Côte d’Ivoire Bonne gouvernance: des députés appellent à l’amélioration du mécanisme de contrôle et d’audit

000_APP2003030340242

Abidjan – Des parlementaires ivoiriens ont souhaité, vendredi, au terme d’un séminaire organisé par de l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP), une amélioration du mécanisme de contrôle et d’audit pendant l’exécution des marchés publics.

Réunis durant deux jours à Grand-Bassam, sur le thème “L’Assemblée nationale et l’ANRMP : deux institutions au service de la bonne gouvernance en Côte d’Ivoire”, les députés membres du réseau des parlementaires africains pour la lutte contre la corruption (APNAC) ont également souhaité que les entreprises ivoiriennes soient encouragés à s’approprier les voies de recours pour faire valoir leur droit dans le processus des marchés publics.

Ils ont demandé en outre qu’un cadre d’échange entre les entreprises et l’administration fiscale soit favorisé en vue d’assouplir les conditions de délivrance des attestations fiscales pour leur participation aux appels d’offres.

Les députés ont aussi recommandé la mise en œuvre du principe de réciprocité dans l’attribution des marchés publics au sein de la zone UEMOA.
Les parlementaires ont, par ailleurs, proposé la mise en place d’une cellule d’éveil tripartite entre la direction des marchés publics, l’ARNMP et l’Assemblée nationale à travers l’APNAC Côte d’Ivoire, en vue de créer un cadre d’échanges permanents sur les marchés publics.

Entre autres recommandations, la mise en place d’un guichet unique logé à l’ANRMP pour tous les documents relatifs aux marchés publics, la création au sein de l’ANRMP d’une cellule chargée du suivi de l’exécution des marchés publics et des chantiers et la création de l’ANRMP par loi organique pour avoir un fonctionnement autonome, à l’instar des autres institutions de la République.

En ce qui concerne le rôle de l’assemblée nationale, les députés ont souhaité que le parlement s’implique davantage dans le processus d’élaboration et d’exécution du budget, à multiplier les séminaires sur les réformes budgétaires à l’intention des parlementaires et à renforcer le mécanisme de sanctions de l’ANRMP.
Ils ont enfin invité le Président de l’Autorité nationale de régulation des marchés publics pour une séance d’information parlementaire radiotélévisée à la prochaine session parlementaire.
(AIP)

Commentaires Facebook

Les commentaires sont fermés.