Prix du kilo de l’anacarde/ Le Pdci pas d’accord avec les 275 F fixés – Bredoumy tacle Kobénan Adjoumani

Le député Soumaïla Bredoumy, porte-parole du Pdci-Rda et coordonnateur de la Grande cellule de communication était ce mercredi 28 février face à la presse. Comme à son habitude, il a décortiqué l’actualité nationale avec en prime la vie de son parti le Pdci et la situation sociopolitique nationale. Très alerte sur les questions agricoles, le bouillant porte-parole du Pdci a exprimé la position de son parti et ses impressions personnelles sur les prix des produits agricoles. Récemment le gouvernement ivoirien a fixé le prix bord champ du kilogramme d’anacarde à 275 Fcfa. Selon Soumaïla Bredoumy, ce prix est loin d’être rémunérateur et compétitif.  »Avant la fixation de ce prix, le Ghana achetait le kilo à 400 F », fait savoir le conférencier. Puis de poursuivre sur sa lancée en ces termes : « Ici on fixe 275 F le kilogramme. Comment se fait-il qu’on fixe à 275 F et qu’on accuse le contexte mondial ? De quel contexte mondial parle-t-on ? »

M. Brédoumy estime que la politique agricole actuelle est illisible sur toute la ligne. Il a exprimé son désaccord d’avec la distribution d’intrants agricoles qui a consisté à distribuer des semences hybrides qui ont une forte dépendance en eau et un faible taux de germination le tout dans un contexte de changement climatique. Il a ainsi mis en doute les compétences de l’actuel ministre de l’agriculture.  »On a nommé quelqu’un qui s’en fout de l’agriculture. Etre planteur ne veut pas dire qu’on est agronome », a vertement critiqué Bredoumy Soumaïla qui dénonce mauvais choix et gabegie dans ce département ministériel.

A titre d’illustration, les 400 membres qui composent la délégation ivoirienne présente au Salon de l’agriculture de Paris aux frais du contribuable ivoirien.

SD à Abidjan

sdebailly@yahoo.fr

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire