36e rapport ONU Côte d’Ivoire – Quand la jeunesse du pays “tire les oreilles” à Aïchatou Mindaoudou

«Madame Mindaoudou a signalé que de réels progrès ont été enregistrés dans les domaines de la sécurité et de la lutte contre l’impunité. Des dissidences sont observées au sein des formations politiques notamment au sein du (FPI et au sein du ( PDCI , mais cela n’empêche pas selon elle la progression du dialogue entre le gouvernement et l’opposition» écrit la BBC sur son site internet ce mercredi dans un article titré «ONU-Côte d’Ivoire: de réel progrès».

UN Photo/Loey Felipe
UN Photo/Loey Felipe

Par Sylvie Kouamé

Les Ivoiriens qui l’ont aperçu ces dernières semaines sortir toute souriante, à plusieurs reprises du Palais présidentiel d’Abidjan [pour ce qui est des visites non tenues secrètes], ne s’étonneront pas de son dernier rapport [36e du genre 9/6/2015]] biaisé présenté devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Ils se diront légitimement que le contenu du rapport fait par une dame sur le point de perdre son poste, est évidemment loin de leur réalités quotidiennes. Car au moment où Aïchatou Mindaoudou présentait une Côte-d’Ivoire paradisiaque, sûrement trop éloignée des hauteurs de son bunker six étoiles de l’ex hôtel Sebroko, en ce moment précis, des milliers de jeunes ivoiriens descendaient dans les rues du pays pour dénoncer l’élection présidentielle taillée sur mesure, que son mentor Alassane Ouattara s’apprête à organiser en octobre prochain. Quid ! de la liste électorale, d’une armée divisée et tribalisée, d’une commission électorale placée sous contrôle du parti de monsieur Ouattara [le RDR], brefs de tous ces coups-bas portés sans discontinuer par le régime en place à l’expression démocratique en Côte-d’Ivoire. Non, Aïchatou Mindaoudou ne l’a pas écrit dans son rapport, mais la jeunesse ivoirienne a tenu à les lui rappeler au moment opportun.

Commentaires Facebook

Les commentaires sont fermés.