Conseil régional du Bafing: Une vague de licenciements decriée

Depuis quelques semaines, ça sent le roussi au sein du Conseil régional du Bafing présidé par l’ex ministre Mamadou Sanogo. Cette atmosphère délétère fait suite à une vague de licenciements de plusieurs membres du personnel y compris son chauffeur particulier.

De quoi s’agit-il ?

Après lecture de quelques courriers de licenciement, surtout celui adressé à Bamba Mayamba, l’on note que le président Sanogo lui reproche “une inadéquation” entre son profil et le poste de secrétaire de directeur. Plus loin, elle est accusée pour “falsification de documents administratifs en complicité avec [son] supérieur hiérarchique.”

La jeune dame nie tout cela en bloc et clame son innocence. “Je suis diplômée de BTS en Assistanat de direction. Et j’ai été recrutée en bonne et due forme par les services du Conseil régional. Voici maintenant 5 ans que j’exerce ma fonction sans aucun problème avec quiconque. Mieux, c’est moi qui suis radiée sans mon supposé complice hiérarchique”, se defend-t-elle.
En définitive, Mayamba dit être la victime collaterale de la gueguère de positionnement que se livrent Moussa Sanogo et Mamadou Sanogo pour le leadership de la grande région du Bafing.

Hormis la dizaine de personnes licenciés en 2019, faisons observer que les agents éjectés depuis début novembre sont Soumahoro Salif, l’homonyme du président Mamadou Sanogo (chauffeur personnel du président), Mayamba (secrétaire de directeur) et son époux Komba Bamba (comptable).

Selon des indiscrétions, la décision de radiation de ces agents serait plutôt motivée par leur proximité ou leur éventuel rapprochement du camp politique adverse piloté par le ministre Moussa Sanogo.

Les radiés entendent ester en justice.

B. Lynx

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire