’indépendants vers de nouvelles personnalités. Mabri est sorti très affaibli de son positionnement en 2020 contre le 3e mandat. Il est certes revenu au Rhdp par un nouvel opportunisme, mais lui et ses partisans rasent encore les murs jusque-là. La confiance n’y es plus, certains caciques du rdhp les considèrent lui, Affi et autres comme des espions…Nombre sont aussi de militants de base de Mabri sont désabusés par ses allers-retours. La situation de Méambly est tout au moins floue. Au finish, c’est toute la région de l’ouest qui perd par les agissements de politiciens tous devenus milliardaires».

Sylvie Kouamé

Soutien à l’honorable Évariste Meambly dans l’affaire l’opposant au ministre Mabri Toikeusse

La sincérité devrait dicter les actes de tout leader politique.
De plus, la, politique ne devrait pas être compris dans son sens actuel de roublardise, de faux coups et de fausses promesses. Cette approche fait de la politique activité pourtant noble une véritable peur pour la population.
Au vu de ces deux constats, l’homme politique au service de la population devrait pouvoir reconnaître son tort sans pour autant perdre la face. Si cela n’est pas le cas, nous nous demandons si cette personne est capable de conduire le destin politique d’un peuple ?
De quoi est-il question ?
Il s’agit pour nous jeunes leaders du Tonkpi, après avoir minutieusement étudiés l’affaire Meambly contre Mabri de prendre position sans ambiguïté pour Meambly en demandant formellement à Monsieur Mabri de reconnaître sa responsabilité et de s’engager à rembourser cette somme pour sa propre crédibilité et son honneur.
En effet, alors que Meambly, malgré le montant colossal que reste lui devoir Mabri et malgré les preuves en sa possession a toujours privilégié la voie du règlement à l’amiable.
Quels sont les faits que tentent de manipuler le sieur Mabri?
La question des 1.260.000.000 est une affaire à deux temps.
La première partie du montant qui est de 260.000.000 est celle relative à sa résidence.TF.N 137 ET 139 de la circonscription de Bingerville.
Alors que le gros du montant d’un milliard lui avait servi de fond pour acheter les véhicules 4×4 de l’UDPCI et une partie en espèce avait été utilisée pour la compagne présidentiellz de 2010 contre Ouattara Bédié et Gbagbo où il avait récolté 3.5%des voix.
Est’-il utile de rappeler que nous avions eu accès à l’ensemble des pièces consernant ce dossier il s’agit notamment :
1- des reçues d’achat des véhicules chez le concessionnaire RIMCO
2- les reçus de fonds déchargés par son Chef de Cabinet preuvent.de la réception desdits fonds.
Mais malgré ces preuves qui ne font l’ombre d’aucun doute, Meambly demeure un homme de paix et de consensus. Ainsi, a-t-il fait intervenu des personnalités politiques proches de Mabri pour éviter tout démêlé judiciaire. Mais hélas, Mabri n’a non seulement pas agit dans ce sens, au contraire il se fera faire un acte judiciaire en sa faveur lui donnant raison et traînant dans la boue l’image de la justice ivoirienne. De cet acte, il donne raison à la population qui estime qu’il n’y a de justice que pour les puissants. Serait-il son retour au RHDP qui lui donnerait autant de pouvoir et lui donne droit de marcher sur les principes sacro-saints de la justice dont l’impartialité ? Nous osons croire que non.

A ce niveau du dossier, nous nous demandons comment un Ministre de 18 ans au gouvernement peut ignorer qu’un jugement en 1ere instance ne puisse pas être signifier à son Adversaire depuis 2 ans la ou cet adversaire depuis 4ans (2018) vous attaque dans les journaux en vous accusant de lui rester devoir cette somme cumulée de 1.260.millards ?
Mieux cet adversaire (Meambly) Doctorant en sciences de gestion de son ETAT très prolixe dans la presse lui rétorque que même s’il est débouté ce n’est qu’en 1ere instance et qu’il peut interjeter appel en seconde chambre et pire se pourvoir en cassation ou seul l’arrêt est inattaquable !!!! Donc pouvons-nous comprendre que le DOCTORANT VIENT ENCORE FAIRE UN COURS DE DROIT A LUI ET SON COLLECTIF DE 3 AVOCAT LE CABINET ..KONAN.LOAN.

Une question subsiste et interpelle tout le monde.
Pourquoi c’est justement à son retour au RHDP qu’il fait sortir un document de justice que cette question ?
En tout état de fait, le Collectif des Leaders du Tonkpi, interpelle la population du Tonkpi sur l’incapacité d’un homme politique à gérer et à rendre compte s’il lui est impossible de reconnaitre son tort face à un frère.
Le Collectif s’interroge si un homme aussi influent que Meambly a du mal à faire admettre à Monsieur Mabri son erreur, comment une population peut-elle y parvenir surtout qu’elle ne connait pas les voies pour l’y contrainte.
Ne serait-il pas de bonne guerre de lui retirer sa confiance avant qu’il ne soit trop tard ?
Pour le collectif, il existe une autre alternative.

Fait à Man, 10 février 2023

Pour le Collectif
(Ensemble de jeunes leaders du RHDP)
Le Président
Bamba Mamadou
07 07 00 88 71
Futur candidat aux élections régionales dans le Tonkpi.

Commentaires Facebook