Nouveaux troubles en Calédonie (nouvelle) après la «déportation» de leaders séparatistes en «métropole»

De nouveaux troubles ont eu lieu ce weekend en Calédonie (nouvelle), un territoire composé de plusieurs îles, occupé de force par la France.

Les Français ont pris le contrôle du territoire riche en nickel, au 19e siècle après avoir vaincu les Écossais [Calédonie], déjà présent sur l’île depuis le 18e siècle.

Des indépendantistes ont incendié un commissariat de police, une mairie et d’autres bâtiments publics.

La flambée de violence est liée au transfert de sept militants indépendantistes vers la France, dont Cristian Tein.

Tein a été arrêté mercredi alors qu’il s’apprêtait à prononcer un discours au nom de son parti politique. Il dirigerait le CCAT, une branche du parti politique de l’Union calédonienne qui serait responsable des violentes manifestations qui ont éclaté en mai.

En raison du « caractère sensible » de la question, les sept militants ont été transportés par avion vers la France à bord d’un vol spécial, a indiqué le parquet français. L’enquête sur les allégations pourra alors se dérouler “dans le calme et sans pression”, a indiqué le procureur.

La décision du procureur a plutôt crée l’effet contraire avec la résurgence des troubles.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire