Crise postélectorale / Lida Kouassi Moïse aux jeunes de Marcory: “Apprêtez-vous pour la défense populaire contre la coalition internationale”

Le Ministre Lida Kouassi Moïse a eu un moment d’échanges avec les femmes et les jeunes de sa commune, afin de leurs expliquer la crise postélectorale que connaît la Côte d’Ivoire après la proclamation des résultats du second tour de l’élection présidentielle. C’était le Samedi 8 janvier 2011, au Foyer des jeunes de Marcory. Après sa rencontre avec les chefs traditionnels et coutumiers, le vendredi 7 janvier 2011, ce sont aux femmes et aux jeunes, à qui le Ministre Lida Kouassi Moïse a donné les raisons, selon lui, qui motivent la contestation de la victoire du président Gbagbo. Pour l’honorable député de la commune de Marcory, cette crise n’est pas une affaire d’élection, mais plutôt de contrôle du sous-sol ivoirien par la communauté internationale. « Il faudrait que nous soyons conscients. Le vrai problème c’est le sous-sol ivoirien riche. Si c’est une affaire d’élection, nous savons qui a gagné. Si nous sommes l’enjeu de convoitises des grandes puissances, c’est à cause des richesses minières et pétrolières que nous avons. C’est à cause de ces richesses que les grandes puissances attaquent Gbagbo, parce que si ce dernier met en application son programme, la Côte d’Ivoire connaîtra un puissant développement » a expliqué le DDC du président Gbagbo aux femmes et aux jeunes. Revenant sur le scrutin du second tour de l’élection présidentielle, le Ministre Lida Kouassi Moïse n’est pas allé du dos de la cuillère. « Par faute de désarmement, l’élection dans le Nord de la Côte d’Ivoire s’est déroulée dans la terreur, d’où l’annulation du scrutin par le conseil constitutionnelle dans ces régions, comme cela a été le cas pour la France lors du premier tour. S’agissant, de la venue d’une force étrangère pour déloger le président Laurent Gbagbo», le Ministre Lida Kouassi Moïse a lancé un appel à la résistance « apprêtez-vous pour la défense populaire contre la coalition internationale, car seule cette défense populaire peut faire reculer la force étrangère. Ce que nous avons montré au Général Poncet avec les mains nues, il faut le montrer encore. Il faut que nous soyons prêts physiquement» a-t-il martelé. Et de rassurer le public de ce l’armée est restée, selon lui, loyale au président Laurent Gbagbo. «L’armée est prête à défendre le pays. Elle a les capacité humaine pour défendre la Côte d’Ivoire » a-t-il dit. Sur la question de la création d’une probable monnaie Ivoirienne, l’honorable a fait que les réflexions étaient en cours mais qu’il était trop risqué de créer une monnaie tout seul.

K.Ange
L’Intelligent d’Abidjan

Commentaires Facebook

Les commentaires sont fermés.