Échelle de corruption: La Côte d’Ivoire vise un score de 50 points sur 100 d’ici à 2030 (Pdt HABG)

Le président de la Haute autorité pour la Bonne gouvernance (HABG), Epiphane Zoro Bi Ballo a fait savoir qu’en matière de lutte contre la corruption, l’objectif de la Côte d’Ivoire est d’atteindre un score de 50 points sur 100 d’ici à 2030 contre 40 points sur 100 en 2023. Il s’exprimait à l’occasion de la cérémonie d’échanges de vœux avec le personnel de l’institution chargée de la promotion de la bonne gouvernance, le 08 février 2024 à Abidjan.

« Avec l’engagement et l’implication de tous, j’ai bon espoir que nous atteindrons notre objectif à court terme qui est de passer de 40/100 à 50/100 dans les cinq prochaines années », a affirmé le président de la HABG. Qui a ajouté que le pays est classé 87è sur 180 contre 99è sur 180 en 2022.

Pour Epiphane Zoro Bi Ballo, parmi les pays ayant le plus progressé dans l’indice de perception de la corruption, la Côte d’Ivoire a connu une amélioration constante au cours de la dernière décennie, gagnant ainsi 13 points et 49 places dans le classement depuis 2013. En témoignent les évaluations des organismes internationaux de notation de la gouvernance dans le monde, notamment, l’indice de perception de corruption transparency.

Ces performances remarquables, a-t-il soutenu, ont été rendues possibles grâce à la volonté politique du Président Alassane Ouattara et aux réformes juridiques et institutionnelles entreprises par la Côte d’Ivoire en la matière.

Le président de la HABG a invité ses collaborateurs à ne pas baigner dans l’autosatisfaction dans la lutte contre la corruption car des défis restent à relever. Il s’agira, entre autres, de mettre en place une académie de bonne gouvernance, de renforcer les activités de collecte des déclarations de patrimoines, dont le taux a atteint 83% à fin décembre, d’amorcer la construction du siège de l’institution à Yamoussoukro, de renforcer les actions de répression de la corruption, etc.

Pour finir, Epiphane Zoro Bi Ballo reste convaincu que la HABG doit être un instrument qui accompagne toutes les réformes socio-économiques aux fins d’améliorer, de façon durable, les conditions de vie des populations.

CICG

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire