Les dessous du limogeage du fameux “polytechnique” ex-ministre délégué du Budget en Côte-d’Ivoire

Selon un passage de l’évangile, « jeunesse est vanité » et le talentueux Abdourahmane Cissé ex Ministre en charge du Budget et du Portefeuille de l’Etat ne nous dira pas le contraire. Ce jeune cadre Ivoirien, Ingénieur de formation et diplômé de la prestigieuse École polytechnique de France et de l’Institut français du pétrole a été nommé le 19 novembre 2013, ministre auprès du Premier ministre, chargé du Budget sur recommandation de Gon Coulibaly alors Secrétaire Général de la Présidence. Il devient ainsi, à 32 ans, le plus jeune ministre du gouvernement ivoirien. Ayant la confiance du Chef de l’Etat Alassane OUATTARA et aussi les clés du coffre des finances, Abdourahmane Cissé devient incontournable au sein du gouvernement.

Mais, le jeune “surdoué” s’est laissé entrainer par l’ivresse de la responsabilité s’attirant ainsi les foudres de ses collègues qui le trouvaient arrogant. Selon nos sources, alors qu’il rechignait à faire à temps des décaissements budgétaires au profit de ses collègues Ministres, lui s’embourgeoisait. On lui attribue l’achat de plusieurs lots à la baie des milliardaires. Etant le protégé du Président OUATTARA, il se croyait intouchable jusqu’à ce qu’il provoque un clash avec le porte parole du gouvernement gendre de son protecteur. Comme « Icare », il a volé trop près du soleil avec des ailes en cire.

Echos Confidentiels

Commentaires Facebook

16 thoughts on “Les dessous du limogeage du fameux “polytechnique” ex-ministre délégué du Budget en Côte-d’Ivoire”

  1. “ARROGANT”. Le mot est lâché. Et l’on s’étonne de la fuite des cerveaux, et l’on s’étonne que Tidjane Thiam ne réponde pas aux chants de sirènes émanant de la lagune boueuse d’Abidjan. Aboudrahamane Cissé était programmé pour l’échec, chez nous. Il y a des années, j’ai rencontré ce problème à mon 1er job au pays, où l’un des collaborateurs me jeta que j’avais l’âge de son fils. Aboudrahamane Cissé est jeune, est brillant, est compétent, mais se sera heurté à la gérontocratie administrative se substituant à la chaîne hiérarchique. Comme Philippe Troussier hier, débarqué à la veille d’un match crucial pour la qualification au mondial par Dieng Ousseinou parce que “carractériel”, on sacrifie un jeune cadre dont la compétence est unanimement reconnue sur l’autel de l’inacceptable “respect” dû aux mammouths du gouvernement. Si vous creusez cette affaire, vous réaliserez qu’elle ne repose sur rien de rationnel, juste de l’émotionnel. “J’aurai ta peau”, et ils l’ont eue, sa peau. Bravo messieurs !

  2. LE TITROLOGUE SUR SES TERRES

    J’ai du mal à faire un lien entre la formulation du titre de cet article et son contenu.

    Même si le titre fait encorz vendre au pays des chutes des ventes de la presse, on regrettera toujours cette pratique.

    Cela dit je suis surpris que vous associez la reconfiguration de la gestion du portefeuille de l’État à un clash avec le Ministre Bruno.

    Bruno un ESCA de bonne promotion et aguerri à l’international est loin d’être un complexé du diplôme. C’est au demeurant une forte intelligence qui convainc très vite.

    Si le ministre CISSE a ete révoqué, les raisons ailleurs. Je crois mieux à une consolidation du pouvoir Gon avec le contrôle direct du budget et de tout ce qui va avec et par-delà UN MESSAGE TRES CLAIR à qui vous savez !

    Cela dit la gérontocratie existe toujours partout en Afrique et une certaine jalousie a encore cours dans les administrations surtout publiques vis-à-vis des jeunes cadres fraîchement débarqués, formés à l’occidental usant d’un langage qu’on jugera crû et peu respectueux.

    Un jeune camerounais sorti d’une des plus prestigieuses écoles d’ingénieurs de France, n’avait même eu le temps de trouver un tabouret à CAMTEL qu’on lui posa cette question saugrenue.

    “Pourquoi es-tu venu ici ? Pourquoi n’es-tu pas rester en France ?”

    Quand il a pensé par ailleurs aux déboires de sa soeur une des plus jeunes camer à décrocher l’ancien Bac C avec mention au temps de Ahidjo, le jeune homme ne fit pas trois mois de plus dans son pays.

    Aujourd’hui Consultant international dans la cyber sécurité voici comment l’Afrique perd ses talents. Les uns après les autres !

    L’idée de Jagdish Natwarlal Bhagwati emise en 1972 de faire payer un impôt spécial à tous ces cerveaux débauchés en occident (taxing the brain drain) est une bonne piste de réflexion. Sauf qu’en Afrique cette fuite de cerveaux est suscitée. Une question de vie ou…de sorcellerie !

    Bhagwati lui même est une illustration de cette perte de compétences. Lui qui est aujourd’hui détenteur de tant de reconnaissances internationales dont la Mahalanobis Memorial Medal (Inde), le Bernhard Harms Prize (Allemagne), le Kenan Prize (USA), le John R. Commons Award (USA), le Freedom Prize (Suisse), ou encore le Frank E. Seidman Distinguished Award in Political Economy (USA). Excusez du peu !

  3. “Comme « Icare », il a volé trop près du soleil avec des ailes en cire.” Hmm !

    Je regrette le départ de ce fleuron. L’article ne mentionne pas aussi qu’il y’a eu beaucoup de tensions dans son ministère à lui avec ses “administrés” pour ainsi dire. L’immobilisme, les mauvaises postures qui foisonnent dans nos administrations ont la peau dure. Les vieux seront toujours récalcitrants face aux changements et autres approches modernes et/ou innovatrices.

    La vérité est que dans nos administrations virtuellement dans tous les ministères, je le dis, il y’a des protocoles rétrogrades, couteux et ineffectifs parfois maintenus par ignorance, mais bien souvent par la “vieille” garde. Et y toucher produit toujours des clash(es). Par ailleurs, l’amélioration de certains protocoles coutent parfois des pennies pour chaque dollar future généré mais vous aurez en face une armée de “sorcières”, je dirais, pour faire barrage et nous maintenir dans les pratiques couteuses néandertaliennes. Au-delà des problèmes personnels et de personnes, nous avons besoin de jeunes bien ancrés dans le 21ème pour introduire des méthodes et approches modernes nécessaires pour notre progrès/futur.

  4. Oui, un monsieur qui est devenu ivoirien en moins de trois heures !!

    On connait !!

    TDRR

  5. Mieux qu’un littéraire éburnéen de souche foresto-savanalleux voleur de diplôme, prisonnier d’un esprit apocalyptique sans fin !!!

    té ande

  6. Sûrement pas le meilleur parmi les polytechniciens ivoiriens en activité, mais bon a pu faire le boulot plus que la plupart des ministres d’ADO, tout en jouant au foot …

    Yalla, bye!

  7. IVOIRIEN EN MOINS DE TROIS (3) HEURES ? LE SERPENT EST ENCORE VIVANT !

    J’ose croire que cette sortie de route ne vient pas d’un des plus éminents défenseurs de la maison bleue.

    Mais en mode multitasking il peut arriver un phénomène bien connu des développeurs, dit de contention ou d’interblocage des processus. Phénomène bien décrit par les hommes système à travers l’allégorie des philosophes chinois à table…

    Bref !

    Est-il devenu Ivoirien dans ce bref délai parce que très brillant et oiseau rare dans un océan de cancres ou parce que le traitement d’un dossier complet de naturalisation irréprochable ne saurait être plus long ?

    Dans un cas comme dans l’autre de penser à l’hypothèse que vous êtes dans un cas de délit de faciès ! Ce qui sous-entendrait qu’un Cissé de grands parents d’origine sénégalaise ou malienne ou nigériane, ne saurait être ivoirien !

    Dans un cas comme dans l’autre, vous confirmez ce que certains pensent en disant que “le serpent n’est pas mort” ! La conséquence c’est qu’ils en tirent des enseignements qui peuvent vous être très défavorables !

    Mais j’ose encore croire que c’est plutôt votre fonctionnement multitasking qui s’est enrayé au point de nous étaler une réflexion d’étonnante.

    Quand bien même certains croirons hélas qu’il s’agit bel et bien d’un extrait de mémoire morte donc ….toujours d’actualité

  8. Quand on sait pas, on demande !!

    Je vous décrit le contexte et vous présente mes griefs !! Cela ne sert donc à rien d’affabuler !!

    On a déjà été mordu une fois, maintenant, on prend nos précautions !!

    Quant à OUATTARA, le débat be se mène plus, pas parce qu’il serait ivoirien, mais parce qu’il a été Burkinabè/voltaïque et qu’il le conteste !!

    Quant à mon multitasking, il se rapporte uniquement à ma faculté de manger des cailloux avec les branleurs savaneux RDR de bas étage comme @pisse, tout en produisant parallèlement de la valeur intellectuelle sur d’autres sujet plus importants !!

    Rien de plus !!

    TDR.

  9. @La Blague

    Connaissez-vous une méthode de classification des meilleurs polytechniciens français en activité ? Et aussi des ivoiriens ?

    Certaines fonctions publiques et officielles parce que médiatisées, permettant d’exposer les acteurs ou les occupants, sont de fait un vecteur de promotion.

    Si vous étés un brillant X confiné dans un obscur laboratoire de recherches, c’est certain que vous serez moins vu et connu qu’un ministre de budget sorti de la même école assis parmi des Sidik …

    Inversement on peut être un brillant X brillant ministre dans une équipe ministère pointue avec un cabinet de jeunes loups cracks …ça aussi ça gâte pas ! Ça ne fera que des aigris qui vont fouiller pour voir à quelle vitesse ….Jacques Attali fils d’émigré juif sorti major à Polytechnique ..est devenu français !

  10. Alors oui, pour resituer le contexte :

    OUATTARA nomme un nouveau personnage dans son appareil d’état, Abdourahmane Cissé, qui selon de nombreux experts serait une valeur sure d’avenir.

    Il passe pour être très compétent et le plus jeune ministre de notre république.

    Par reflexe, on se renseignera sur le petit bonhomme et on cherchera son CV, comme l’aime à le faire le petit pisseur, avant de le laisser constituer son palmarès au sein du gouvernement !!

    Alors oui, il est possible de distiller toute sorte d’informations fausses ou truquées sur internet, dans le but de salir un personnage donné, aussi on se refusera à considérer les perceptions de journalistes partisans bleus ou verts !! On ira donc directement à la source, soi-même et sans intermédiaires.

    Site des anciens élèves de l’école polytechnique, Abdourahmane ABDOU CISSE, nationalité : SENEGALAISE !!

    Alors oui, plusieurs cas de figure :
    Ou Monsieur CISSE s’est planté lors du renseignement de ses fiches
    Ou c’est l’école polytechnique qui a inscrit une fausse information sur ses registres
    Ou le camp pro GBAGBO aurait mis ses informaticiens à contribution pour pirater le site
    Ou alors je suis victime d’une illusion optique.

    La nouvelle se répand comme une trainée d’huile et crée le buzz.

    Trois heures plus tard, la mention « SENEGALAIS » est remplacée par « IVOIRIEN »

    Bravo !!

    Un monsieur qui est devenu ivoirien en 3 heures de temps !!

    Voilà !!

    Alors oui, on aura vécu des drames dans ce pays, on aura connu la mauvaise foi exceptionnelle et exacerbée de tout un clan qui aura rejeté l’évidence concernant la nationalité voltaïque/Burkinabé de OUATTARA (parti au USA avec un passeport voltaïque, ayant étudié en tant qu’étudiant voltaïque, ayant été président des étudiants voltaïques aux USA, ayant consommé son premier mariage en tant que voltaïque).

    Et à ce moment, c’était de l’injustice pour certains, de la stigmatisation pour d’autre, qui aurait conduit, il se peut, à la violence et la guerre en Cote d’Ivoire (sic !!)

    Non, laissons de coté les amalgames et les perversions politiques qui se reposent sur des récupérations politiques et des manipulations diverses produites dans le but de se donner le pouvoir.

    Abdourahmane Cissé est un cas tout à fait douteux, car il n’existe que très peu de personnes dans ce monde qui se « trompe » sur sa nationalité lors du renseignement de registres officiels, académiques et administratifs !!

    Ceux qui ont réussi a modifier les registres sont en effet suffisamment puissants pour le faire, certes, mais par cet acte, ils confirment qu’ils ne sont pas effectivement ce qu’il veulent paraître.

    Mon cher ami wara, vous êtes servi !!

    A vous de me contredire, sans déballer votre verbe poussif et alambiqué !!

    TDRR.

  11. Le serpent n’est pas mort et il n’a aucune raison de mourir.

    Un ivoirien doit etre capable de reconnaitre son autre frère ivoirien et de se préserver de ceux qui veulent le devenir par prédation ou ingérence !!

    C’est du très sain chauvinisme national.

    TDR.

Comments are closed.