Worodougou et Guémon en Côte-d’Ivoire: Hamed Bakayoko et Méambly “offrent 290 Km de route à leurs parents”

blank

Il y a de cela deux (02) ans, précisément le 12 juillet 2016, qu’a eu lieu la cérémonie de remise officielle du Schéma régional de l’aménagement du territoire (Srat) de la région du Guemon, à l’hôtel de ville du District à Abidjan-plateau. Cette étude financée à hauteur de 82, 5 millions F Cfa par ladite région présidée par l’honorable Méambly Evariste et réalisée par le Bnetd, a pour objectif de mettre à sa disposition un instrument de planification multisectoriel, un outil de travail adéquat dans son approche du développement de toute la région du Guemon qui comprend les départements de Duékoué-Bangolo-Kouibly-Facobly. Ce Srat prend en compte l’ensemble des projets de développement de la région pour une période de vingt (20) années soit de 2015 à 2035. De ce fait, aucune autre étude n’a besoin d’être menée pour des projets dans les domaines tels que l’hydraulique, l’électrification, la santé, le bitumage des routes, l’éducation, les activités génératrices de revenus, l’industrialisation, les mines et bien d’autres.

C’est d’ailleurs grâce à cet important outil de planification que la région du Guemon a pu être éligible pour le financement de 85 milliards F Cfa offert par la Bad et par Côte d’Ivoire Energie afin de permettre l’électrification de 84 villages dans cette région. Ainsi ce projet d’électrification prendra en compte :

10 villages du département de Duékoué ;
31 villages du département de Bangolo ;
34 villages de celui de Kouibly et enfin ;
09 villages du département de Facobly.
Dès lors que l’électrification des villages de sa région a pu trouver une issue favorable, le président Méambly a pris son bâton de pèlerin à la recherche de financements à travers le monde afin d’exécuter le plan Marshall pour la région du Guemon qui s’élève à 258 milliards F Cfa pour le financement 111 projets structurants. Il a donc décidé de mettre l’accent sur l’un des axes les plus importants du projet de développement de sa région à savoir les routes. Ce projet intitulé « Projet de bitumage de 290 km de routes dans le Guemon et dans le Worodougou » comprend le trajet à bitumer des axes suivants :
– L’axe Duékoué-Kouibly de 74 km ;
– L’axe Kouibly-Bangolo de 31Km ;
– L’axe Bangolo –Facobly de 49 Km ;
– L’axe Facobly-Kouibly de 41 Km ;
– L’axe Kouibly-Totrodou de 18 Km ;
– L’axe Totrodou-Man de 30 Km ;
– L’axe Semien-Sifié-Seguela de 47 Km.

Pour le président de la région, ce projet est celui qui impulsera véritablement le développement car, dira-t-il, « il est de notoriété publique que la route précède le développement. ». Rappelons qu’une priorité est accordée particulièrement au tronçon Kouibly-Man.

Et c’est pour atteindre cet objectif majeur qu’il arpente sans cesse les capitales européennes à la recherche de bailleurs de fonds en plus de ses activités parlementaires.

C’est donc après plusieurs rencontres en France et en Côte d’Ivoire, qu’un premier protocole d’accord fut signé le 02 février 2018 à Abidjan entre le Consortium franco-turque CET/KAYI, l’Ageroute, le Bnetd et la région du Guemon. A cette occasion, étaient présents le Directeur général de l’Ageroute, M. Pierre Dimba; M. Dany El-Horr, Vice-président de la société CET ; M. Victor Bitton, mandataire de CET ; M. Mostafa Toprak, Vice-président de la Société KAYI ; le président Méambly de la région du Guemon qui était accompagné de plusieurs de ses conseillers ; des représentants du Bnedt et des représentants de JT Conseil, le cabinet mandataire.
A la suite de cette première signature, une autre séance de travail a eu lieu à Abidjan, le 30 avril 2018 au ministère de l’Economie et des finances pour discuter des modalités et de la faisabilité dudit projet et ce en présence du Directeur de la Dette publique et des Dons.

Ont pris part à cette deuxième rencontre M. Emin Goren, Directeur du développement zone Afrique du consortium CET/KAYI et son adjoint M. Sina Yelkovan ainsi que le président Méambly et son porte-parole en France M. Sehi Antoine.

Et le mercredi 11 juillet 2018 à l’hôtel Sofitel faubourg rue Boissy d’Anglas à Paris, le président Méambly de la Région du Guemon en a profité pour finaliser la signature préliminaire de la phase exécutoire du « projet de bitumage de 290 km de route dans le Guemon » avec ses partenaires, en l’occurrence M. Yilmaz et de M. Alpaslan respectivement président du Groupe et Pdg de la société KAYI.

Dans les prochains jours, une délégation du Consortium CET / Kayi et tous les facilitateurs effectueront le déplacement en Côte d’Ivoire pour la signature définitive dudit projet avec les autorités ivoiriennes.

Dans le souci d’accélérer le processus de réalisation de cet important projet, le président Méambly a tenu à informer toutes les autorités ivoiriennes et les Ministres concernés à savoir le ministère de l’Economie et des finances dirigé par M. Koné Adama; le ministère de l’Equipement et de l’entretien routier avec M. Amedé Koffi Kouakou, le Directeur général de l’Ageroute M. Dimba Pierre. Tout cela s’est fait sous la vigilance du ministre d’Etat, Hamed Bakayoko, « parrain du développement de la région du Guemon », qui ne ménage aucun effort pour voir les deux régions sœurs, le Guemon et le Worodougou, être bitumées avant 2020 par le tronçon de 47 km situé entre Facobly-Semien-Siffié et Seguela. Aussi, d’ici la fin du mois d’août, une forte délégation se propose de venir à Abidjan pour rencontrer le ministre Hamed Bakayoko afin de décider de la date du 1er coup de pioche des travaux de cette route bitumée qui reliera le Guemon au Worodougou.

On se souvient encore, il y a de cela quatre (04) ans, précisément le vendredi 25 juillet 2014, le ministre d’Etat, ministre de la défense, M. Hamed Bakayoko devenait le parrain du développement de la région du Guemon, au cours d’une cérémonie de pose des premières pierres de plusieurs infrastructures dont le siège du Conseil régional, l’orphelinat Dominique Ouattara; cinq (05) commissariats dont un second à Duékoué et 4 autres à Bangolo, Kouibly et Facobly ; deux postes de gendarmerie à Zou et à Dieouzon. A cette occasion, le ministre d’Etat, alors en charge du ministère de l’Intérieur et de la sécurité, avait promis tout mettre en œuvre pour permettre à la région du Guemon de rattraper le retard accusé pendant douze (12) années, du fait de l’absence de Conseil général à Duékoué.
A ce jour, plusieurs de ces infrastructures sont achevées et livrées grâce à la bienveillance du ministre d’Etat, ministre de la défense, Hamed Bakayoko qui suit de près l’évolution de ces réalisations dans le Guemon afin de sortir cette région de sa léthargie. Au compte de ces infrastructures livrées, on peut citer, entre autres, le deuxième commissariat de Duékoué ; ceux de Bangolo et de Facobly ; le poste de gendarmerie de la sous-préfecture de Zou ; le centre de secours de Duékoué et la première phase de l’orphelinat Dominique Ouattara qui seront inaugurées en août prochain à la faveur d’une grande cérémonie qui sera organisée en hommage au président Alassane Ouattara pour la nomination de M. Adama Toungara, fils du Guemon, en qualité de médiateur de la République.

Rappelons qu’avant son départ en France et en Allemagne pour ses vacances, le président Méambly a effectué une tournée de 10 jours du 28 juin au 08 juillet 2018 dans toute la région du Guemon pour dresser son bilan de cinq années d’exercice en qualité de président de région. Ainsi on ne retiendra qu’un total de 7,2 milliards F Cfa ont été investis dans divers projets dans toute la région, alors que le budget alloué initialement par l’Etat de Côte d’ivoire s’élevait à 3,5 milliards de F Cfa. Ce sont donc par département : 1,7 milliards investis à Duékoué ; 1,8 milliards à Bangolo ; 1,7 milliards à Kouibly et 1,7 milliards à Facobly.

Source : Service communication de Méambly

Commentaires Facebook

1 réflexion au sujet de « Worodougou et Guémon en Côte-d’Ivoire: Hamed Bakayoko et Méambly “offrent 290 Km de route à leurs parents” »

Les commentaires sont fermés.