Affaire “1,2 milliard par jour pour Ouattara” : Aucune plainte de la Côte-d’Ivoire contre La Lettre du Continent

blank

Dans notre publication du samedi 2 septembre 2017, nous écrivons: « Atteinte à l’image: La Présidence ivoirienne poursuit la Lettre du continent en justice ».

Vasset Philippe, directeur de la rédaction de La lettre du continent, après avoir pris connaissance de l’article affirme que « la présidence ivoirienne n’a pas du tout porté plainte contre La Lettre du Continent, mais s’est contentée de nous adresser une précision le 12 septembre. » Et d’ajouter: « cette précision a été publiée dans le dernier numéro de la Lettre du Continent, paru ce matin. ».

On peut donc lire dans La Lettre du Continent N°760 du 13 septembre, la précision de présidence de la République adressée à LC:

« Les chiffres publiés par La Lettre du Continent concernant la présidence actuelle sont faux. Le chiffre avancé au titre d’un soi-disant « Fonds souverain de la présidence n’est pas conforme à la réalité. Il est le résultat d’amalgame inexact de plusieurs rubriques budgétaires de la présidence, des Institutions de la République et de certains ministères ».

« Le Président Alassane Ouattara bénéficie, dans la plus grande discrétion, d’un fonds de souveraineté 342,6 milliards de Fcfa en hausse de 20 milliards de Fcfa par rapport à 2015. Le Chef de l’État ivoirien peut d’autant mieux puiser à sa guise dans cette enveloppe budgétaire que cette dernière est directement gérée par son frère, le ministre des Affaires présidentielles, Birahima Téné Ouattara », a écrit La Lettre du Continent dans sa parution N°759 du 30 août 2017.

Suite à ce qu’elle a qualifié « d’informations mensongères gravement diffamatoires et qui porte atteinte à l’honneur et à la considération du Président de la République, M. Alassane Ouattara », la présidence ivoirienne avait affirmé dans un communiqué, datant du 2 septembre, « donner mandat aux avocats Mes Jean Pierre Mignard et Jean-Paul Benoît, de mettre en œuvre toutes voies de droit et toutes actions utiles en vue de la sanction de tels agissements et de la réparation des préjudices subis du fait de l’atteinte » à l’image du Chef de l’Etat.

CHEICKNA D.
Fraternité Matin

Commentaires Facebook

6 réflexions au sujet de “Affaire “1,2 milliard par jour pour Ouattara” : Aucune plainte de la Côte-d’Ivoire contre La Lettre du Continent”

  1. Je vous ai dit que Dramane ne peut pas déposer de plainte contre la lettre du continent, parce que c’est vrai qu’il nous vole 342.6 milliards par année déguisés en fonds de souveraineté. Et s’il déposait plainte, les fouilles feront qu’on découvrirait qu’il nous même beaucoup plus que 342.6 milliard par année depuis qu’il est au pouvoir… Ce qui ternirait encore plus son image déjà sale en Côte d’Ivoire…

    Bizarrement, pour se justifier, Dramane a utilisé les mêmes tournures abracadabrantesques que Mamadou Koulibaly a utilisées pour le couvrir et le dédouaner. Allez-y revoir ce que Mamadou Koulibaly avait évoqué pour innocenter son frère Dramane…

    Les Gens comme les Mamadou Koulibaly, font semblant d’être des opposants, mais au fond, ils ne sont pas des opposants. Ils sont plutôt complices avec Dramane… Ils viennent automatiquement au secours de Dramane dès qu’il est en difficulté…

  2. @Zott,
    Non, Mamadou Koulibaly est loin, très loin de ce que tu crois. Il a offert à voir ce qu’il espère qui deviendra une norme d’opposition, aux antipodes de l’action de ceux qui montaient hier une cabale contre le cacao, ressource nationale du pays en utilisant le prétexte des enfants esclaves. Cette histoire continue aujourd’hui de leur péter au visage. Et ils ont monté bien d’autres affaires contribuant à noircir le locataire du palais, eux qui souhaitent être encensés aujourd’hui à leur tour.

    Non, plus Républicain que Koulibaly, tu meurs. Ils leur a offert une planche de salut dans l’espoir qu’ils comprennent que l’opposition n’est pas leur ennemie, et surtout les éduquer au rôle d’opposition pacifique et intelligente. Dès 2020, ils en auront bien besoin et on espère tous qu’ils n’iront pas refaire pipi pour qu’en sortent des caïmans, encore.

  3. Cette affaire de plainte était encore une série de dribbles pour enflammer le public des crédules, sans se rapprocher du but. Pourquoi ? Parce que “l’argent a horreur du bruit”, et un procès allait être une telle séance d’ouverture de Q, qu’il valait mieux laisser tomber et garder ses 2 fesses bien serrées.

  4. On doit faire faire une enquête pour situer la vérité. Cela ne doit pas rester gratuit comme ca… Dramane nous vole notre argent et il n’y a aucun Ivoirien qui s’en plaint… Un tel vol des fonds publics dans un pays démocatique susciterait un impeachment

  5. Le gouvernement ne pouvait pas du tout suivre.

    Tout est une question de finesse :

    Les fonds de souveraineté (qui regroupent des secteurs de souveraineté divers, présidence, premier ministère, etc.) ne sont pas a confondre avec le Budget de souveraineté de la présidence de la république.

    Dans les deux cas, il est évident que le président de la république à une très forte influence sur les montants, les sources et les moments de décaissement exigé selon ses besoins et ses humeurs.

    Le procès n’aurait donc rien donné du tout.

    Par contre, il n’est pas surprenant de voir ce gouvernement demander à genoux a la lettre du continent de daigner publier les détails concernant ces fonds de souveraineté que l’on peut dégager du budget national, afin que par le même canal médiatique, en guise de droit de réponse, l’on puisse penser que l’argent ainsi décaisser servirait non pas à servir d’argent de poche pour OUATTARA, mais plutôt a soutenir divers instituions de la république !!

    Entretemps, l’information a fait son bonhomme de chemin parmi les ivoiriens, qui se foutent des détails et ont conclus tout simplement que OUATTARA leur coute bien cher !!

    Alors oui, pas de procès, pas de garanties que la lettre du continent ne face de précision, pas de possibilité d’effacer des informations dites erronées de la mémoire des ivoiriens !!

    C’est mal barré pour OUATTARA !!

    Cette situation me fait penser à certaines péripéties que GBAGBO LAURENT a eu bien du mal à gérer, comme le charnier de YOPOUGON, qui fut médiatiquement traité en défaveur du gouvernement, sur la base de mensonges divers et d’amalgames provenant tous de la cuisine RDR, l’affaire KIEFFER qui fut traité médiatiquement à charge contre le pouvoir GBAGBO, sous la dictée du RDR, le bombardement de la base militaire française, pour lequel GBAGBO a clamé son innocence, mais très fortement relayé par voie de presse…

    Comment faire pour changer les opinions, selon une question délicate qui choque tous les ivoiriens, comment faire pour démontrer aux ivoiriens que OUATTARA ne s’offre pas un milliard par jour pour payer ses factures d’huitres, de champagne, pour offrir des Louis Vuitton à sa femme et faire des virées tous les 40 jours à Nice ou a Mougins ??

    Les ivoiriens crèvent la dalle, ne se sentent pas du tout bien dans ce pays qui poursuit l’émergence.

    Et pendant ce temps OUATTARA s’offre par jour suffisamment d’argent pour construire un établissement académique secondaire moderne et complet ?!?!?

    Cherchez l’erreur !!

    Avancez donc la cargaison de popcorn, mais cette fois, on la partagera ave nos chers amis RDR et ressortissants du nord, qui ne voient pas un seul radis du milliard quotidien de OUATTARA, un OUATTARA qui n’a pas jugé utile de développer cette région du pays, avec quelque miettes de ce budget !!

    Yako à nous tous !!

    Pop !!

  6. Mention spéciale es stupidité :

    “Le Monsieur fait entrer 14 milliards par jour en Cote d’Ivoire et vous vous plaignez qu’il en prenne 1,2. Meme pas 10%. Il faut reconnaitre que le Monsieur merite bien cet argent”

    Pop !!

Les commentaires sont fermés.