Côte d’Ivoire: 1 enfant sur 9 meurt avant l’âge de 5 ans par manque de “soins adaptés”

9ad74ebcc3d83e86bcc0098026ed5e9f_L

La Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, présidente de la Fondation Children of Africa, a procédé vendredi 15 mai 2015 à l’inauguration du service de néonatalogie du CHU de Yopougon (Abidjan-Ouest), après sa réhabilitation et sa dotation d’équipement grâce à un don de la Fédération de Russie.

Ce service dont la réhabilitation et l’équipement s’élève à 100 millions de francs FCFA, comprend désormais du nouveau matériel moderne, à savoir six couveuses de thérapie intensive pour les nouveau-nés avec des moniteurs de surveillance intégrés, quatre lampes de photothérapie avec support, un appareil chauffant pour nouveau-né et un respirateur pour nouveau-né avec humidificateur.

Enjeu majeur de ce projet, c’est que dans le pays, selon le gouvernement, le taux de mortalité néonatale est de 38 pour 100 naissances vivantes, quand le taux de mortalité infanto-juvénile est de 108 pour 1000, soit 1 enfant sur 9 qui décède avant l’âge de 5 ans, à cause du manque de structures adaptées.

Cette initiative “s’inscrit dans la droite ligne de la volonté de la fondation Children of Africa, d’aider à réduire le taux de mortalité néonatale dans notre pays”, a déclaré Mme Ouattara, lors de cette cérémonie au sein du CHU de Yopougon, exprimant ses remerciements à la Fédération de Russie ce “grand appui”.

Dominique Ouattara qui a également fait des dons en nature et en espèce d’une valeur de huit millions au centre de traitement ambulatoire pédiatrique du VIH/SIDA et au personnel de l’établissement sanitaire, a invité ceux-ci à un bon usage du matériel reçu.

La Santé et de la Lutte contre le Sida, Raymonde Goudou Coffie, a pour sa part exprimé le soulagement du gouvernement avec cet ouvrage, quand le député-maire de Yopougon, Gilbert Kafana Koné, dont les administrés en sont “les premier bénéficiaire”, s’est dit très reconnaissant au donateur et à la Première dame, qui permettent ainsi de “sauver des milliers de vies”.

Pour le chargé d’affaire de l’ambassade de Russie en Côte d’Ivoire, Igor Borkine, ce geste constitue un symbole des bonnes relations entre la Côte d’Ivoire et la Russie.

Armand Tanoh

http://ladiplomatiquedabidjan.com/index.php/international/item/374-sante-cote-d-ivoire-1-enfant-sur-9-meurt-avant-l-age-de-5-ans-par-manque-de-structures-sanitaires-adaptees

Commentaires Facebook