Côte-d’Ivoire: «Le médicament de foutaise c’est foutaise dans un pays en décadence éthique»

blank

Prof David Koffi N’Goran, Homme de Lettres et Politologue à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody crie son indignation:

“Nous étions sur le point de croire que nous avions affaire à une jeunesse “normale”. Que nenni!! Il s’agit bel et bien de nos enfants, frères et sœurs abonnés à une société vraiment décadente! Qu’ils se nomment chinois, microbes ou autres, ce sont les mêmes enfants de la postcolonie, société mortifère par excellence aux prises avec les normes d’une civilisation dont il faudra interroger sérieusement les fondements. Les mêmes qui ont violé et blessé aux obsèques de Dezy Champion sont ceux qui, sous le prétexte d’un fanatisme singulier, ont cassé et profané la tombe de leur idole. Ce sont les mêmes qui croient dur comme fer que l’accès à la richesse passe par le meurtre du frère, l’immolation des enfants, les crimes rituels et autres imbécillités. Ce sont également les mêmes qui confondent la vie et la mort, le bien et le mal, la folie et le bon sens…profaner les morts est le dernier symptôme de la décadence Hélas! Nous y sommes! C’est notre pays et notre histoire..”

AIP

blank

Commentaires Facebook

3 réflexions au sujet de “Côte-d’Ivoire: «Le médicament de foutaise c’est foutaise dans un pays en décadence éthique»”

  1. La jeunesse ?

    Un gros sac fourre tout qui a le dos bien large.

    C’est pourtant avant tout une question de moeurs, d’éthique et de morale.

    Dabakala.

  2. C’était juste son dernier buzz … rien de plus … allez, circulez !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

Les commentaires sont fermés.