Transport public: Les bus de la Sotra circulent désormais à Korhogo

Dans les rues et les cafés de la ville de Korhogo, de nombreuses personnes ont manifesté leur joie suite au lancement officiel des activités de la Sotra.

Il est 11 heures, vendredi 22 décembre. Un bus de la Sotra à bord les autorités de la ville et le directeur général de l’entreprise Méité Bouaké fait le tour du rondpoint de la mairie.

‘A la vue de cet autocar, Fatoumata Yéo vendeuse de fruits s’exclame ‘‘Korhogo est devenue comme Abidjan grâce à la Sotra’’. Tout comme chez cette trentenaire, une immense clameur s’élève dans toute la ville. Du quartier Soba à Tchekelezo, en passant par Sodepra jusqu’à l’Université Péléforo Gon Coulibaly, c’est un sentiment de joie visiblement qui s’est emparé des populations. Les gens scandent dans le grand marché d’une même voix. « Sotra ! Sotra ! Sotra ! » Des étudiants de l’université Peleforo Gon Coulibaly expriment leur joie. C’est la première fois que certains d’entre eux, natifs de Korhogo, se déplaceront à bord d’un autobus Sotra.

De la gauche vers la droite, Leité Bouaké (Dg Sotra), Fidèle Sarassoro (Drecteur de cabinet du Président de la République) et le Préfet de région du Poro M. Ekponon
De la gauche vers la droite, Leité Bouaké (Dg Sotra), Fidèle Sarassoro (Drecteur de cabinet du Président de la République) et le Préfet de région du Poro M. Ekponon

« Je suis très heureux, il n y a pas de mots. C’est l’extase », s’exclame Boua Bi Franck, étudiant à l’université Peleforo Gon Coulibaly voyant le bus de la Sotra stationné devant son campus. « Je dépense en moyenne 2000 Fcfa par jour pour me rendre à l’Université. C’est trop cher pour l’étudiant que je suis. Avec les bus de la Sotra, qui sont en circulation je ne débourserai que 3000 Fcfa par mois. Vous n’imaginez pas le soulagement que cela me procure », se réjouit-t-il. Depuis plus de dix ans les motos sont les seuls véritables moyens de transport des populations malgré le nombre important d’accidents par jour.

« Merci au gouvernement pour ce cadeau de Noël. On ne pouvait pas espérer mieux en cette fin d’année. Des bus qui me permettront de faire la découverte des attraits touristiques de la ville. Quel ouf de soulagement », s’écrie à son tour Coulibaly Mamadou fonctionnaire dans une administration publique de la ville.

Avec le déploiement de la Sotra, les autorités estiment que les populations se déplaceront de façon plus sécurisée. C’est le cas de Fidèle Gboroton Sarassoro ministre-directeur de cabinet du Chef de l’Etat. « Merci au Président de la République qui fait de la mobilité urbaine en Côte d’Ivoire une de ses priorités. C’est une grande fierté pour nous de recevoir des bus de la Sotra qui vont permettre d’améliorer les conditions de mobilité et la sécurité routière dans la ville », s’est-il réjoui.

Pour lui, à l’orée de la fête du football africain, Can 2023, les habitant de Korhogo iront dans le stade flambant neuf Amadou Gon Coulibaly dans des conditions aisées en toute sécurité. « Nous sommes très fiers pour cette belle occasion offerte en fin d’année à nos populations pour fêter dans de belle condition », dit-il rayonnant de fierté.

Quant au préfet de la région du Poro, préfet du département de Korhogo, Epkonon Assoumou André qui a procédé au lancement officiel des activités, le déploiement de la Sotra à Korhogo démontre encore une fois la volonté du Président Alassane Ouattara de bâtir une Côte d’Ivoire prospère. Ces autobus ouvrent une perspective aux populations surtout aux étudiants de l’Université de la ville qui dépenseront moins dans le transport.

Pour sa part le directeur général de la Sotra, Meité Bouaké, a appelé les populations à accompagner la Sotra dans son exercice dans la ville.

Au total ce sont 36 bus qui circuleront dans la ville sur sept lignes avec 280 arrêts de marquage d’ici la Can 2023 en Côte d’Ivoire. Au coup d’envoi de la compétition, le réseau Sotra sera constitué de 100 autobus. Deux de ces bus feront le bonheur de certains villages de Korhogo dont Waraniéné, village célèbre à cause des tisserands qui y sont.

AMINATA DIARRASSOUBA

CORRESPONDANTE REGIONALE

Transport : Les bus de la Sotra roulent désormais à Korhogo

Dans les rues et les cafés de la ville de Korhogo, de nombreuses personnes ont manifesté leur joie suite au lancement officiel des activités de la Sotra.

Il est 11 heures, vendredi 22 décembre. Un bus de la Sotra à bord les autorités de la ville et le directeur général de l’entreprise Méité Bouaké fait le tour du rondpoint de la mairie.

‘A la vue de cet autocar, Fatoumata Yéo vendeuse de fruits s’exclame ‘‘Korhogo est devenue comme Abidjan grâce à la Sotra’’. Tout comme chez cette trentenaire, une immense clameur s’élève dans toute la ville. Du quartier Soba à Tchekelezo, en passant par Sodepra jusqu’à l’Université Péléforo Gon Coulibaly, c’est un sentiment de joie visiblement qui s’est emparé des populations. Les gens scandent dans le grand marché d’une même voix. « Sotra ! Sotra ! Sotra ! » Des étudiants de l’université Peleforo Gon Coulibaly expriment leur joie. C’est la première fois que certains d’entre eux, natifs de Korhogo, se déplaceront à bord d’un autobus Sotra.

« Je suis très heureux, il n y a pas de mots. C’est l’extase », s’exclame Boua Bi Franck, étudiant à l’université Peleforo Gon Coulibaly voyant le bus de la Sotra stationné devant son campus. « Je dépense en moyenne 2000 Fcfa par jour pour me rendre à l’Université. C’est trop cher pour l’étudiant que je suis. Avec les bus de la Sotra, qui sont en circulation je ne débourserai que 3000 Fcfa par mois. Vous n’imaginez pas le soulagement que cela me procure », se réjouit-t-il. Depuis plus de dix ans les motos sont les seuls véritables moyens de transport des populations malgré le nombre important d’accidents par jour.

« Merci au gouvernement pour ce cadeau de Noël. On ne pouvait pas espérer mieux en cette fin d’année. Des bus qui me permettront de faire la découverte des attraits touristiques de la ville. Quel ouf de soulagement », s’écrie à son tour Coulibaly Mamadou fonctionnaire dans une administration publique de la ville.

Avec le déploiement de la Sotra, les autorités estiment que les populations se déplaceront de façon plus sécurisée. C’est le cas de Fidèle Gboroton Sarassoro ministre-directeur de cabinet du Chef de l’Etat. « Merci au Président de la République qui fait de la mobilité urbaine en Côte d’Ivoire une de ses priorités. C’est une grande fierté pour nous de recevoir des bus de la Sotra qui vont permettre d’améliorer les conditions de mobilité et la sécurité routière dans la ville », s’est-il réjoui.

Pour lui, à l’orée de la fête du football africain, Can 2023, les habitant de Korhogo iront dans le stade flambant neuf Amadou Gon Coulibaly dans des conditions aisées en toute sécurité. « Nous sommes très fiers pour cette belle occasion offerte en fin d’année à nos populations pour fêter dans de belle condition », dit-il rayonnant de fierté.

Quant au préfet de la région du Poro, préfet du département de Korhogo, Epkonon Assoumou André qui a procédé au lancement officiel des activités, le déploiement de la Sotra à Korhogo démontre encore une fois la volonté du Président Alassane Ouattara de bâtir une Côte d’Ivoire prospère. Ces autobus ouvrent une perspective aux populations surtout aux étudiants de l’Université de la ville qui dépenseront moins dans le transport.

Pour sa part le directeur général de la Sotra, Meité Bouaké, a appelé les populations à accompagner la Sotra dans son exercice dans la ville.

Au total ce sont 36 bus qui circuleront dans la ville sur sept lignes avec 280 arrêts de marquage d’ici la Can 2023 en Côte d’Ivoire. Au coup d’envoi de la compétition, le réseau Sotra sera constitué de 100 autobus. Deux de ces bus feront le bonheur de certains villages de Korhogo dont Waraniéné, village célèbre à cause des tisserands qui y sont.

AMINATA DIARRASSOUBA

CORRESPONDANTE REGIONALE

Transport : Les bus de la Sotra roulent désormais à Korhogo

Dans les rues et les cafés de la ville de Korhogo, de nombreuses personnes ont manifesté leur joie suite au lancement officiel des activités de la Sotra.

Il est 11 heures, vendredi 22 décembre. Un bus de la Sotra à bord les autorités de la ville et le directeur général de l’entreprise Méité Bouaké fait le tour du rondpoint de la mairie.

‘A la vue de cet autocar, Fatoumata Yéo vendeuse de fruits s’exclame ‘‘Korhogo est devenue comme Abidjan grâce à la Sotra’’. Tout comme chez cette trentenaire, une immense clameur s’élève dans toute la ville. Du quartier Soba à Tchekelezo, en passant par Sodepra jusqu’à l’Université Péléforo Gon Coulibaly, c’est un sentiment de joie visiblement qui s’est emparé des populations. Les gens scandent dans le grand marché d’une même voix. « Sotra ! Sotra ! Sotra ! » Des étudiants de l’université Peleforo Gon Coulibaly expriment leur joie. C’est la première fois que certains d’entre eux, natifs de Korhogo, se déplaceront à bord d’un autobus Sotra.

« Je suis très heureux, il n y a pas de mots. C’est l’extase », s’exclame Boua Bi Franck, étudiant à l’université Peleforo Gon Coulibaly voyant le bus de la Sotra stationné devant son campus. « Je dépense en moyenne 2000 Fcfa par jour pour me rendre à l’Université. C’est trop cher pour l’étudiant que je suis. Avec les bus de la Sotra, qui sont en circulation je ne débourserai que 3000 Fcfa par mois. Vous n’imaginez pas le soulagement que cela me procure », se réjouit-t-il. Depuis plus de dix ans les motos sont les seuls véritables moyens de transport des populations malgré le nombre important d’accidents par jour.

« Merci au gouvernement pour ce cadeau de Noël. On ne pouvait pas espérer mieux en cette fin d’année. Des bus qui me permettront de faire la découverte des attraits touristiques de la ville. Quel ouf de soulagement », s’écrie à son tour Coulibaly Mamadou fonctionnaire dans une administration publique de la ville.

Avec le déploiement de la Sotra, les autorités estiment que les populations se déplaceront de façon plus sécurisée. C’est le cas de Fidèle Gboroton Sarassoro ministre-directeur de cabinet du Chef de l’Etat. « Merci au Président de la République qui fait de la mobilité urbaine en Côte d’Ivoire une de ses priorités. C’est une grande fierté pour nous de recevoir des bus de la Sotra qui vont permettre d’améliorer les conditions de mobilité et la sécurité routière dans la ville », s’est-il réjoui.

Pour lui, à l’orée de la fête du football africain, Can 2023, les habitant de Korhogo iront dans le stade flambant neuf Amadou Gon Coulibaly dans des conditions aisées en toute sécurité. « Nous sommes très fiers pour cette belle occasion offerte en fin d’année à nos populations pour fêter dans de belle condition », dit-il rayonnant de fierté.

Quant au préfet de la région du Poro, préfet du département de Korhogo, Epkonon Assoumou André qui a procédé au lancement officiel des activités, le déploiement de la Sotra à Korhogo démontre encore une fois la volonté du Président Alassane Ouattara de bâtir une Côte d’Ivoire prospère. Ces autobus ouvrent une perspective aux populations surtout aux étudiants de l’Université de la ville qui dépenseront moins dans le transport.

Pour sa part le directeur général de la Sotra, Meité Bouaké, a appelé les populations à accompagner la Sotra dans son exercice dans la ville.

Au total ce sont 36 bus qui circuleront dans la ville sur sept lignes avec 280 arrêts de marquage d’ici la Can 2023 en Côte d’Ivoire. Au coup d’envoi de la compétition, le réseau Sotra sera constitué de 100 autobus. Deux de ces bus feront le bonheur de certains villages de Korhogo dont Waraniéné, village célèbre à cause des tisserands qui y sont.

AMINATA DIARRASSOUBA

CORRESPONDANTE REGIONALE
Fratmat

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire