Infrastructures de la Can / Le Bnetd célèbre l’excellence de son expertise

Le Dg Kinampara affiche l’ambition panafricaine de l’entreprise

Si tous les observateurs avertis de la récente coupe d’Afrique des nations s’accordent à dire que la Côte d’Ivoire a réussi son pari de l’organisation, elle le doit en particulier au Bnetd. Le Bureau national d’études techniques et de développement, le fleuron de l’expertise ivoirienne en matière d’infrastructures de développement et d’innovation technologique dirigée par l’ingénieur ivoirien Coulibaly Kinampara Ange.

Le vendredi 23 février 2024, dans son annexe de Cocody Ambassades qui abrite le pôle agriculture de la société, les agents et les autorités en charge de l’organisation de la Can dont le Cocan et le ministère des Sports étaient réunis autour du Directeur général du Bnetd. « Célébration du succès de la Can 2023 », tel était l’intitulé de l’événement du jour que l’entreprise a voulu festif. Après le travail, la fête.

Ce fut l’occasion pour le Bnetd de présenter l’ensemble des travaux effectués depuis 2018 selon le cahier des charges défini par le gouvernement ivoirien. Ses interventions ont concerné la construction des stades de compétition et d’entraînement, les infrastructures d’hébergement, les routes, les hôpitaux, les aéroports de San Pedro et de Korhogo. Le travail de contrôle technique et de conseils, depuis 2018, aura mobilisé 240 collaborateurs sur un total de 20 projets, selon le Dg Coulibaly. « Chaque projet a été abordé avec un engagement à se surpasser. (…) Au Bnetd, nous sommes passés par toutes les émotions durant les travaux et pendant la compétition », fait-il savoir en félicitant chacun de ses collaborateurs ayant apporté, son grain de sel pour la réussite de la mission. Il a exprimé sa gratitude aux autorités Ivoiriennes notamment au Président de la République et aux différents premiers ministres qui se sont succédés depuis 2018 pour leur soutien et leur confiance accordés.

Le directeur général n’a pas manqué d’afficher l’ambition du Bnetd à apporter son expertise à la Côte d’Ivoire et à l’Afrique. « Le Bnetd se tiendra toujours prêt pour façonner la Côte d’Ivoire et l’Afrique de demain », a-t-il exprimé. Un pied-de-nez à tous les gouvernements africains en quête d’expertise continentale et particulièrement au Maroc qui organise la prochaine Can 2025.

Le Bnetd, on le sait, exporte depuis des années l’expertise ivoirienne dont la qualité n’est plus à démontrer. Une expertise qui a pour pilier principal ses ressources humaines issues pour la plupart des écoles d’ingénieurs de la Côte d’Ivoire.

SD à Abidjan

sdebailly@yahoo.fr

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire