L’enquête d’Endeavour sur l’ex PDG Sébastien de Montessus révèle 15 millions de dollars en paiements «déguisés»

Cécilia Jamasmie

Endeavour Mining (TSX, LON : EDV) a conclu une enquête interne sur les transactions financières de l’ancien PDG Sébastien de Montessus alors qu’il était en poste, concluant qu’il avait intentionnellement dissimulé des paiements totalisant 15 millions de dollars à un tiers non divulgué.

Le producteur de métaux précieux basé à Londres a licencié de Montessus en janvier, invoquant une faute grave alors qu’il avait autorisé un paiement irrégulier de 5,9 millions de dollars lié à une vente d’actifs.

Endeavour a souligné que l’exécutif français n’avait pas informé le conseil d’administration de cette instruction de paiement, ajoutant qu’il l’avait déguisée en avance due à un entrepreneur.

La société, soutenue par le milliardaire égyptien Naguib Sawiris, a déclaré dans un communiqué que les actions de Montessus avaient « amené » la société à effectuer deux paiements totalisant 15 millions de dollars au même tiers qui avait reçu les 5,9 millions de dollars.

« Aucune preuve de corruption ou de paiements effectués à des personnes sanctionnées ou à des groupes terroristes », a indiqué la société.

Le mineur a noté que les bénéficiaires ultimes des paiements irréguliers n’avaient pas été découverts, malgré une enquête approfondie.

Des affirmations « invraisemblables et fausses »

De Montessus a nié les allégations de mauvaise conduite mais a reconnu à un moment donné « une erreur de jugement ». Il a assisté à deux entretiens au cours de l’enquête interne, mais son affirmation selon laquelle le paiement initial avait été utilisé pour acheter du matériel de sécurité dans une zone de conflit a été jugée « invraisemblable et fausse » par Endeavour.

Son départ brutal a marqué la fin d’un mandat de sept ans chez Endeavour. Au cours de son mandat, il a contribué à remodeler l’entreprise en s’engageant dans de nombreuses transactions et en construisant de nouvelles mines pour remplacer les petites opérations coûteuses.

Endeavour a lancé une démarche de rachat l’année dernière pour rivaliser avec Kinross Gold (TSX:K), mais la société a rejeté l’offre.

Le mineur possède actuellement quatre mines d’or en exploitation, situées au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso.

#AGD avec Mining.com en Anglais

Endeavour Mining limoge son PDG de Montessus pour « faute grave »

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire