Le gouvernement menace les fonctionnaires encore absents de sanctions

Le gouvernement Ouattara a annoncé une reprise effective du travail dans les administrations et menace de prendre des mesures contre les fonctionnaires et agents de l’Etat absents de leur poste à partir de lundi.

A en croire le ministre de l’Emploi et de la Fonction publique Konan Gnamien, 80% des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire ont repris le travail à ce jour.

“Les trois obstacles qui prévalaient sont l’obstacle d’ordre financier avec la fermeture des banques, le problème sécuritaire à Yopougon (quartier pro-Gbagbo), et les déplacements des populations à l’intérieur du pays”, a évoqué M. Gnamien.

“Deux des obstacles ont été levés car les salaires ont été payés, et Yopougon est sous contrôle”, a-t-il précisé, exprimant l’espoir de retrouver 90% des agents de l’administration publique à leur poste de travail dès lundi.

“Nous demanderons des explications aux agents absents et nous prendrons des sanctions”, a menacé le ministre.

Pour sa part, la ministre de l’Education nationale, Kandia Camara, a enjoint les chefs d’établissements scolaires d’établir une liste des enseignants.

“Il faut qu’ils nous signalent ceux qui sont à leur poste et ceux qui n’y sont pas. Nous prendrons des mesures”, a averti Mme Camara.

La Côte d’Ivoire se remet de façon progressive au travail après plusieurs semaines de violence au cours desquelles les forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI, pro-Ouattara) ont arrêté le président sortant Laurent Gbagbo avec le soutien des Casques bleus de l’ONU et de la force française Licorne.

Plusieurs travailleurs de l’administration publique (civils et militaires) continuent de manquer à l’appel malgré les appels répétés à la reprise en vue d’instaurer la normalité.

Le gouvernement Ouattara qui estime avoir donné plusieurs délais aux absents s’est résolu à brandir la menace de sanctions. (Xinhua)

Commentaires Facebook

Les commentaires sont fermés.