Conflit Sahara occidental: En soutien du Polisario, l’Algérie rappelle son ambassadeur en Côte-d’Ivoire

Par Connectionivoirienne

Alger a rappelé son ambassadeur en Côte d’Ivoire pour «consultations», deux jours après l’ouverture par la Côte d’Ivoire d’un nouveau consulat à Laayoune, au Sahara Occidental.

Après des dizaines de déclarations condamnant l’ouverture de consulats africains dans les provinces du sud marocain, l’Algérie s’est maintenant tournée vers d’autres mouvements hostiles pour exprimer sa frustration contre le Maroc.

Le 18 février, la Côte d’Ivoire a ouvert un consulat à Laâyoune, témoignant de son plein soutien à la position marocaine sur le Sahara occidental.

Le ministre ivoirien de l’intégration africaine, Ally Coulibaly, a décrit son pays comme un «acte souverain».

“En politique étrangère, comme dans d’autres domaines, nous veillons à ne pas donner de leçons morales, et nous ne voulons pas non plus savoir quoi faire ou ne pas faire”, avait déclaré le ministre ivoirien.

La déclaration semblait anticiper la réaction de l’Algérie.

Le gouvernement algérien, qui soutient les revendications d’indépendance du Front Polisario, a condamné les récentes décisions de certains États africains d’ouvrir des représentations diplomatiques au Sahara occidental.

Le gouvernement algérien continue de contester la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental.

Avec le nouveau consulat ivoirien, ce sont désormais sept consulats des États africains à Dakhla et Laayoune dans le Sahara occidental.

Commentaires Facebook