Côte d’Ivoire La tragédie oubliée “500 000 déplacés”

Côte d’Ivoire La tragédie oubliée
Les agences humanitaires de l’Onu ont déploré hier que le conflit en Côte d’Ivoire soit « oublié », bien que près de 500 000 personnes aient dû quitter leur domicile pour fuir les violences. « Alors que l’attention internationale s’est concentrée ces dernières semaines sur les événements en Afrique du Nord, la tragédie qui se déroule en Afrique de l’ouest a été largement oubliée », a dit une porte-parole du Haut commissariat de l’Onu pour les réfugiés (HCR), Melissa Fleming. La Côte d’Ivoire était toujours sous haute tension hier, avec des tirs dans la nuit près de la capitale Yamoussoukro et dans Abidjan. L’absence de solution politique a éclaté au grand jour, après plus de trois mois d’une crise post-électorale qui a tué 392 personnes, selon l’Onu.

Liberia Fin du procès de l’ex-président Charles Taylor
Le procès de l’ancien président du Liberia, Charles Taylor, qui a débuté en 2008, s’est achevé hier devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) à Leidschendam, près de La Haye, et le jugement a été mis en délibéré. Charles Taylor, 62 ans, est poursuivi pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité durant la guerre civile en Sierra Leone (1991-2001), qui avait fait 120 000 morts. L’ancien président du Liberia, qui plaide non coupable, est accusé d’avoir fourni armes et munitions, en échange de diamants, aux rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF). Le jugement sur la culpabilité de Charles Taylor devrait être rendu durant l’été, avant le prononcé d’une peine, s’il est reconnu coupable.

Commentaires Facebook

Les commentaires sont fermés.