Affaire « corruption à la douane » / Le capitaine Irié libéré poursuivi par sa hiérarchie dans une autre affaire (procureur)

En juin 2022, le capitaine de Douanes Etienne Irié Zamblé avait poussé le courage et brisé son obligation de réserve en dénonçant ce qu’il qualifiait de corruption à la douane lors d’une conférence de presse aux côtés de son avocat. Il avait dénoncé au grand jour des pratiques malsaines qui, selon lui, avaient cours dans cette régie financière et fait cas d’une injustice à son encontre de la part de la hiérarchie. Notamment après le dévoilement d’une fraude douanière au détriment de l’Etat portant sur plusieurs milliards de Fcfa. L’homme qui s’était présenté devant les journalistes dans sa tenue de travail avait par la suite été arrêté. Aujourd’hui, libre après avoir purgé sa condamnation de 12 mois fermes, il est poursuivi dans une affaire de faux en écriture privée de banque sur plainte de la hiérarchie douanière qui veut sans doute lui faire payer son outrecuidance. Mais l’affaire est diversement relatée dans la presse et le procureur de la République est monté au créneau pour produire le communiqué dont la teneur suit

MINISTERE DE LA JUSTICE REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE 

ET DES DROITS DE L’HOMME

Union  – Discipline – Travail

COUR D’APPEL D’ABIDJAN

            ——————

POLE PENAL ECONOMIQUE 

PARQUET DU PROCUREUR

COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE

 Depuis quelque temps, certaines publications sur les réseaux sociaux et dans la presse font état de l’emprisonnement du « Capitaine des douanes IRIE Zamblé Etienne », qui aurait porté des accusations à  l’encontre de ses supérieurs hiérarchiques pour des faits de détournement de deniers publics. Selon les auteurs de ces publications, ce dernier aurait « été oublié en détention à la MACA, sans jugement,  depuis le 30 juin 2022 suite à ses révélations. »

 Le Procureur de la République tient à apporter un démenti formel à ces affirmations dénuées de tout fondement et à indiquer que le Lieutenant des Douanes IRIE BI Zamblé Etienne auquel il est fait  référence, était sous mandat de dépôt depuis le 30 juin 2022 dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à son encontre pour des faits de dénonciation calomnieuse et diffamation.

 Suite à son renvoi en police correctionnelle, il a été jugé et condamné le 07 juillet 2023, à 12 mois d’emprisonnement ferme et à 100.000 francs CFA d’amende par le Tribunal de Première Instance  d’Abidjan. Après avoir purgé sa peine, le Lieutenant IRIE BI Zamblé Etienne a été mis en liberté. 

C’est le lieu pour le Procureur de la République d’indiquer que le concerné fait l’objet d’une autre information judiciaire au Pôle Pénal Économique et Financier, pour des faits de faux et usage de faux commis en écriture privée de commerce ou de banque, suite à une plainte de l’Administration des Douanes.  Dans cette seconde procédure, il bénéficie d’une mise en liberté provisoire.

 Le Procureur de la République rappelle que la publication de fausses informations est une infraction pénale susceptible de donner lieu à des poursuites pénales, et invite en conséquence les organes de presse à procéder à un traitement professionnel de l’information.

 Fait à Abidjan, le 25 Juillet 2023

LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire