Le militant RHDP et la bonne-gouvernance sous Alassane Ouattara, sommes-nous prêts ?

MILITANTS DU RHDP, ETES VOUS PRETS A SUPPORTER TOUTES LES CONSEQUENCES DE LA MORALISATION DE LA VIE PUBLIQUE COMME LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE L’ENTEND ?

Dans la vie quand on pose un acte , il faut savoir pourquoi et pour quels buts on le pose. Nombreux étaient les ivoiriens qui sont allés voter pour sortir de cette crise à tel point que même des mémés et des pépés se sont déplacés pour accomplir le devoir citoyen. Certains y sont allés pour maintenir Gbagbo au pouvoir, d’autres au contraire l’ont fait pour y porter ADO. Ceux-là ce sont assurément les militants du RHDP. Nous, militants du RHDP, avons massivement voté ADO , pour plusieurs raisons. Les uns ne voulaient plus voir le FPI et GBAGBO diriger la Côte d’Ivoire. Les autres sans doute, voulaient mettre fin à dix ans de gestion chaotique des finances de l’État de Côte d’Ivoire. Gestion qui a été marquée par de nombreux détournements de deniers publics, la corruption et le racket généralisés à tous les niveaux, le népotisme et les nominations fantaisistes, sans oublier l’institution de l’impunité comme mode de gouvernance. S’agissant de racket, de la corruption et la recherche du gain facile, nous militants du R H D P qui sommes des transporteurs, des enseignants, des forces de l’ordre, des commerçants, des opérateurs économiques, des élèves et étudiants , des parents d’élèves et d’étudiants, sommes nous prêts à nous soumettre tous sans murmurer, à toutes les mesures de la moralisation de la vie publique comme le Président de la République S E M Alassane Ouattara le voit ? Beaucoup des nôtres, que je viens de citer grinceront des dents dès la mise en place des mesures de gestion rigoureuse des affaires de l’Etat, car ils ont prospéré dans la fraude et la contrebande. Pour la sauvegarde de leurs gros bénéfices obtenus sous Gbagbo, ne vont-ils pas émettre des critiques contre certaines décisions du gouvernement qui réduiraient drastiquement leurs intérêts ?
Aux militants du RHDP, connaissons nous suffisamment l’ Homme que nous avons élu massivement ? C’est un homme intègre, honnête qui n’a jamais mangé le pain de la fraude et de la paresse, un travailleur et chez qui, c’est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Mais c’est aussi un homme de parole, il fait ce qu’il dit et dit ce qu’il fait.
Aujourd’hui beaucoup d’ ivoiriens se demandent si le Président pourra mettre fin aux rackets sur les routes et dans l’administration ivoirienne, parce que ces pratiques ont atteint l’ ivoirien jusqu’à la moelle, qu’il soit profane ou religieux. En guise de solution, nous pensons que cela passe par un changement de mentalité par le HAUT, changement qui va progressivement irriguer tous les secteurs d’activités. Mais si la population ne voit que ses chefs et dirigeants ne font pas ce qu’ils ont dit ou disent, ne nous étonnons pas que ces tares naguère décriées ne s’aggravent, ce qui serait un fâcheux précédent. Nous militants du RHDP ne devons pas chercher à dire que c’est “notre temps maintenant” comme le FPI le disait. Bien au contraire, chacun de nous, devrait chercher à faire ce qu’il sait faire pour gagner son pain à la sueur de son front au lieu de monter des clubs de soutien pour soutenir le CHEF DE L’ETAT. Ces genres de pratiques, c’était bon en temps de campagne électorale. Il est grand temps de se mettre au travail, pour la résurrection de notre économie sinistrée après cinq mois de palabres inutiles à cause de Koudou. Il est grand que le militant du RHDP qui est est bien portant et valide, se dise qu’est ce que je peux faire pour mon PAYS et aider mon Président pour qu’il sorte le pays des difficultés ? Au lieu de se dire qu’est ce que mon pays et mon Président peuvent faire pour moi en ce moment ? Le Président sachant que les ivoiriens ont trop souffert continue de prendre des mesures pour amoindrir nos souffrances, aidons le dans sa tâche, surtout, nous les militants du RHDP à promouvoir ses idéaux de travail de probité et d’honnêteté morales partout où nous sommes, dans nos services, en voyage, dans les examens et concours, dans des conclusions de contrats ou de paiements de ce que l’État doit aux citoyens. C’est en cela que ceux d’en face, nos frères du FPI verront que le pays a vraiment changé. C’est une mission pour chacun de nous pendant ces cinq ans de mandat présidentiel à la tête de la Côte-d’Ivoire.

Gouet Bernard à Bouaké
Contact : 66 47 07 24

Commentaires Facebook

Les commentaires sont fermés.