Le DG de la Sécurité alimentaire réaffirme l’engagement du gouvernement à assurer la sécurité alimentaire des populations

Le directeur général des Productions et de la Sécurité alimentaire au ministère d’État, ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Professeur Téhua Pascal Kouassi Angui a réaffirmé l’engagement du gouvernement à assurer la sécurité alimentaire des populations vivant en Côte d’Ivoire.

Il l’a exprimé au cours de la tribune d’échanges du Centre d’Information et de Communication gouvernementale (CICG), dénommée « Tout Savoir Sur » (TSS), le 26 septembre 2023 à Abidjan.

« En vue de lutter efficacement contre la malnutrition en faisant de l’agriculture et de l’alimentation un axe prioritaire pour améliorer le niveau de vie des populations, le gouvernement a mis en place plusieurs programmes d’appui à la sécurité nutritionnelle, dont le Programme national d’investissement agricole (PNIA). Avec ce programme, des résultats tangibles ont été atteints, dont l’augmentation du volume des productions agricoles », a affirmé le Professeur Téhua Pascal Kouassi Angui.

Le conférencier a souligné que le secteur primaire a connu une progression de 5,1% en 2022, contribuant ainsi à la croissance économique du pays. Il a poursuivi en relevant qu’en 2022, les cultures céréalières ont progressé de 3,5%, ainsi que les tubercules et bananes plantains de 4,8% par rapport en 2021.

Tous ces résultats, selon lui, sont à mettre à l’actif du gouvernement qui a mis en place des agropoles aux fins d’impliquer l’ensemble des acteurs de la chaîne des valeurs agricoles, des institutions et des ménages ruraux dans la prise de décisions relatives à la mise en place d’outils de production modernes, respectueux de l’environnement et capable de booster durablement la production vivrière.
Pour l’intervenant, cette volonté politique de la Côte d’Ivoire d’être autosuffisante en vivrier se traduit également par des subventions allouées aux acteurs du secteur afin de parvenir à une souveraineté alimentaire.

Conscient que des défis subsistent, le Professeur Téhua Pascal Kouassi Angui, a assuré que le gouvernement travaille à conduire plusieurs actions combinées, dont la gestion des intrants, la production de semences, la production de masse et transformation sur place des produits vivriers.

CICG

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire